Bouygues Telecom

Alors que les beaux jours arrivent, c’est aussi l’occasion pour les opérateurs de dresser le bilan de leur premier trimestre. Et du côté de Bouygues Télécom, l’heure est à la fête. L’opérateur marque en effet les esprits avec une période de janvier à mars marquée par le recrutement de nombreux clients. 364 000 nouveaux clients mobiles sont en effet recensés par l’opérateur.

Premier trimestre : Bouygues totalise pas moins de 364 000 nouveaux clients mobiles

En ce mois de mai, les résultats de la première partie de l’année tombent pour les opérateurs. L’occasion de faire le bilan du premier quart de l’exercice 2017. De manière générale, le groupe Bouygues se porte bien. Ce dernier se distingue en effet avec un chiffre d’affaires de 6,84 milliards d’euros, en progression de 5%. Mais ces bonnes nouvelles pour le groupe sont aussi l’occasion de relever la bonne performance de Bouygues Télécom. L’opérateur se distingue effectivement à plusieurs niveaux. D’une part, l’évolution conséquente de l’excédent brut d’exploitation. L’EBITDA fait effectivement l’objet d’une évolution de 66%, à 243 millions d’euros. D’autre part, l’explosion du nombre de nouveaux clients mobiles.

Sur le premier trimestre, Bouygues Télécom enregistre en effet l’arrivée de 364 000 nouveaux clients sur ses offres mobiles. Concernant les formules fixes, ce sont 88 000 nouveaux consommateurs qui ont rejoint le FAI. Grâce à ces performances de haut vol, Bouygues Télécom augmente ainsi de 8% son chiffre d’affaires total. Mais les résultats sont encore plus intéressants si on les compare à l’exercice antérieur. Par rapport à la même époque il y a un an, Bouygues Télécom peut se targuer d’avoir des chiffres largement plus reluisants. Au premier trimestre de l’année 2016, l’opérateur enregistrait ainsi une perte de 40 millions d’euros. Les trois premiers mois de 2017 présentent pour leur part un bénéfice net de 18 millions.

Bouygues clients logo

Pour le premier trimestre, Bouygues a recruté de nombreux clients mobiles.

Bouygues Télécom : une stratégie payante avec des forfait bradés

Si le nombre de nouveaux clients sur le secteur des forfaits mobiles est si important, cela n’est pas dû au hasard. C’est notamment parce que Bouygues Télécom a adopté une stratégie agressive que l’opérateur a recruté si massivement. Et c’est principalement la concurrence extrêmement poussée avec Free Mobile qui est à l’origine de ces résultats. Au cours du mois de mars, les deux opérateurs ont effectivement proposé des offres extrêmement intéressantes. L’un comme l’autre, Bouygues et Free ont affiché pendant plusieurs semaines des forfaits à moins de 3 euros. Et ce, juste après que Free ait annoncé son forfait 4G tout illimité. Eu égard aux services compris et aux tarifs pratiqués, les forfaits B&You et Free ont alors animé le marché. Et, comparées aux formules proposées par les autres opérateurs, ces offres bradées avaient de quoi séduire.

C’est indéniable, l’atout numéro un de ces forfaits était leurs prix. Respectivement normalement affichées à 24,99 et 19,99 euros chez Bouygues et Free, ces offres offraient des économies considérables. Valables sur un an, les remises mensuelles de 22 euros chez Bouygues et 17 euros chez Free étaient en effet des atouts non négligeables. Sur un an, les consommateurs pouvaient en effet économiser 264 et 204 euros, le tout en profitant d’offres extrêmement complètes. Si chez Bouygues le forfait comprenait alors 20 Go, ce dernier est depuis doté d’une enveloppe de data de 50 Go. Chez Free, 100 Go étaient inclus. Et au niveau des communications, l’illimité pour les appels, SMS et MMS était également intégré. Avec des prestations à ce prix, il n’est donc pas étonnant que Bouygues ait recruté autant.

Forfait B&YOU 50 Go

Face au succès actuel de Bouygues, un rachat est-il toujours d’actualité ?

Depuis plusieurs années maintenant, le doute autour d’un éventuel rachat de Bouygues Télécom est présent. Alors que les résultats actuels de l’opérateur sont au beau fixe, la question d’une telle manœuvre mérite d’être soulevée. En début d’année, le rachat de Bouygues par Orange avait, une fois encore, était remis au goût du jour. Une éventualité que Bouygues avait alors balayé d’un revers de main, comme lors des précédentes tentatives. En 2016 l’ensemble des FAI avaient en effet consentis à formuler une offre pertinente à Bouygues. Mais la négociation avait coupé court, étant clôturée par l’intéressé.

Toutefois, la performance réalisée par Bouygues Télécom au trimestre précédent pourrait bien réveiller les velléités de ses concurrents. En attendant les résultats des autres opérateurs, il n’est en tout cas pas illogique d’imaginer que de nouvelles négociations pourraient être évoquées. Si la concurrence pourrait porter un grand intérêt à Bouygues, c’est toutefois ce dernier qui serait alors en position de force.

rachat Bouygues clients

Face au succès de Bouygues, un rachat est-il possible ?

Partagez !

Forfait SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar