Roaming : la Commission européenne fixe un plafond pour le prix des appels et des SMS vers l’UE

Publié le 14 mai 2019 à 16h19

Anaïs H.

Pas de commentaire

Depuis plus d’une dizaine d’années, la Commission européenne travaille activement pour faciliter toujours plus le quotidien des habitants de ses pays membres. Dans cette perspective, les utilisateurs ont d’ores et déjà pu remarquer une baisse des frais de roaming. Cela leur permet notamment de payer leurs communications moins cher pendant leurs séjours en Europe. Pour continuer dans cette dynamique, l’UE impose une nouvelle réglementation. Dès le 15 mai, le prix des appels et des SMS vers l’Union européenne sera également plafonné. Cette législation concernera l’intégralité des opérateurs de téléphonie présents sur le territoire européen.

La Commission européenne impose la baisse progressive des frais de roaming depuis 2007

Les frais de roaming sont au cœur des préoccupations d’un bon nombre d’Européens. Depuis une dizaine d’années, le prix engendré par ces frais d’itinérance a commencé à diminuer. Cette baisse s’est faite à l’initiative de la Commission européenne qui a souhaité encadrer au mieux ce dispositif. Dans les faits, le terme roaming, ou itinérance en français, désigne le fait de pouvoir utiliser son mobile à l’étranger, sans pour autant passer par les services de son opérateur habituel. Afin de rendre cela possible, les opérateurs de téléphonie ont passé des accords avec leurs homologues étrangers. De cette façon, ils sont en mesure de fournir un service continu, sans que l’utilisateur ait besoin de changer de carte SIM.

Statistiques concernent les frais de roaming en Europe

Évolution des frais de roaming avant leur suppression définitive en 2017.

Grâce au roaming, il est donc possible d’utiliser son téléphone mobile normalement à l’international. Une personne se trouvant à l’étranger pourra aussi bien passer des appels que recevoir des messages ou bien encore se connecter à Internet. Il y a encore quelques années, utiliser ces services présentait un coût certain. Par exemple, en 2007, émettre un appel depuis un autre pays de l’Union européenne coûtait environ 0,49€/minute.

Au fil des années, les Européens ont pu voir ces frais diminuer peu à peu. En 2012, émettre un appel ne coûtait plus que 0,29€/minute, pour ensuite passer à 0,19€/minute en 2015. Cette sur-tarification s’appliquait également pour les SMS qui ont vu leur coût passer de 0,11€ à 0,06€ en huit ans. Sur un dizaine d’années, l’UE a imposé la baisse progressive de ces frais de roaming, jusqu’à ce que ces frais d’itinérance disparaissent totalement le 15 juin 2017. Depuis cette date, tous les Européens se trouvant dans un autre pays membre de l’Union peuvent bénéficier des mêmes tarifs que ceux pratiqués par leur opérateur.

À partir du 15 mai 2019, le prix des appels et des SMS passés vers l’Europe sera aussi plafonné

Alors que la Commission européenne s’était penchée sur les frais de roaming imposés aux voyageurs, sa nouvelle réglementation tend à favoriser les Européens de façon plus générale. Elle concernera entre autres les personnes amenées à communiquer régulièrement avec un individu se trouvant dans un autre pays membre. Dans ce cas de figure, les tarifications en vigueur étaient encore particulièrement conséquentes.

Cette nouvelle réglementation tend à limiter l’écart qui subsistait après la suppression des frais de roaming pour les voyageurs.

Dès le 15 mai 2019, cette tarification des appels vers l’Union européenne sera réglementée. Il en est de même pour celle relative aux envois de SMS. Concrètement, les opérateurs ne pourront plus sur-facturer à leur guise les communications entre deux personnes installées dans des pays différents de l’UE. Selon la législation, les communications seront plafonnées à 0,19€/minute pour un appel et à 0,06€ pour un SMS. Les consommateurs devront toutefois prendre en compte la TVA qui n’est pas incluse dans ce prix. Cette dernière peut en effet varier d’un pays à l’autre, ce qui rend impossible d’établir un plafond fixe toutes taxes comprises.

Un plafond qui concerne tous les opérateurs européens et qui n’impose pas de limites aux consommateurs

L’Union européenne précise sur son site internet que ce plafond n’est soumis à aucune limite. Une personne qui a de la famille dans un autre pays de l’UE pourra donc émettre des appels en sachant précisément combien cela va lui coûter. Il en est de même pour l’envoi de SMS. Ce point devrait sans nul doute soulager considérablement le quotidien des personnes se trouvant dans ce type de situation. Dès les 15 mai, les opérateurs devront informer chacun de leurs clients de la tarification proposée, en accord avec le plafond imposé. Les consommateurs n’ont quant à eux aucune demande spécifique à faire puisque les tarifs s’appliqueront automatiquement à partir de la date fixée.

Ce changement important pour les Européens ne s’applique par ailleurs qu’aux particuliers. La réglementation des prix ne concerne donc pas les professionnels. La principale raison à cela est que les opérateurs fournissent d’ores et déjà des offres intéressantes à leurs clients professionnels.

À voir aussi : quel forfait mobile international sélectionner pour téléphoner à l’étranger au meilleur prix ?

N'oublie pas de partager !

11 articles publiés

Anaïs Hillion

Anaïs Hillion

Donnez votre opinion : commentez !

Poster un Commentaire

avatar