La déception des usagers de Free devant l’offre secrète : 5 Go offerts et utilisables dans 35 pays.

Publié le 14 mars 2017 à 10h46

Pierre-Yves C.

Pas de commentaire

La semaine dernière, Xavier Niel avait annoncé une offre qui n’allait « pas plaire » à ses concurrents. L’offre mystère révélée, les concurrents peuvent dormir tranquille. Free déçoit à nouveau, comme ce fut le cas, après une attente qui voyait déjà des données illimitées.

L’offre secrète du 14 mars de Free Mobile

Free Mobile devait, ce mardi 14 mars, proposer une nouvelle offre. Celle-ci, très attendue, était annoncée comme forte et capable de faire trembler Orange, SFR et Bouygues Télécom. Au final, ces trois géants ont dû pousser un petit « ah… » sans inquiétude.

5 Go offerts et utilisables dans 35 pays dans le monde

L’intitulé sonne bien de loin. De près, on se rend vite compte que la chose n’a rien de révolutionnaire. Les 5 Go proposés gratuitement, en plus des 50 déjà disponibles dans le forfait à 19,99 euros par mois (15,99 pour les abonnés Freebox), n’augmentent pas de façon significativement intéressante les possibilités du forfait. Quant à leur utilisation dans 35 pays du monde, elle se limite à la 3G, ce qui est déjà gênant en soi, mais ne sera utile qu’à ceux qui voyagent. Ou qui vivent près des frontières des pays concernés (Belgique, Allemagne, Italie, Espagne).

L’offre apporte donc très peu, pour au final peu de personnes. C’est donc un sentiment de déception assez fort qui émerge. Surtout que les attentes étaient grandes. Comme quand un gros film ou un gros jeu est attendu et qu’au final, l’œuvre est ordinaire, banale. On attend beaucoup, on reçoit peu. Si l’offre déçoit, c’est peut-être parce que Xavier Niel, en parlant de ne pas plaire à ses concurrents, a créé des attentes trop hautes.

Forfait Free Mobile

Anticiper la fin de la facturation des frais d’itinérances

Les frais d’itinérance, ou roaming, c’est ce que vous payez en plus quand vous envoyez un SMS ou passez un appel depuis l’étranger. Depuis le 30 avril 2016, ces frais sont limités, et un SMS ne peut pas vous coûter plus de 2 centimes de plus que ce que facture votre opérateur. Des limites similaires ont été posées pour les appels et la consommation de données internet. On appelle cela « l’eurotarif », décidé par les institutions Européenne, en vue de renforcer les liens entre les pays de l’union. Au 15 juin 2017, il n’y aura plus aucuns frais supplémentaires.

Free ne fait donc rien de plus que prendre un peu d’avance, puisque dans sa liste de pays concernés, la quasi-totalité fait partie de l’Europe. On appréciera toujours la présence des États-Unis ou du Canada dans la liste, mais toujours pas de quoi faire la différence. L’offre Free mobile n’a donc que 3 mois d’avance.

N'oublie pas de partager !

940 articles publiés

Pierre-Yves Coulbeaux

Pierre-Yves Coulbeaux

Pierre-Yves, passionné d'informatique et de jeux vidéo, vous donne chaque jour les dernières informations des opérateurs, afin de ne rater aucune actualité.

Donnez votre opinion : commentez !

Poster un Commentaire

avatar