Free Mobile

Petits remous dans le dossier 5G chez Free. L’ANSSI a empêché l’ancien trublion des télécoms de nouer un contrat avec Huawei. De fait, Iliad, maison-mère de Free a opté pour le Finlandais Nokia.Orange a d'ailleurs pris la même décision quelques mois plus tôt. Financièrement, Free devrait en outre économiser des dizaines de millions d’euros grâce à cette décision. Au contraire, SFR et Bouygues Telecom doivent de leur côté assumer des coûts supplémentaires de retrait des antennes-relais. Ce dossier sensible vient par ailleurs de prendre un tournant judiciaire avec la nouvelle offensive de Bouygues Telecom contre l’ANSSI et l’État.

L’ANSSI dit non à Free pour la 5G avec les équipements Huawei

Les Free center n’accueilleront pas de smartphones avec la 5G équipée des antennes Huawei. L’ANSSI (L’Agence Nationale de Sécurité des Systèmes Informatique) a notifié d’un refus le trublion des télécoms. Par conséquent, Huawei ne peut nouer un partenariat solide, fiable et sur plusieurs années avec un acteur majeur de la téléphonie française.

Ce refus de l’ANSSI s’explique par le délai d’utilisation des équipements 5G de Huawei, jusqu’en 2028. De plus, pour des raisons de sécurité, l’ANSSI a préféré éviter une insertion de Huawei dans le réseau téléphonique français.

L'ANSSI a privé Free d'un contrat avec Huawei.

L'ANSSI refuse l'accord Huawei-Free, la France exclu progressivement le géant chinois.

Cette décision n'est pas sans irriter Free dans son projet 5G. L’opérateur mobile de Xavier Niel regrette en effet le deux poids deux mesures de l’instance. Pour rappel, c'est cette même instance qui a autorisé, à l’inverse, Bouygues Telecom et SFR à se lancer avec Huawei sur la 5G. Free a donc réagi par communiqué en regrettant que ses deux concurrents puissent utiliser la technologie du géant chinois.

Selon Free, les antennes de Huawei ne posent aucun problème de sécurité. Si Bouygues Telecom et SFR ont d'ores et déjà utilisé les technologies du géant chinois, cela est pour beaucoup un signe de fiabilité. La réponse de l’opérateur télécom s’inscrit logiquement dans une différence de traitement des autorités de sécurité.

Ce qu'il faut retenir de la décision de l'ANSSI :

  • Free privé de Huawei pour l'installation des antennes 5G ;
  • le quatrième opérateur télécoms regrette la décision de l'ANSSI ;
  • Bouygues Telecom et SFR, eux, peuvent toujours travailler avec le géant chinois ;
  • Free se tourne vers un autre constructeur.
Free
À lire aussiTous les forfaits Free mobile à découvrir
Lire la suite

5G de Free : Signature avec Nokia et un investissement de plusieurs millions d’euros

Pour rappel, Bouygues Telecom prépare le changement de ses 3000 antennes 5G de chez Huawei d'ici 2028. Cette décision devrait avoir un énorme coût financier, estimé à quelques millions d’euros. Par ailleurs, l’opérateur mobile pourrait se tourner ensuite vers Nokia ou Ericsson, les concurrents directs de Huawei. Ces millions d'euros sont investis en dehors des enchères 5G prévues le 29 septembre. Sauf retournement de situation dans les années à venir au sujet du démantèlement de Huawei d'ici 2028 à la demande de l'État, Free économiserait, grâce à cette décision, plusieurs dizaines de millions d’euros.

Free s'associe à Nokia pour déployer ses antennes 5G.

Free a renoncé à Huawei, mais prépare son parc 5G avec Nokia.

“Grâce” à cette interdiction, Free éviterait aussi, dans le même temps, les problèmes techniques et financiers auxquels son concurrent s'apprête à faire face. L’ANSSI souhaite en effet protéger le réseau téléphonique français, avant l’ouverture des enchères 5G à la fin septembre. Cela devrait donc renforcer Free dans ses investissements. Le quatrième opérateur télécom va ainsi se lancer avec Nokia pour déployer les antennes 5G.

Le trublion des télécoms a en outre annoncé dans la foulée une signature avec l'opérateur Finlandais. Nokia est une référence dans le matériel 5G. En Europe, Free s’inscrit ainsi dans les pas de l’opérateur historique d’Orange.

Comment Free a rebondi suite à l'annonce de l'ANSSI :

  • une signature avec Nokia, une référence des équipements 5G ;
  • des investissements ciblés sur la 5G ;
  • un timing favorable avant les enchères le 29 septembre.
Se connecter à l'espace client Free mobile.
À lire aussiAccéder à son espace client Free
Lire la suite

Partagez !

Forfait B&YOU

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar