Téléphonie Mobile

L’Agence Nationale des FRéquences a récemment publié son observatoire mensuel des déploiements des réseaux mobiles. Il s’agit d’un rapport mensuel que fournit l’ANFR, qui permet notamment de suivre l’évolution du déploiement de la 4G sur le territoire français. Ce mois-ci, on apprend qu’au premier octobre 2018, 43 100 sites 4G furent autorisés par l’ANFR, dont 38 356 sont d’ores et déjà en service. Cet observatoire se montre complet au niveau des données qu’il fournit.

Il permet premièrement d’observer la tendance générale, avec les chiffres de l’augmentation du nombre de demandes d’autorisations et des mises en service de sites 4G. Dans un second temps, cet observatoire fournit des données concernant la répartition des sites autorisés au sein des bandes de fréquences. Enfin, il permet d’observer la répartition des sites 4G mis en service en fonction des opérateurs. Que faut-il retenir de l’observatoire de l’ANFR, ce mois-ci ?

Quelle est la tendance nationale au niveau des demandes d’autorisations et des mises en service de sites 4G ?

Comme chaque mois, l’ANFR publie son observatoire mensuel du déploiement de la 4G en France. Les demandes d’autorisations, tout comme les mises en service de sites 4G, continuent leur progression au mois de septembre 2018. Il semble cependant que l’on commence à constater un ralentissement de ces deux paramètres. Concernant les bandes de fréquences, chacune des 5 bandes utilisées en France a montré une progression au niveau des sites 4G autorisés. Comme habituellement, les bandes les plus récemment exploitées montrent, logiquement, de plus gros pourcentages de progression.

Septembre 2018 : quelle tendance générale a suivi le déploiement de la 4G en France ?

Le mois dernier, l’ANFR avait observé un léger ralentissement au niveau des demandes d’autorisations de sites 4G. Le même constat avait été dressé en ce qui concerne les mises en service des mêmes sites. Au cours du mois de septembre 2018, les demandes d’autorisations de sites 4G ont augmenté de 0,9%. On constate donc à nouveau une baisse, de 0,3 points, par rapport au mois dernier.

Concernant les mises en service de sites 4G, elles ont augmenté de 1% pendant le mois de septembre. Ce chiffre est identique au mois dernier. Les mises en servies de sites 4G ont donc tendance à augmenter à un rythme constant, d’environ 1% chaque mois. Au total, ce sont désormais 43 102 sites 4G qui sont autorisés par l’ANFR, dont 38 356 en service. En plus de ces chiffres généraux, qui permettent d’observer la tendance globale en France, le rapport de l’ANFR donne également des chiffres plus précis.

autorisations et mises en service support 4G France.

Évolution du nombre de supports 4G autorisés et mis en service en France, par bande de fréquences.

Comment se répartissent les autorisations de sites 4G au sein des bandes de fréquences ?

En plus des chiffres généraux présentés dans le paragraphe précédent, le rapport de l’ANFR fournit d’autres statistiques. Il faut savoir qu’en France, 5 bandes de fréquences permettent de fournir un service 4G. Chaque mois, un nombre différent de sites 4G se voit autorisé, en fonction des bandes de fréquences. Il demeure logique de constater des progressions plus grandes pour les bandes de fréquences déployées les plus récemment, qui comptent donc moins de sites autorisés. Voici les chiffres du déploiement de la 4G en France, par bandes de fréquences.

  • La bande de fréquences 700 MHz compte désormais 3 900 sites autorisés pour la 4G. Cela représente une augmentation de 8,8% en un mois, soit 317 sites supplémentaires par rapport au mois passé.
  • 34 849 sites sont désormais autorisés pour la 4G dans la bande 800 MHz, soit 1,1% d’augmentation en un mois. Cela représente 379 nouveaux sites autorisés au cours du mois de septembre.
  • 2% de croissance ont été constaté pour la bande 1 800 MHz,  représentant 33 860 sites autorisés au total, dont 653 le mois dernier.
  • Sur la bande de fréquences 2,1 GHz, 8 707 sites sont autorisés, au total, au premier octobre 2018. Cela correspond à une augmentation de 7,8% comparé au mois dernier, soit 632 nouveaux sites autorisés.
  • Enfin, la bande de fréquences 2,6 GHz montre une augmentation de 1,1% de sites autorisés supplémentaires, pour un total de 28 666. En un mois, ce sont donc 300 nouveaux sites autorisés par l’ANFR.

À voir aussi : afin de profiter de ce réseau 4G, quel forfait mobile en promotion choisir ?

Comment se répartissent les mises en service de sites 4G selon les opérateurs ?

Après avoir décrypté les chiffres globaux, et par bandes de fréquences, quel opérateur tire son épingle du jeu concernant les mises en service de sites 4G ? Sans surprise, le classement se montre identique à celui du mois dernier.

mises en service supports 4G France par opérateur.

Évolution du nombre de supports 4G mis en service en France, classés par opérateur.

Orange trône en première position, avec 16 889 sites mis en service. Cela représente une augmentation de 204 nouveaux sites, au cours du mois de septembre. SFR arrive une nouvelle fois deuxième, avec 16 400 sites autorisés au total, dont 298 en septembre. L’opérateur au carré rouge se rapproche donc dangereusement du premier de ce classement. Bouygues Telecom arrive en troisième position, avec 254 nouveaux sites mis en service le mois dernier, pour un total de 16 210. Enfin, Free mobile occupe à nouveau la dernière position, avec 11 421 sites mis en service, dont 215 en septembre.

En plus de cela, le rapport de l’ANFR précise l’autorisation de deux nouvelles stations expérimentales 5G, en septembre, pour Bouygues Telecom. Cela a pour but de tester la technologie, en bande 3,6 GHz, à Bordeaux et dans ses alentours. 15 autres stations de tests déjà autorisées existent dans la même zone.

Partagez !

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !