Forfaits mobiles : que recherchent le plus les Français en 2019 (prix, data, opérateur, smartphone) ?

Publié le 26 février 2019 à 15h41

Clément M.

Pas de commentaire

Après avoir regardé de près ce qu’il se passe sur le site, MonPetitForfait, comparateur de forfaits mobiles, propose un retour sur le premier mois de l’année 2019. Quel opérateur connaît le plus de résiliations ? À l’inverse, chez qui migrent les abonnés de téléphonie mobile ? Quel constructeur attire le plus ? Quel forfait privilégier ? Ces questions permettent de faire un tour d’horizon de l’état actuel du marché en France. Toutefois, cette constatation ne peut se faire que via des chiffres bruts. Il faut aussi regarder d’autres aspects avec les pratiques commerciales des opérateurs et l’évolution du marché. Quel avenir se profile devant la téléphonie mobile ?

Que recherchent les abonnés de téléphonie mobile en Janvier 2019 ?

La première chose que l’on peut mettre en avant, c’est ce que recherchent les abonnés de la téléphonie mobile. Préfèrent-ils des forfaits avec, ou sans engagement de durée ? Quels prix sont-ils prêt à investir ? Quel opérateur favorisent-ils ?

Si l’on ne regarde que la première partie de l’infographie de MonPetitForfait, on constate au premier coup d’œil que 29% des abonnés sont prêt à mettre jusqu’à 45€. Toutefois, en allant au-delà de cette haute colonne, on calcule vite que 58% des abonnés ne veulent pas payer plus de 20€ par mois. Avec cela, la plupart recherchent les appels, SMS et MMS illimités et plusieurs dizaines de gigas.

Etude des besoins des consommateurs : MonPetitForfait (recherche de forfait mobile)

Quels prix les français sont-ils prêts à mettre dans un forfait mobile ?

Si l’on prend en considération l’ensemble des données, les Français cherchent avant tout :

  • Appels, SMS et MMS illimités ;
  • 10 à 50 Go de données en 4G ;
  • Pas d’option particulière ;
  • Plutôt sans engagement de durée.

Outre le forfait, le marché de la téléphonie est aussi habité par les smartphones. Changer de forfait implique souvent de changer de téléphone portable. On peut donc essayer de regarder vers quels types de mobiles s’orientent les consommateurs. La marque la plus recherchée en France est assez nettement Samsung, avec 24% des consommateurs qui font confiance au géant coréen. Ce dernier devance donc nettement Apple qui convainc tout de même 12,5% de nouveaux acheteurs.

A voir aussi : comment changer de forfait mobile et réduire sa facture ?

Quel est le volume data (4G) préféré par les consommateurs ?

Depuis quelques années, et l’avènement des smartphones essentiellement, les téléphones portables n’ont plus pour seule vocation les communications. Désormais, il est essentiel de disposer d’une conséquente enveloppe de données mobiles. Il s’agit en tous les cas d’une préoccupation primordiale des internautes de MonPetitForfait. Le graphique suivant recense les recherches les plus demandées pour trouver un forfait mobile. Parmi eux, 6% des visiteurs ne voient aucun inconvénient à souscrire à des forfaits dotés de moins d’un Gigaoctet de connexion mobile. Une minorité, puisque les 94% restants cherchent un forfait 4G.

Statistiques volume data 4G

Quel est le volume data choisi par les consommateurs ?

De manière générale, les recherches effectuées sur le comparateur d’abonnements téléphoniques MonPetitForfait prouvent bien l’importance prise par les données mobiles. De l’installation d’applications nomades pour smartphones, à leur utilisation, en passant par le streaming audio et vidéo, l’Internet mobile est devenu l’une des préoccupations essentielles des clients des opérateurs téléphoniques.

Ce constat permet d’établir un peu plus le portrait de l’adhérent téléphonique moyen : celui-ci souhaite posséder des données mobiles dans son forfait, de 10 à 50 Go en moyenne. Assez étrangement, les requêtes concernant des forfaits aux data illimitées sont basses, plus encore que celles concernant des forfaits dépourvues d’Internet.

À voir aussi : comment choisir le bon forfait 4G ?

Orange et les MVNO dominent le marché des télécoms

Quels opérateurs connaissent le plus de résiliations ? Au profit de quels autres opérateurs ? Et pour quelles raisons ? Assez nettement, la réponse à la première question est Free, avec 34% des résiliations, devant SFR et ses 14,5% de résiliation. À l’inverse, Sosh et Orange sont les deux opérateurs qui ont le moins de résiliation. On peut comprendre cela comme un signe de confiance des abonnés à ces deux marques. À l’inverse, les statistiques de Free et de SFR peuvent soulever des questions concernant ces deux noms.

Orange : l’opérateur téléphonique le plus digne de confiance ?

À l’inverse, les opérateurs qui attirent le plus sont Orange et les MVNO. Juste derrière, on trouve Free avec 15% des abonnés qui choisissent de profiter de ses services. D’un côté, on remarque donc qu’Orange est à la fois l’opérateur vers lequel les abonnés migrent le plus en changeant de forfait, et l’opérateur qui a le moins de résiliation. Une statistique qui met très clairement en valeur l’opérateur historique, opérateur en qui les Français font toujours confiance. En revanche, Free a certes beaucoup de résiliation, mais aussi beaucoup de migration. L’attraction des bas prix joue sans doute en faveur de cette statistique qui peut aisément sembler incohérente

Statistiques changement d'opérateur - forfaits mobiles en Janvier 2019

Orange : l’opérateur qui attire le plus ?

Enfin, il y a la question du motif de résiliation. Qu’est-ce qui pousse un abonné à changer d’opérateur ? La raison « autre » est nettement la plus invoquée. On peut y voir la recherche d’un prix plus intéressant, ou encore la perte de confiance envers son opérateur. On note que 34% des abonnés engagés changent d’opérateur au terme de leur période d’engagement, et 16% profitent de la loi Châtel. Ici, on peut encore deviner la recherche de petits prix, mais aussi une envie de liberté ou encore un manque de confiance envers son opérateur. La surfacturation reste un problème récurrent qui peut pousser à fuir… vers Orange ?

Ratio résiliation/souscription : la surprise des MVNO

L’opérateur le plus discret ici, mais dont il faut toucher un mot, c’est Bouygues Telecom. Globalement, il semble autant attirer que repousser. Les chiffres n’ont pas la même dynamique que ceux des concurrents, mais ils restent très parlants. Avec 17% de résiliation si l’on cumule Bouygues Telecom et B&YOU, contre 16% de migration vers ces deux opérateurs, on peut parler d’une certaine stabilité. L’opérateur attire peut-être peu, mais en fin de compte, il sait aussi conserver ses clients.

Statistiques résiliations forfaits mobiles 2019

Free : l’opérateur le plus résilié de France ?

Si l’on compare les ratios résiliation/souscription, Orange/Sosh est le seul opérateur de France à avoir un score positif avec 9,5% de résiliation contre 26% de souscription, soit 2,7 abonnés “gagnés” par abonné “perdu”. SFR a un ratio de 0,86, Bouygues Telecom un ratio de 0,94 et Free un ratio de 0,44. Si l’on prend en compte l’ensemble des MVNO, ce sont les seuls, outre Orange, à avoir un ratio supérieur à 1 : 1,5. Classés, on a donc :

  • Orange/Sosh (26% de souscriptions / 9,5% de résiliation) : 2,7 ;
  • Tous MVNO confondus (21% de souscription / 14% de résiliation) : 1,5 ;
  • Bouygues Telecom/B&YOU (16% de souscription/17% de résiliation) : 0,94 ;
  • SFR/RED by SFR (22% de souscription/25,5% de résiliation) : 0,86 ;
  • Free (15% de souscription/34% de résiliation) : 0,44.

Si l’on prend cela comme un indice de confiance, les MVNO attirent plus que Free, SFR ou Bouygues Telecom. L’information est à suivre dans le temps, et donc à prendre avec du recul dans l’état actuel des choses.

Voir l’infographie de MonPetitForfait dans son intégralité.

Smartphones et opérateurs téléphoniques : le marché du mobile face à la saturation ?

Ce récapitulatif exclusif des recherches menées sur le comparateur de forfaits mobiles de MonPetitForfait montre un intérêt persistant pour des forfaits moins chers et illimités. Pourtant, les signes de l’actualité, depuis désormais quelques mois, indiquent une saturation du marché. Qu’il s’agisse des opérateurs téléphoniques, jusqu’aux constructeurs de smartphones, tous accusent une baisse de leur chiffres d’affaires. Retour sur les éléments qui préfigurent un changement de paradigme pour le marché de la téléphonie mobile, et qui expliquent, en substance, les chiffres de l’analyse exclusive de MonPetitForfait.

Des offres illimitées à vie qui laissent dubitatif chez SFR, Bouygues Telecom ou Altice

Depuis de nombreux mois, les observateurs de la téléphonie mobile voient s’accroître un nouveau phénomène. De plus en plus d’opérateurs mettent en avant des forfaits sans engagement illimités sans condition de durée. Il s’agit là d’un phénomène plus qu’avantageux destiné à attirer de nombreux adhérents. Toutefois, la prolifération de telles offres a habitué les consommateurs à un certain niveau de communications et de data à un tarif jamais vu. Les opérateurs restent désormais prisonniers d’un système trop peu rentable, une caractéristique qui n’échappe pas aux autorités.

C’est à ce sujet qu’Alain Weill, président d’Altice Europe, a été entendu par le Sénat français. Opérateur sans engagement filiale de SFR, RED by SFR met toujours en avant des abonnements téléphoniques sans condition de durée. Cependant, depuis quelques mois, l’opérateur au fond vert s’est distingué pour des forfaits à vies dotés de larges enveloppes de données mobiles. Résultat : SFR et RED by SFR ont certes enregistré une hausse de leurs abonnés, mais leur chiffre d’affaires reste en-deçà de leur seuil de rentabilité.

SFR et RED by SFR ont pratiqué des tarifs agressifs.

Alain Weil, président d’Altice, a dû s’expliquer des tarifs agressifs pratiqués par SFR et RED by SFR sur leurs forfaits mobiles.

Pour contrer cela, les adhérents aux offres de RED by SFR et B&YOU ont récemment eu une mauvaise surprise. Les opérateurs leur proposaient directement une hausse de leur enveloppe de données, moyennant une augmentation du coût du forfait. Certes, les clients avaient le choix de refuser cette augmentation, en l’exprimant explicitement. En l’absence de réponse, toutefois, ces adhérents voyaient leur abonnement automatiquement changer.

Une telle méthode certifie donc que les opérateurs mobiles, aussi avantageux soient-ils à la souscription, ne reculent devant rien pour accroître leurs bénéfices. Il faut bien comprendre que telle stratégie, si elle n’est pas bienveillante à l’égard des clients, est obligatoire. En l’état, les abonnements mobiles sont vendus à perte, sans espoir de réaliser de bénéfices autrement qu’en vendant des services subsidiaires.

À voir aussi : des forfaits 4G vendus à perte, sans engagement et à vie chez RED by SFR.

Bouygues Telecom et Orange, les seuls opérateurs à tenir bon face à la crise

Outre les difficultés liés à la rentabilité de l’opérateur SFR et de sa filiale RED by SFR, Free éprouve également des difficultés. Depuis son arrivée sur le marché de la téléphonie mobile, l’opérateur a toujours conservé deux uniques formules d’abonnement. Récemment, devant l’exode de ses abonnés, Free mobile a inauguré une nouvelle offre. Toute promotionnelle soit-elle, sa longévité perdure depuis le début de l’été. Contrairement à RED by SFR ou B&YOU, il ne s’agit pas, ici, d’un forfait sans condition de durée. Au bout d’une année, les clients basculeront automatiquement sur le forfait le plus complet de l’opérateur. De cette manière, la perte financière est moindre, malgré l’attractivité du forfait à prix cassés, disponible contre 8,99€ pour 50 ou 60 Go de 4G. Avec l’échec de sa nouvelle box internet, l’action de Free atteint son seuil le plus bas depuis 2011.

Orange couvre 99% de la population en 4G, idéal pour naviguer sur Internet avec son smartphone.

L’un des principaux attraits d’Orange est sa couverture en 4G, la plus performante en France.

Contre toute attente, Bouygues Telecom et Orange sont les deux seuls opérateurs à ne pas trop souffrir de cette crise. L’entreprise de télécommunications de Martin Bouygues se base sur un solide socle d’abonnés pour garnir son chiffre d’affaires. Aussi, concernant l’étude menée par MonPetitForfait, il s’agit du deuxième opérateur dont on recherche le moins à se désabonner. En contrepartie, un moindre public souscrit à ses offres. Néanmoins, s’il accepte le jeu de la promotion comme le prouve son forfait B&YOU actuellement disponible, Bouygues Telecom garde en tête sa rentabilité. À cet effet, il n’a pas hésité dernièrement à augmenter le tarif de ses box internet Bbox Fit et Bbox Ultym.

Opérateur historique des télécoms, Orange garde le sourire face à la tempête. Rarement la firme de Stéphane Richard aura joué le jeu de la promotion à tout va, contrairement à ses concurrents. Orange se sait être onéreux, mais voit en cela une garantie de service. La réaction du dirigeant, face à la présentation de Xavier Niel et de sa Freebox Delta, était à cet égard symptomatique d’une force tranquille. Cher mais avantageux, doté du réseau 4G le plus performant, Orange est l’opérateur vers lequel migrent le plus d’adhérents, et qui est le moins résilié de cette étude.

Les ventes de smartphones, un marché en berne qui alimente les inquiétudes de Samsung et Apple

Bien entendu, les opérateurs mobiles ne sont qu’une partie des acteurs touchés par la crise de la téléphonie nomade. Les premiers concernés, indéniablement, restent les constructeurs de smartphones. Au premier rang desquels on retrouve les éternels rivaux Samsung et Apple, également rejoints par Huawei, l’outsider chinois.

Le marché est arrivé, aujourd’hui, à saturation. La faute à une offre qui s’est diversifiée sensiblement ces dernières années, notamment. Il n’est désormais plus utile de casser sa tirelire pour s’offrir un smartphone de haute volée, les constructeurs chinois se font particulièrement avantageux à cet égard. Cela explique, en substance, la baisse des revenus engendrés par les derniers smartphones de Samsung ou Apple. Cette dernière entreprise a par ailleurs opéré un changement de stratégie pour le futur ; la marque à la pomme devrait prochainement mettre une emphase sur les services.

Le smartphone iPhone XS d'Apple pourrait orienter le constructeur vers une autre stratégie.

Succès en demie-teinte : l’iPhone XS, avec des ventes un peu décevantes, a obligé Apple à revoir sa stratégie.

Aujourd’hui, deux personnes sur trois dans le monde sont équipées d’un téléphone portable. En l’espace de dix années, le taux de pénétration a augmenté de 24%, atteignant 66% aujourd’hui. Dans 6 ans, en 2025, ce ratio sera de 71%. Le marché est arrivé à saturation, c’est un fait, peu aidé en cela par les nombreuses itérations de smartphones commercialisées chaque année par un même constructeur. Sans compter, également, l’épuisement des ressources écologiques permettant la construction d’un smartphone. Toutefois, en dépit de ces éléments, le marché du smartphone et de la téléphonie mobile conserve quelques perspectives d’avenir.

À voir aussi : précommander le Samsung Galaxy S10 avec un forfait mobile.

Les perspectives d’évolution du marché de la téléphonie mobile

Le marché de la téléphonie mobile connaît donc actuellement quelques difficultés. D’aucuns pourraient estimer, fatalistes, qu’il est arrivé à saturation et qu’il faudra trouver les meilleures solutions pour sortir d’un modèle déjà bien éprouvé. Pourtant, des perspectives d’avenir se dessinent, et on peut penser que de nouveaux éléments pourraient bien apporter un nouveau souffle à ce secteur.

L’avènement des services complémentaires dans les forfaits mobiles

De nos jours, les forfaits mobiles offrent de plus en plus d’options incluses. Par le passé, les forfaits subventionnés étaient généralement les seuls à inclure gratuitement des services complémentaires. La pratique s’est aujourd’hui généralisée, et pourrait bien permettre de raviver le marché de la téléphonie mobile.

Service complémentaire avec Youboox One chez SFR et Free, accessible sur smartphone..

Un accès à l’application Youboox One est inclus chez Free, SFR et RED by SFR.

Certains opérateurs, comme La Poste Mobile, l’ont bien compris. Chez ce dernier, la plupart des abonnements téléphoniques incluent ainsi une option qui permet de profiter de tout le catalogue de musique en ligne de Universal Music, gratuitement. Du côté de RED by SFR et Free, c’est l’option Youboox One qui est offerte. Il s’agit d’un accès gratuit à un catalogue de livres numériques. Chez Bouygues Telecom, c’est un bouquet presse qui est offert avec LeKiosk. C’est également le cas chez Free, avec la Freebox Delta.

Certains opérateurs comme SFR proposent en outre des tarifs promotionnels à leurs clients, pour certains abonnements. Les abonnés de l’opérateur au carré rouge peuvent ainsi profiter de RMC Sport pour 9€ au lieu de 19€/mois. Les options offertes dans les forfaits mobiles, mais aussi avec les box internet, sont donc omniprésentes.

RMC SPORT

La présence de ces options peut s’avérer particulièrement intéressante pour les clients, puisqu’elles permettent de réaliser des économies mensuelles. De nos jours, ces abonnements se multiplient de surcroît. Il pourrait ainsi s’agir d’un levier, pour les opérateurs, qui permettrait d’inciter les clients à sélectionner des offres riches en options. Du côté des opérateurs, cela permet de vendre des forfaits mobiles plus chers, et donc plus rentables.

Les constructeurs de smartphones changent également leur fusil d’épaule concernant le secteur des services. Apple, par exemple, travaille sur un service de streaming vidéo, qui survient dans un contexte extrêmement concurrentiel. Cette décision avait été accueillie positivement par les analystes.

L’arrivée de la 5G pourrait également relancer le marché des télécoms

Une nouvelle évolution technologique se profile au niveau des réseaux mobiles. Il s’agit de l’arrivée de la 5G, qui pourrait bien révolutionner, encore une fois, le marché des forfaits mobiles. Aujourd’hui encore à l’état de test en France, cette nouvelle technologie de réseau mobile devrait se déployer plus largement dans les années à venir.

De nouveaux smartphones seront alors amenés à sortir, compatibles avec la 5G. Samsung a par ailleurs tout récemment annoncé une édition du Samsung Galaxy S10 compatible avec la 5G, preuve de l’arrivée imminente de cette technologie. En plus de cela, des forfaits mobiles viendront les accompagner, ce qui apportera un réel renouveau sur ce marché qui connaît des difficultés.

Samsung Galaxy S10 5G., le smartphone 5G de Samsung.

Dans sa dernière génération de smartphones, Samsung a dévoilé un modèle 5G.

Il faut savoir que la 5G n’aura pas pour seul objectif d’augmenter les débits de l’Internet mobile. Bien au contraire, elle facilitera la circulation globale de toutes les données internet, et notamment celles concernant les objets connectés. Là encore, il s’agit d’un nouveau marché dont les opérateurs de téléphonie pourraient bien s’emparer. Cela pourrait largement bénéficier au marché des forfaits mobiles.

Le marché des smartphones peut-il encore se réinventer ?

Pour améliorer la situation du marché des télécoms, un autre élément clé est à prendre en compte. Il s’agit des évolutions technologiques des smartphones. La dernière grosse révolution date de la sortie de l’iPhone, qui a définitivement bouleversé ce marché.

Aujourd’hui, chaque nouvelle génération de smartphone apporte des améliorations technologiques, mais aucune avancée disruptive n’est encore apparue. En conséquence, les consommateurs n’ont plus l’envie, ni le besoin, de renouveler leur smartphone très régulièrement. De nouvelles avancées technologiques se profilent et pourraient bien redonner l’envie aux clients, et pas seulement les plus technophiles, de changer de smartphone et, par conséquent, de forfait mobile.

le smartphone pliant de Samsung, constructeur de téléphone portable

Samsung a récemment dévoilé son premier smartphone pliant.

On peut notamment penser aux améliorations technologiques comme la réalité virtuelle, ou encore l’intégration d’Intelligences Artificielles de plus en plus développées. Tout récemment Samsung a également annoncé la sortie de son premier smartphone pliable.

On peut alors imaginer des forfaits mobiles adaptés à ce nouveau format, incluant, par exemple, des abonnements à des services de streaming en ligne comme Netflix ou Amazon Prime. Ce choix s’avèrerait encore plus pertinent qu’aujourd’hui, puisque les clients pourraient profiter d’une expérience similaire à la tablette, une fois le smartphone déplié.

N'oublie pas de partager !

480 articles publiés

Clément Menand

Clément Menand

Féru de culture et de technologie, Clément vous informe sur les stratégies, les innovations et les nouveautés des opérateurs mobiles.

Donnez votre opinion : commentez !

Poster un Commentaire

avatar