Comment protéger son iPhone contre les menaces et les actions de piratage?

Dernière mise à jour : 11 juillet 2017
Sommaire

Un iPhone est autant sujet au piratage que les autres types de téléphones mobiles et smartphones. En téléphonie mobile, le piratage, que l’on peut aussi appeler le phreaking, est de plus en plus répandu. Il s’agit, au sens large, de toute intrusion et utilisation non désirée de l’appareil concerné. En somme, une personne qui utilise votre iPhone sans votre autorisation, même s’il s’agit d’un proche, comment un acte de piratage. Bien évidemment, dans cet exemple, c’est certainement sans gravité. On a tous un proche qui emprunte notre mobile pour un bref instant. La situation est déjà plus délicate s’il ne s’agit que d’une vague connaissance ou d’un inconnu. On pourrait nommer cela le piratage “de proximité”.

L’autre forme de piratage, celle que l’on identifie peut-être plus facilement comme telle, c’est le piratage “à distance”. Il s’agit alors d’accès à l’iPhone en le hackant depuis un autre appareil. Les causes, les objectifs et les conséquences sont multiples.

Les réflexes simples pour se protéger du piratage en cas de perte ou de vol

Dans le cas où l’iPhone est perdu ou volé, la personne qui entre en possession de votre appareil est un potentiel pirate. En ce sens, cette personne peut accéder à vos comptes et à vos informations. Il y a donc plusieurs mesures à prendre pour que, le cas se présentant, le pirate ne puisse, sinon rien, ne faire que peu de choses.

iPhone Virus

Virus / Malware sur les iPhone

Limiter le déblocage de l’iPhone à un mot de passe

Le lecteur d’empreinte digitale, ou Touch ID, n’est malheureusement pas fiable à 100%. Il a clairement été amélioré depuis ses débuts, mais sur les plus ancien modèle, le lecteur était peu fiable et facile à tromper. Le plus sûr est donc d’utiliser un mot de passe numérique. Dans la mesure du possible, il faut éviter les codes à 4 chiffres pour maximiser la quantité de ces derniers. Tout simplement, plus un mot de passe est long, plus il est difficile à cracker. Pour bien choisir son mot de passe, mieux vaut éviter les dates évidentes et les suites logiques de chiffres. Avec un mot de passe à 4 chiffres, il y a déjà 10 000 combinaisons possibles. Avec un mot de passe à 6 chiffres, on passe à 1 million de combinaisons possibles.

Ne jamais mémoriser les identifiants et les mots de passe

Accepter que le smartphone ou un navigateur web se souviennent des identifiants et mots de passe, c’est permettre au loup d’entrer dans la bergerie. Il faut donc accepter, à chaque connexion pour quoi que ce soit (application, site web, fonctionnalité), d’entrer manuellement aussi bien son identifiant que son mot de passe. Par ailleurs, puisque l’on parle de mot de passe, il faut tâcher de ne pas systématiquement mettre le même partout. Sinon, cela reviendrait à avoir la même clef pour toutes les portes d’un même bâtiment, ou d’une même ville. Un pirate pourrait, sans ces précautions, accéder à vos comptes de réseaux sociaux. Il pourrait ainsi accéder à vos informations et publier de faux posts et ruiner votre réputation. Si vous avez l’application de votre banque, il peut même accéder à vos comptes tout court.

Faire attention avec les applications

Toutes les applications ne sont pas protégées par un mot de passe et des identifiants. Mais surtout, et cela fonctionne avec la navigation web également, il faut se méfier des informations retenues, en particulier sur la géolocalisation. Certaines applications retiennent les lieux que vous fréquentez, les horaires auxquels vous vous y rendez. De même si vous utilisez l’agenda de votre iPhone. Une personne mal intentionnée aurait alors le champs libre pour s’introduire chez vous en votre absence. Et si cette personne a accès à vos SMS ou votre journal d’appel, elle peut se faire passer pour un proche et ne pas éveiller les soupçons. Enfin, il ne faut jamais maintenir la synchronisation, surtout avec l’iCloud. De même, mieux vaut éviter d’activer la connexion automatique aux réseaux sans fil, vecteurs de virus et autres malwares. Il est possible de cacher les applications en téléchargeant SB Settings, ou de les verrouiller avec un code en téléchargeant AppLock Zilla.

Danger applications iPhone

Le danger de certaines applications pour iPhone

Attention aux messages en mémoire

On a parfois tendance à utiliser les brouillons et les SMS pour mémoriser des informations. C’est en soi pratique, mais bien peu sécurisé. Le pirate n’a qu’à consulter les messages et autres documents textuels présents sur l’appareil dérobé pour se saisir d’une quantité d’informations importantes. Cela peut mener à du chantage, de l’extorsion ou d’autres crimes plus ou moins grave. L’accès aux messages représente également une intrusion dans la vie privée. Il est donc recommandé d’effacer les messages ayant du contenu important, et de programmer son iPhone pour ne conserver les SMS et MMS que pour une durée limitée. Il est également possible d’installer une application qui permet de dissimuler les SMS. Il s’agit de “Hide SMS”, très populaire sur le net, et qui offre des options variées de réglage.

Activer la fonction “localiser mon téléphone”

Cette fonction est très pratique en cas de perte ou de vol. D’une part, elle permet de faire ce qu’indique son nom : localiser l’appareil. Mais d’autres fonctions bien utiles existent également. Il est, par exemple, possible de faire s’afficher un message personnalisé sur l’écran, ou encore, et c’est ce qui est le plus intéressant, d’effacer les données présentes sur l’appareil.

Lutter contre les intrusions distantes de pirates et de virus

Le piratage des appareils mobiles, et donc des iPhone, se fait en grande partie à distance. Face à cela, il y a également des gestes simples à avoir pour éviter les risques au maximum.

Limiter les connexions aux réseaux sans fils Wi-Fi et Bluetooth

Si votre réseau sans fil personnel, lié à votre box, est normalement sécurisé, ce n’est pas toujours le cas. Comme dit précédemment, il ne faut pas activer la connexion automatique aux réseaux détectés. On ne sait jamais qui utilise un réseau, en particulier sur les réseaux gratuits et libre d’accès, comme ceux que l’on trouve dans les parcs, les restaurants et autres lieux publics. Une fois sur un réseau Wi-Fi, chaque personne connectée peut, si elle sait comment s’y prendre, accéder à toutes les données de chaque utilisateur connecté. Cela vaut certes pour le Wi-Fi, mais également pour le Bluetooth.

Ne jamais répondre aux messages d’origine inconnue

C’est une chose à laquelle chacun a été confronté une fois. Les mails, SMS et mails frauduleux sont légions. Bien évidemment, la bonne attitude est de ne pas en tenir compte. Cependant, certains sont très bien faits, en particulier dans le cas des mails. Or, les mails se consultent beaucoup sur les appareils mobiles aujourd’hui, tels que les iPhone. En cas de doute, mieux vaut ne pas y prêter attention. Généralement, les messages demandent de contacter un numéro inconnu ou de transmettre des données personnelles (telles que les coordonnées bancaires). Enfin, il faut se méfier des messages frauduleux qui imitent les organismes officiels, comme les opérateurs, les banques ou les services d’aide publique.

Il en va de même pour les appels. Mieux vaut ne pas répondre aux numéros inconnus et garder en tête que s’il y a information importante, un courrier ou un message vocal sera transmis.

Installer des logiciels de protection sur son iPhone

Si jamais, malgré les précautions, un virus s’installe sur votre iPhone, il faut pouvoir s’en débarrasser rapidement. Un virus peut avoir des effets très divers. Il peut désactiver certaines fonctionnalités, épuiser la batterie, prendre de la mémoire pour faire ramer, faire planter et même demander des rançons ou partager des données sans que vous ne le sachiez. Certains virus sont aisés à supprimer, d’autres demandent des applications dédiées. Installer un logiciel antivirus tel que Malwarebytes ou AVG n’est donc pas un luxe. De nombreux logiciels de ce type sont d’ailleurs gratuits pour les services de base.

Logiciels protection iPhone

Applications pour protéger son iPhone

Installer régulièrement les mises à jour nécessaires

Les mises à jour de logiciels ou de systèmes d’exploitation permettent de corriger les problèmes existant. C’est pourquoi l’installation des mises à jour est importante. De cette façon, les failles exploitées par les pirates sont bouchées au fur et à mesure. Dans l’idéal, les mises à jour sont à réaliser quelques jours après leur sortie. De cette façon, les instabilités des premiers temps des mises à jour sont évitées.

Crypter et cacher les données et informations

Par défaut, les données d’un iPhone sont cryptées grâce à un système prévu à cet effet intégré à iOS. Pour compléter cette fonction, diverses applications sont disponibles. Il y a par exemple iDiscrete ou encore Sécurité Intelligente, disponibles dans l’Appstore. La première va simuler des applications pour tromper les pirates, et va protéger vos données. La seconde est davantage centrée sur la protection des données.

On vous a été utile ?
Pour nous remercier,
partagez !