Téléphonie Mobile

L'Agence Nationale des Fréquences, a pour habitude de publier, chaque début de mois, un rapport concernant le déploiement du réseau mobile 4G du mois précédent. C'est donc l'occasion d'observer les efforts mis en place par les différents opérateurs pour couvrir un maximum du territoire français. Les demandes d'autorisation de sites 4G, tout comme les mises en service sont prises en compte dans cet observatoire mensuel. Il permet en outre de prendre connaissance de la répartition des sites 4G par bande de fréquences, mais également par opérateur.

Une progression qui s'accélère pour les demandes d'autorisations et les mises en service de sites 4G

Les opérateurs de téléphonie mobile continuent leurs efforts. Les demandes d'autorisations, tout comme les mises en service, ont continué leur progression au cours du mois de juillet. Mieux encore, le rythme a tendance à s'accélérer. De plus en plus d'antennes existent donc sur les différentes bandes de fréquences. Tous les opérateurs disposent en outre d'un nombre croissant de sites 4G mis en service.

Quelle est la tendance générale au niveau des demandes d'autorisation et des mises en service de sites 4G ?

Très clairement, le rythme du déploiement de la 4G s'accélère légèrement ces derniers mois. C'est tout du moins ce que montre le rapport mensuel de l'ANFR. Au mois de mai, les demandes d'autorisations des sites 4G avaient progressé de 1%. En juin, ce chiffre avait augmenté de 0,3 point, atteignant 1,3%. En juillet, la progression a été à nouveau de 0,3 point, pour un total de 1,6% d'augmentation des demandes d'autorisation des sites 4G.

résultats observatoire ANFR sur la 4G sous forme de carte

Les résultats sont consultables sous forme d'une carte, sur le site internet de l'ANFR.

Du côté des mises en service de sites 4G, la tendance est aussi à la hausse. Durant le mois de mai, la progression enregistrée fut de 1,2%. En juin, elle a été de 1,5%. Pour le mois de juillet, l'augmentation s'élève à 1,6%. On peut donc dire que les opérateurs continuent leurs efforts pour le déploiement de la 4G en France. Cela se démontre par ailleurs dans les faits, puisque SFR a récemment annoncé avoir atteint les 97% de la population française couverte en 4G.

En France, le réseau 4G se déploie via 5 bandes de fréquences différentes. Chacune d'entre elle a, une fois n'est pas coutume, affiché une progression au niveau du nombre de sites autorisés durant le mois de juillet. Le déploiement de la 4G se poursuit donc à bon rythme.

À voir aussi : quels sont les meilleurs forfaits riches en 4G ?

Quelle est la répartition, par bande de fréquences, des sites 4G autorisés ?

Très logiquement, les bandes de fréquences les plus anciennes, qui comptent donc bien plus de sites déjà autorisés, montrent des pourcentages de progression plus faibles que les nouvelles bandes de fréquences, qui comptent logiquement beaucoup moins de sites. La répartition par bande est la suivante.

  • Concernant la bande 700 MHz, 3 209 sites sont désormais autorisés pour la 4G. C'est une belle progression de 12% en un mois, bien qu'elle fut de 28,5% le mois d'avant. Au cours du mois de juillet, 344 nouveaux sites ont été ainsi autorisés dans cette bande.
  • 33 982 sites 4G sont maintenant autorisés dans la bande de fréquences 800 MHz. Cela représente 2% d'augmentation sur le mois, soit 0,6 point de plus que le mois juin. Ce chiffre correspond à 667 nouveaux sites 4G autorisés.
  • 3,1% de progression ont été enregistrés pour la bande 1 800 MHz, ce qui est mieux que les 2,7% du mois précédent. Au total, ce sont donc 32 313 sites qui se retrouvent autorisés, soit 963 sites 4G supplémentaires pour le mois de juillet.
  • 7 137 sites sont aujourd'hui autorisés pour la 4G dans la bande 2,1 GHz, qui a été mise en place il y a environ un an. C'est donc une progression de 15,5% sur le mois, inférieure à celle du mois de juin qui était de 25,2%. Ce sont tout de même 961 nouveaux sites qui ont été autorisés.
  • Enfin, la bande 2,6 GHz affiche une augmentation de 2,1%. Ce chiffre est supérieur de 0,2 point à celui du mois précédent. Ce sont ainsi 565 nouveaux sites qui ont été autorisés pour la 4G au mois de juillet, pour un total de 27 946.
Evolution autorisation et mise en service support 4G ANFR.

Voici l'évolution des supports 4G autorisés et mis en service en métropole, par bande de fréquences.

Comment les opérateurs se partagent-ils les sites 4G mis en service ?

Si tous les opérateurs fournissent des efforts en ce qui concerne le déploiement de la 4G, tous n'en sont pas au même stade d'avancement. Le rapport mensuel de l'ANFR permet d'observer cette hétérogénéité, en fournissant les données sur la répartition des sites 4G mis en service, par opérateur. Elles permettent de mettre en évidence plusieurs informations.

Tout d'abord, Orange continue la course en tête. L'entreprise dirigée par Stéphane Richard compte, au premier août 2018, 16 381 sites. Sur le mois de juillet, l'augmentation a été de 395. Le mois précédent, ce chiffre s'élevait à 331. La tendance s'est donc accélérée pour Orange.

SFR occupe une nouvelle fois la deuxième place du podium, avec 15 960 sites 4G mis en service. La progression sur le mois de juillet s'élève à 327 nouveaux sites, ce qui représente un meilleur résultat que les 272 du mois de juin.

Nombre de supports 4G mis en service par opérateur

L'évolution du nombre de supports 4G mis en service en métropole, classés par opérateur.

Bouygues Telecom reste à sa troisième place. Au mois de juillet, 356 nouveaux sites 4G ont ainsi été mis en service, pour un total de 15 856, ce qui est très proche des chiffres de SFR. Ce résultat est bien moins impressionnant que celui du mois de juin. 443 nouveaux sites 4G avaient été mis en service pendant cette période.

Enfin, Free Mobile reste bon dernier de ce classement, avec 10 875 sites 4G mis en service, dont 155 en juillet, contre 193 en juin. Le classement ne semble donc pas décidé à changer. Le trio de tête, à savoir Orange, SFR et Bouygues Telecom, montre néanmoins des chiffres très proches. Free Mobile, quant à lui, doit accentuer ses efforts. L'opérateur de Xavier Niel a toujours un train de retard sur ses concurrents.

Partagez !

Forfait SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar