Orange

Le directeur général d'Orange, Stéphane Richard, a déclaré exclure Huawei du déploiement de sa 5G en France. Cela s'inscrit dans un contexte de méfiance mondiale envers le constructeur de smartphones chinois. Avec cette décision, Orange suit la ligne de conduite dictée par Deutsche Telekom, la plus grande entreprise de télécommunications en Europe. Pourtant, Huawei et Orange ont signé, en début d'année 2017, un accord de coopération à propos de différentes technologies liées à la 5G. Qu'en est-il de la relation entre Orange et Huawei ?

Orange ne travaillera finalement pas avec Huawei pour déployer le réseau 5G

Décidément, la période de Noël ne réserve pas que des cadeaux pour le constructeur chinois Huawei. C'est le moins que l'on puisse dire après l'annonce de l'opérateur Orange à Bloomberg. Le directeur général d'Orange, Stéphane Richard, a ainsi déclaré que l'entreprise ne comptait pas faire appel à Huawei pour le déploiement de sa 5G. Au contraire, elle travaillera avec ses “partenaires traditionnels que sont Ericsson et Nokia“.

Face à ces annonces, Huawei ne pouvait pas rester les bras croisés. Le constructeur chinois a ainsi directement rappelé qu'il ne figurait pas parmi les appels d'offres concernant le déploiement de la 5G par Orange. De plus, l'entreprise a précisé qu'elle n'était pas non plus impliquée dans le réseau 4G d'Orange en France.

Déploiement 5G Huawei exclu déclaraton Stéphane Richard.

Récemment, Stéphane Richard a fait des déclarations concernant le déploiement de la 5G et Huawei.

Pour justifier cette décision, le dirigeant de l'opérateur historique français précise :

Je comprends parfaitement que tous nos pays, ainsi que les autorités françaises, soient préoccupés. Nous le sommes aussi.

Orange n'utilisera donc aucun équipement Huawei dans le déploiement de la 5G en France. Cela n'empêchera cependant pas le géant chinois de participer à la mise en place de la nouvelle technologie de réseau mobile, au travers de partenariats avec d'autres opérateurs comme Altice ou Bouygues Telecom.

À voir aussi : Orange, toujours en tête du déploiement de la 4G en France ?

Quid de la relation entre Orange et Huawei ?

La relation entre Orange et Huawei est-elle en danger ? Pas obligatoirement. À ce sujet, il est notable qu'Orange et Huawei ont signé, en février 2017, un accord de coopération. Ce dernier porte sur des technologies clés liées à la 5G. On peut donc dire que la relation entre Huawei et Orange n'est pas définitivement brisée, bien au contraire. À ce sujet, le directeur d'Orange Labs Network, Alain Maloberti, déclarait, à l'époque :

Nous sommes ravis de collaborer avec Huawei sur des défis technologiques qui rendront possibles les usages futurs de la réalité augmentée et virtuelle, et amélioreront la performance de notre réseau mobile, dans le sens d’une très faible latence et d’un débit encore plus élevé, là où ça compte pour nos clients en Europe et en Afrique.

Déploiemement 5G Orange sans Huawei.

Huawei sera donc finalement exclu du déploiement du réseau 5G d'Orange.

La relation entre Orange et Huawei ne devrait donc pas se terminer aujourd'hui, à moins d'un changement d'opinion radical d'Orange. L'opérateur historique se réserve ainsi la possibilité de faire appel au constructeur chinois sur d'autres marchés. Il faut en outre garder en tête que Huawei n'est que très peu intervenu dans le déploiement des technologies antérieures à la 5G.

Au-delà de la méfiance envers le constructeur chinois, cette décision d'Orange lui permet de ne pas s'appuyer sur un seul équipementier. L'opérateur historique évite ainsi de dépendre d'un fournisseur unique, ce qui serait une erreur stratégique.

Orange suit la ligne de conduite de Deutsche Telekom, leader européen du secteur

Deutsche Telecom est la plus grande entreprise de télécommunications en Europe. Récemment, elle a annoncé tenir compte du débat actuel sur la sécurité des équipements de réseau chinois, pour réexaminer ses plans de fournisseurs en Allemagne, mais également dans les autres marchés européens ou elle est présente. La société avait ainsi déclaré :

Deutsche Telekom prend très au sérieux la discussion mondiale sur la sécurité des équipements de réseau des fournisseurs chinois

La méfiance semble donc mondiale en ce qui concerne Huawei, et il paraît possible que la présence du constructeur chinois soit légèrement compromise en Europe. Nul doute que l'entreprise controversée saura cependant rebondir à ces nouvelles, et participer au déploiement de la 5G au travers d'autres opérateurs, ou sur d'autres marchés que la France ou l'Allemagne.

Deutsche Telekom avait précédemment annoncé réexaminer son catalogue de fournisseurs.

La vente aux enchères des licences 5G en Allemagne aura lieu début 2019, et d'autres acteurs du secteur télécom de ce pays s'expriment à ce sujet. Parmi eux, Telefonica Deutschland, un opérateur ayant des relations avec Huawei, déclare :

Nous suivons le problème de très près, mais nous ne participerons pas à la spéculation actuelle

Il semblerait donc que globalement, la méfiance soit de mise envers Huawei. Reste à savoir ce que cela impliquera concrètement dans le déploiement de la 5G. Il serait ainsi étonnant que ce dernier se fasse entièrement sans le géant chinois, puisque les autres sociétés de Télécoms françaises, comme Altice ou Bouygues Telecom, continueront notamment d'utiliser des nœuds de réseau Huawei.

À voir aussi : avant l'arrivée de la 5G, quels sont les meilleurs forfaits Orange pour un maximum de 4G ?

Partagez !

Forfait SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar