Téléphonie Mobile

Bouygues Telecom, SFR et Free : trois opérateurs ont successivement choisi d’augmenter les tarifs de certains clients. Une nouvelle qui, sans nul doute, ne doit pas en enchanter beaucoup. Certains abonnés risquent d’avoir ainsi une mauvaise surprise. Clients Orange, pas d’inquiétude : l’opérateur historique semble ne pas bouger de ses positions. Ces pratiques de la part de la concurrence sont-elles un signe que la stratégie des forfaits toujours moins chers serait en train de s’essouffler ? C’est, qu’en France, un des pays au monde où la téléphonie mobile coûte le moins cher, on s’est habitué aux forfaits à moins de 10€ par mois.

Quelles sont les offres dont le prix augmente ?

Trois opérateurs augmentent le prix de leurs abonnements : SFR, Bouygues Telecom et Free. Il peut s’agir d’augmentation concernant la box internet comme le forfait mobile. On recommande donc de faire très attention à ses mails et courriers qui peuvent éventuellement mentionner la chose. Il faut également faire très attention à la prochaine facture pour éviter une mauvaise surprise au moment du prochain prélèvement mensuel. Les offres les plus à risque sont :

  • Du côté de SFR : une grande partie des abonnements de téléphonie mobile, y compris issus de la gamme RED by SFR. Il faut s’attendre ici à une augmentation de 2€ sur la facture mensuelle ;
  • En ce qui concerne Bouygues Telecom, ce sont les abonnés Bbox qui sont concernés. Certains clients peuvent ainsi voir leur facture augmenter de 3€ par mois ;
  • Free mobile n’augmente pas le prix de ses forfaits, mais les tarifs des appels vers les lignes de 96 pays augmentent pour s’unifier à 1,35€ la minutes. Redoublez donc de prudence si vous appelez vers l’étranger, et n’hésitez pas à consulter la dernière grille tarifaire de l’opérateur.
SFR et Bouygues Telecom augmentent les prix des forfaits.

SFR et Bouygues Telecom augmentent les prix des forfaits de certains de leurs abonnés fixes et mobiles.

Dans l’ensemble, ce ne sont donc pas la majorité des offres qui augmentent. Pour SFR et Bouygues Telecom, il faut surtout se méfier des abonnements les moins chers. Dans le cas des abonnements de RED by SFR, certaines promotions « à vie » sont éventuellement concernées. Si cela se confirme, l’opérateur pourrait s’attirer les foudres de bien des abonnés mécontents.

À voir aussi : les abonnements mobiles actuellement en promotion chez les opérateurs.

Puis-je refuser l’augmentation des prix de mon abonnement ?

Si l’on est concerné par l’une de ces augmentations de tarifs, il est tout à fait possible de l’éviter. Pour cela, il y a deux solutions. Depuis son espace client en ligne, il est tout à fait possible de simplement refuser ledit changement. On a alors 4 mois pour cela. Attention toutefois, certains usagers semblent indiquer n’avoir pas réussi à accéder à la page adéquate. Toutefois, avant de soupçonner une opération malavisée des opérateurs, on peut aisément envisager qu’une forte affluence liée à la crainte d’une augmentation ait mis les sites de ces opérateurs en peine.

Code de la consommation.

En cas d'augmentation du prix de son abonnement, on peut toujours invoquer l'article L. 224-33 du code de la consommation.

S’il s’avère que pour une raison ou pour une autre, cette solution ne fonctionne pas, vous pouvez simplement choisir de résilier votre abonnement de téléphonie mobile. L’article L. 224-33 du code de la consommation prévoit ce genre de situation. Vous pouvez alors l’invoquer auprès de votre opérateur pour résilier sans frais votre abonnement mobile, même si vous êtes encore engagé. Toutefois, l’article n’est applicable que si l’on vient de subir une augmentation de prix de son abonnement, et dans un délai de 4 mois après l’annonce de cette augmentation.

Vers la fin des forfaits pas chers ?

La situation change. Ce n’est pas la première fois que les opérateurs tentent d’augmenter les prix des forfaits de leurs abonnés. Ce subterfuge est aisément questionable et soulève quelques problèmes intrinsèques. Quel est l’état actuel du marché de la téléphonie mobile ? Après tout, les forfaits en promotions à vie et à prix très bas ont récemment été remis en question, par Orange notamment. Dernièrement, Alain Weill, dirigeant d'Altice France, avait été sommé par le Sénat de s'expliquer par rapport à ces offres sans condition de durée. Le souci, c’est que ces offres risquent de n’être pas assez rentables pour les opérateurs qui les proposent. À terme, cela peut aboutir sur des difficultés à financer l’expansion et l’entretien du réseau mobile. On ne peut pas apporter un grand nombre de réponse, mais on peut légitimement se demander si « l’effet Free » ne commence pas à simplement s’estomper.

Partagez !

Forfait RED SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments