Téléphonie Mobile

C'était prévu, c'est désormais effectif : en s'associant avec KKR, Altice Europe, propriétaire de SFR, vient de créer Hivory. Cette nouvelle entité est d'ores et déjà le plus grand constructeur de pylônes en France. Une bonne nouvelle pour la 4G et la 5G hexagonale. Cette opération permettra d'assurer les objectifs liés au New Deal de la téléphonie mobile. La transition vers la connexion 5G, actuellement en phase de test pour de nombreux opérateurs, sera également facilitée. Que signifie la création d'Hivory pour les opérateurs de téléphonie mobile, et que représente cet investissement non-négligeable pour SFR ?

Création d'Hivory, premier constructeur de pylônes en France dès sa création par SFR et KKR

Au cours du mois de juin, KKR avait annoncé participer, désormais, à hauteur de 49,99% dans la société SFR TowerCo. Cette dernière entreprise, dédiée à l'érection de pylônes, exploitait 10 198 sites. Aujourd'hui, cette première annonce résulte en la création d'Hivory. Dès son inauguration, ce nouveau fournisseur d'infrastructures de télécommunications devient le premier constructeur de pylônes en France. À l'échelle européenne, il constitue le troisième acteur le plus important. SFR, à travers Altice Europe, reste propriétaire des infrastructures développées, avec 50,01% de parts dans Hivory.

Hivory, constructeurs d'antennes 4G et 5G pour la France grâce à SFR.

Avec Hivory, Altice Europe possède le premier constructeur de pylônes en France. Une aubaine pour SFR.

Pour la firme de Patrick Drahi, il s'agit indéniablement d'une aubaine. L'exploitation qui sera faite de ces tours devrait lui rapporter 2,5 milliards d'euros, un pécule important qui devrait lui permettre d'éponger progressivement sa dette colossale de 31 milliards d'euros. Pour le reste, SFR a toujours quelques astuces en poches ; prélever des adhérents ayant déjà résilié leurs abonnements chez l'opérateur, par exemple, puisque c'est un grief que l'on a pu récemment reprocher à SFR.

L'opération commerciale ayant eu lieu en juin dernier avait valorisé les pylônes de SFR à 3,6 millards d'Euros. Comme l'affirmait, alors, Patrick Drahi, cela représente “18 fois la marge d'exploitation, c'est bien supérieur aux estimations qui avaient été données par des tiers“. Hivory ne devrait pas fournir ses services qu'à la seule Société Française du Radiotéléphone, mais également à d'autres compagnies européennes, situées notamment au Portugal. Surtout, cette nouvelle entité permettra aux acteurs de la téléphonie mobile d'arriver, petit à petit, à satisfaire les obligations inhérentes au New Deal.

À voir aussi : le bilan annuel de l'Arcep déjà taclé par SFR.

Hivory, un soutien de poids pour le New Deal de la 4G et le déploiement de la 5G en France

En participant à la création d'Hivory, Altice Europe et SFR permettent d'avancer un peu plus dans l'accomplissement des objectifs liés au New Deal de la téléphonie mobile. Les nouveaux pylônes devraient être mis à disposition de tous les opérateurs français, tels que Orange, Bouygues Telecom et Free Mobile. L'exploitation, par des sociétés tierces, de ces infrastructures rapportera à coup sûr une jolie somme à SFR, lui permettant de combler un peu plus sa dette, tout en s'érigeant comme un acteur essentiel de la téléphonie mobile, à l'heure où un retour à trois opérateurs est discuté.

Orange, Bouygues Telecom, Free Mobile, bientôt clients des services de SFR pour la 4G et la 5G en France ?

La création d'Hivory s'inscrit dans un contexte de mutualisation des infrastructures en vue de la démocratisation de la 4G. Il s'agit d'un des premiers objectifs des acteurs de la téléphonie mobile ; offrir à l'ensemble de la population française un Internet mobile en Très Haut Débit. Certaines entreprises proposent déjà des services prenant en compte les prochaines avancées de ce domaine, comme c'est le cas avec Free et sa Freebox Delta en ADSL. Pour augmenter le débit avec cette connexion, le FAI d'Iliad inclut une connexion mêlant habilement ADSL et 4G.

Compter parmi ses filiales le premier constructeur de pylônes en France et le troisième en Europe est une aubaine pour SFR et Altice Europe. Donner accès aux infrastructures pourvues par Hivory à la concurrence résultera en un gain financier indéniable. L'opérateur au carré rouge ne s'en cache d'ailleurs pas. “Altice et KKR chercheront de manière proactive à s’associer à tous les opérateurs mobiles pour développer leurs objectifs de couverture et de densification en France, à travers la construction sur mesure de nouvelles tours tout en facilitant les besoins de mutualisation sur le marché mobile français“.

La 5G, nouvel enjeu du New Deal mobile pour SFR à travers Hivory.

La 5G est déjà en phase de test dans de nombreuses villes. Le New Deal permettra d'y avoir accès plus rapidement.

L'heure est également à la transition vers le réseau mobile 5G. Cette connexion, plus rapide que la meilleure fibre optique actuellement disponible, est déjà en phase de test dans plusieurs villes de France. Grâce aux nouveaux pylônes d'Hivory, son déploiement pourrait se faire plus rapidement que prévu. En tout cas, nul doute que l'Anfr compte sur cet apport pour ne pas réitérer l'échec retentissant de la 4G lors de ses premières années.

À voir aussi : la Freebox Delta de Free mixe ADSL et 4G pour de meilleurs débits.

Qu'est-ce que le New Deal de la téléphonie mobile pour SFR, Bouygues Telecom, Orange et Free ?

Au cours de cet article, il a beaucoup été question du New Deal. Ce dernier constitue un accord historique passé entre les principaux opérateurs et l'Arcep. Initialement, l'État français avait souhaité retirer un gain financier considérable concernant l'exploitation des antennes et pylônes. Ces antennes, disponibles pour la diffusion de la 3G et de la 4G, représentaient un atout pour les opérateurs. Les investissements nécessaires aux opérateurs avaient, de fait, retardé la démocratisation de ces fréquences à l'échelle nationale. Constatant le retard pris par la France pour l'accès à ces connexions mobiles, l'Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes, l'Arcep, avait mis en place le New Deal.

La 4G partout en France, l'objectif du New Deal mobile, et de SFR.

Le New Deal apporte une solution aux zones blanches : capter de la 4G de n'importe quel endroit en France.

Il s'agit d'un accord historique, soulageant les opérateurs, mais les contraignant également. L'Arcep a placé l'urgence sur la couverture prioritaire de zones géographiques considérées comme des zones blanches. Dans ces territoires, il n'est pas possible d'accéder à la 4G. Les fréquences sur les pylônes déjà existants sont fournies pour un tarif bien moindre qu'auparavant. La condition à cela est que les opérateurs investissent massivement pour mettre un terme aux zones blanches. La perspective est de couvrir intégralement le territoire français en 4G d'ici 2020. Et, surtout, de permettre un déploiement efficace et intégral de la 5G lors de son arrivée.

À voir aussi : les forfaits pas chers avec de la 4G à volonté pour Noël.

Partagez !

Forfait SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar