Téléphonie Mobile

Depuis de nombreuses années maintenant, le SMS est l'un des moyens de communication les plus utilisés. Lancé il y a près de 30 ans, le short message service connaît un recul ces dernières années. Depuis maintenant trois ans, le nombre de SMS envoyés ne cesse de diminuer. En concurrence avec les applications de messagerie, le SMS serait également menacé par l'émergence d'un nouveau format : le Joyn RCS (Rich Communication Services). Si l'on évoque son successeur depuis plusieurs années, ce dernier tarde à se démocratiser. Où en est donc le Joyn RCS ?

Le SMS en recul face à la concurrence des applications de messagerie

De l'aube des années 2000 au début des années 2010, le SMS a connu sa popularité la plus forte. Chaque année, plusieurs dizaines de milliards de messages s'échangeaient. Si le nombre de SMS se compte toujours en milliards, l'engouement autour de ce moyen de communication a perdu de son ampleur. Depuis peu, la tendance semble en effet prendre un autre virage. Après son apogée lors de la décennie précédente, les usagers délaissent en effet progressivement le SMS. Il faut dire que l'essor des smartphones a favorisé l'explosion des applications de messageries instantanées. Avec les réseaux sociaux que sont Facebook, Instagram et Snapchat notamment, les messages que s'envoient les consommateurs ont changé de support. L'application qui incarne le mieux cette transition est sans doute WhatsApp. Utilisée par plus d'un milliard d'utilisateurs à travers le monde, WhatsApp séduit avec plusieurs atouts. Les principaux arguments de cette application de messagerie sont notamment :

  • sa simplicité d'utilisation, puisqu'il suffit de renseigner un numéro de téléphone ;
  • sa gratuité, l'application nécessitant uniquement un accès à Internet, que ce soit par Wi-Fi ou via un forfait 4G.
La messagerie WhatsApp

Le service de messagerie instantanée WhatsApp.

Si WhatsApp est une référence au niveau des services de messagerie instantanée, cette application a toutefois sa part d'ombre. Propriété de Facebook depuis son rachat en 2014, WhatsApp a été au coeur de plusieurs polémiques. C'est notamment au niveau du respect des données personnelles que l'application manquerait à ses obligations. En France, en 2017, la CNIL a notamment mis en demeure WhatsApp, l'application ayant alors eu trois mois pour se plier aux obligations qui lui incombaient. Face aux incertitudes concernant la protection des données, d'autres applications de messagerie font office d'alternatives. Alors que le règlement général sur la protection des données (RGPD) a contribué à sensibiliser le grand public à ce niveau, de nombreux usagers se tournent vers des messageries plus sécurisées.

Le Joyn RCS peut il encore remplacer le SMS ?

Si les services de messagerie sont nombreux, certains affichent des limites criantes. Au-delà de la problématique de la protection des données, c'est aussi au niveau du transfert des médias que des restrictions existent avec certaines solutions. Actuellement, le SMS ne permet d'envoyer que des contenus “text”, quand le MMS supporte pour sa part l'envoi de médias. À l'image du iMessage disponible sous iOS, les consommateurs sont de plus en plus à la recherche de cette double fonctionnalité. Pour répondre à ces besoins croissants, le SMS devait ainsi être supplanté par le Joyn RCS. L'une des principales différences entre le SMS et le Joyn s'avère être le réseau utilisé :

  • le SMS emploie le réseau GSM ;
  • le Joyn RCS utilise le réseau mobile 4G.

Le service Joyn RCS

La distinction au niveau du réseau employé devait logiquement se retrouver au niveau des possibilités offertes par le service. Seulement, comme évoqué en amont, si les SMS couplés aux MMS permettent d'envoyer des contenus textuels et des médias, cela est déjà possible avec Messenger voire WhatsApp notamment. Si le Joyn RCS devait incarner le futur, les opérateurs ne lui ont pas montré un réel intérêt. Orange s'y est certes intéressé, sans toutefois vraiment se consacrer à son développement. Conséquence, le Joyn a été adopté entre 2015 et 2017, avant de disparaître des radars.

Dans ce laps de temps, les services de messagerie comme iMessage ou Messenger se sont imposées comme de réelles alternatives. Partant de ce constat, il semblait difficile de voir revenir le RCS au premier plan. Finalement, ce dernier pourrait connaitre un second souffle. Impulsé en Asie par Route Mobile en partenariat avec Google, le RCS pourrait finalement revenir sur le devant de la scène. En Inde, le Join est effectivement attendu pour 2019. Pour rappel, Samsung et Google s'était déjà rapproché pour faire de leurs applications respectives (Samsung Messages et Android Messages) des solutions compatibles avec le RCS.

Partagez !

Forfait SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar