L'essentiel sur la date de fin d'engagement de son forfait mobile

Concernant la date de fin d'engagement d'un forfait subventionné, il faut savoir :

  • Que cette information se trouve généralement sur les factures mensuelles.
  • Qu'il est possible de la trouver en ligne, depuis son espace client.

Outre ces éléments, il faut savoir que :

  • La date de fin d'engagement peut s'obtenir en appelant le 3179.
  • Ce numéro est gratuit est permet d'obtenir le RIO.

Depuis plusieurs années, le marché de la téléphonie mobile a évolué. Si avant la plupart des consommateurs optaient pour des forfaits avec une période d’engagement, ce n’est plus le cas. Entre temps, les forfaits libres d’engagement ont effectivement connu un essor considérable. Toutefois, les abonnement avec contrat de durée restent une alternative pouvant être intéressante.

Les forfaits subventionnés permettent en effet aux opérateurs de proposer des smartphones à prix réduits. Pour les consommateurs, la facilité de paiement offre l’avantage de pouvoir amortir en plusieurs années le prix du téléphone. Ce dernier est effectivement vendu moins cher à l’achat, mais avec des mensualités pendant la durée de l’engagement. Les opérateurs s’assurent ainsi que les usagers rembourseront bien le prix du mobile dans la durée impartie. Il peut toutefois arriver qu’un usager souhaitent changer d’opérateur. Dans ce cas, il faut tout d’abord savoir à quelle date l’engagement prend fin. En cas de résiliation d’un forfait avant le terme de la période d’engagement, des frais sont effectivement susceptibles de s’appliquer. On fait le point.

Forfait mobile : tout savoir sur la date de fin de contrat

Comme bon nombre d’éléments propres à la téléphonie fixe ou mobile, la fin de contrat est un point important. Il s’agit en effet d’une information utile dans plusieurs cas de figures. Que ce soit pour se tourner vers un nouvel opérateur, pour renouveler son smartphone ou simplement estimer ses frais de résiliation, la date d’anniversaire d’un forfait est nécessaire. Si un consommateur peut en avoir besoin pour de multiples raisons, il est possible qu’il ne sache pas où trouver cette information. Voici un récapitulatif de toutes les choses à connaître sur la date de fin de contrat d’un forfait mobile .

Date de fin d'engagement d'un abonnement mobile

Connaitre la date de fin d'engagement de son forfait afin de ne pas payer de frais de résiliation.

Fin d’engagement d’un forfait : où obtenir les informations ?

Pour les consommateurs, retrouver les renseignements concernant la fin d’un abonnement peut se faire de plusieurs façons.

Il est ainsi possible de retrouver la date de fin en :

  • consultant ses factures ;
  • appelant le 3179 ;
  • se renseignant auprès du service client.

La date de fin d'engagement directement sur les factures téléphoniques

La date de fin d’engagement d’un forfait mobile auprès d’un opérateur mobile se trouve le plus souvent sur les factures. S’il est de plus en plus rare que les opérateurs les envoient au format papier, d’autres moyens permettent de les obtenirs. Le plus souvent, les factures sont effectivement :

  • Envoyées par mail ;
  • Disponibles sur l’espace client ;
  • Téléchargeables sur l’application.

Outre les factures, une autre solution permet d’obtenir la date d’anniversaire de son contrat. Cette alternative consiste à appeler le 3179.

Le 3179 pour connaitre la date d'anniversaire de son contrat

Le 3179 est un numéro utile à bien des égards en téléphonie mobile. Le plus souvent, on l’utilise afin d’obtenir leur code RIO. Le relevé identité opérateur est généralement nécessaire afin de changer d’opérateur tout en conservant son numéro de téléphone. En appelant le 3179, l’abonné peut donc obtenir son RIO, mais pas seulement.

Numéro RIO en cas de fin d'engagement pour une portabilité

Pour résilier son forfait et changer d'opérateur, un code RIO est nécessaire pour réaliser la portabilité.

En plus d’indiquer le code constitué de douze caractères alphanumériques, le 3179 apporte d’autres informations. C’est le cas de la durée restante du contrat. Dans le cadre d’un forfait avec engagement de durée, la voix de synthèse indique ainsi les mensualités qu’il reste à honorer. En cas de forfait sans engagement, il est alors rappelé qu’aucun contrat de durée ne s’applique.

S'adresser au service client pour obtenir les informations de son engagement

Si pour une raison ou un autre un usager ne parvient pas à mettre la main sur la date d’anniversaire, tout n’est pas perdu. Il est effectivement possible de directement échanger avec des conseillers. Cela peut alors se faire par téléphone, directement en boutique ou bien via le chat sur les réseaux sociaux. L’interlocuteur pourra toutefois être amené à poser des questions pour s’assurer de l'identité du détenteur de la ligne.

Quelle différence entre contrat et engagement en téléphonie mobile ?

Pour beaucoup d’usager, la nuance entre les notions d’engagement et de contrat n’est pas très clair. Pourtant, il s’agit de l’un des points majeurs sur lesquels les opérateurs basent leur communication pour séduire les consommateurs. Afin d’avoir toutes les clés en main pour mieux saisir les distinctions entre les différentes types d’abonnement, MonPetitForfait revient sur ces notions.

Focus sur la notion de contrat en téléphonie

Comme dans toute relation commerciale, la téléphonie implique un contrat entre l’opérateur et le souscripteur. Le contrat correspond alors à l’ensemble des points que le prestataire de service et le client s’engagent à respecter. Et ce, pendant toute la durée du contrat.

Pour l’opérateur, cela peut donc renvoyer au fait :

  • de respecter le délai annoncé de mise en service de l’offre ;
  • d’assurer les services facturés au client ;
  • de pallier les problèmes techniques sous un délai établi à la signature du contrat.

Du côté de l’usager, le contrat peut notamment impliquer :

  • de ne pas détériorer le matériel mis à disposition ;
  • de ne pas utiliser les services fournis à des fins malveillantes (piratage) ;
  • d’utiliser l’abonnement dans les conditions prévues (usage occasionnel à l’étranger).
Résilier son forfait mobile
À lire aussiComment rédiger une lettre de résiliation pour un abonnement mobile ?
Lire la suite

Forfait mobile et engagement, une question de durée

Dans le cadre d’un abonnement téléphonique, le contrat correspond donc à l’ensemble des règles convenues entre l’opérateur et le client. De son côté, le concept d’engagement est associée à une notion de durée. Pendant de nombreuses années, les opérateurs proposaient seulement des forfaits subventionnés, aussi appelés forfaits avec contrat de durée.

Depuis 2012, un autre type d’abonnement mobile a toutefois fait son apparition. Avec le lancement de Free mobile, les consommateurs ont effectivement vu émerger les forfaits sans engagement de durée. Avec des avantages différents, ces deux types de forfaits mobiles ont leurs avantages.

Forfaits mobiles avec ou sans engagement

Forfait avec ou sans engagement : quelle différence ?

Entre les abonnements subventionnés et les forfaits dits sans engagement, les principales différences se constatent :

  • au niveau des prix des abonnements ;

En termes de tarifs, la différence s’explique notamment par des différences de services. Alors que les forfaits subventionnés proposent généralement plusieurs options, les offres sans engagement sont relativement basiques. Ces offres sont en effet proposées sans option afin de réduire leurs tarifs.

  • sur les tarifs des smartphones ;

Pour ce qui est du renouvellement de smartphone, les abonnements sans engagement ne permettent pas de profiter de tarif préférentiels. De leurs côtés, les forfaits avec engagement de 12 ou 24 mois permettent de profiter de tarifs avantageux.

  • du côté des services clients ;

Enfin, les services clients sont différents. Les forfaits avec engagement permettent ainsi généralement de bénéficier de l’aide de conseillers en boutiques. Avec les forfaits libres de contrat, les aides sont exclusivement disponibles en ligne.

Les usagers peuvent ainsi trouver des interlocuteurs pour obtenir des réponses à leurs questions :

  • par téléphone ;
  • sur le forum ;
  • via les réseaux sociaux.
Forfaits avec ou sans engagement
À lire aussiFaut-il choisir un forfait avec ou sans engagement de durée ?
Lire la suite

Résiliation, portabilité, frais : que faire en fin de contrat d’un forfait ?

Après avoir réalisé l’une des étapes permettant d’obtenir la date d’anniversaire du contrat, il reste à savoir que faire de cette information. Si en téléphonie mobile la date de fin d’engagement est importante à plusieurs égards, encore faut-il savoir quoi en faire. Parce que les possibilités sont plurielles, voici un listing des éventualités envisageables.

À quoi sert la date de fin d’engagement d’un forfait mobile ?

La date de fin d’engagement est un indicateur déterminant pour les titulaires d’un forfait mobile. D’une part, elle permet à un usager de déterminer à quelle date il lui est possible de changer d’opérateur. Les titulaires d’un forfait de téléphonie mobile peuvent en effet être liés à leur opérateur de trois façon différentes.

On retrouve ainsi des forfaits :

  • sans engagement, le titulaire du contrat peut changer d’opérateur quand il veut ;
  • avec une période d’engagement de 12 mois ;
  • avec une période d’engagement de 24 mois.

En cas d’engagement sur une ou deux années, la résiliation anticipée peut impliquer des frais. Connaître la date d’anniversaire du contrat offre donc la possibilité d’estimer les éventuels frais de résiliation. Cette information est donc précieuses afin de préparer au mieux le changement d’opérateur.

Trouver la date de fin d'engagement de son abonnement

Pour trouver la date de fin d'engagement de son abonnement, plusieurs possibilités existent.

En ayant connaissance de la date d’anniversaire de son forfait mobile, plusieurs alternatives peuvent s’offrir à un usager. Selon le nombre de mensualités qu’il reste à honorer, il faut tout d’abord savoir ce que le consommateur veut.

Plusieurs options s’offrent en effet à lui :

  • rester chez l’opérateur et attendre la fin du contrat pour renouveler son offre ;
  • résilier son abonnement ;
  • changer d’opérateur en conservant son numéro actuel.

Date de fin d’engagement dépassée : comment changer d’opérateur ?

Une fois la date d’anniversaire dépassée, le consommateur a la possibilité de faire ce qu’il veut. S’il a bien évidemment la possibilité de conserver son forfait en cours, d’autres options plus économiques existent. Dans la mesure où les opérateurs proposent des offres promotionnelles aux nouveaux clients, regarder ce que fait la concurrence peut être intéressant. Que ce soit avec un forfait subventionné ou bien sans engagement de durée,  changer d’opérateur peut être lucratif.

Les économies potentielles sont en effet considérables dans certains cas. Il suffit alors de consulter les forfaits en promotion pour trouver le plus intéressant. Si un forfait retient son attention, le consommateur peut alors y souscrire.

Les suites de la démarche peuvent alors varier selon que l’usager souhaite :

  • conserver son numéro de téléphone actuel ;
  • opter pour un nouveau numéro de téléphone.

En cas de volonté de conserver le numéro de téléphone, il est nécessaire d’appeler le 3179. Ce numéro permet en effet de consulter la date de fin d’engagement de son abonnement ainsi que d’obtenir son code RIO. Le relevé d’identité opérateur (RIO) est le code à renseigner à son nouvel opérateur pour conserver sa ligne mobile. En le communiquant lors de la souscription au nouveau forfait, l’usager autorise son nouvel opérateur à résilier le forfait en cours. Dans ce cas de figure ce sont alors les opérateurs qui s’occupent des démarches entre eux.

En cas de souscription au forfait avec création d’un nouveau numéro, il est en revanche nécessaire de résilier le forfait précédent. Si les opérateurs n’applique plus de reconduction tacite de contrat de durée, le forfait reste actif. L’usager doit donc adresser une lettre de résiliation à l’opérateur pour stopper les prélèvements et mettre un terme au contrat.

Résilier son forfait alors que l’engagement n’est pas terminé

L’autre option qui se présente au titulaire du contrat est de résilier son abonnement avant la fin de l’engagement. Si cela est possible, il s’agit d’une alternative pouvant s’avérer onéreuse. Le règlement implique en effet que le consommateur doit régler des frais de résiliation s’il n’honore pas son contrat. La marche à suivre pour calculer les frais de résiliation d’un forfait est la suivante :

  • Pour un engagement sur 12 mois : l’usager doit régler l’ensemble des mensualités qu’il lui reste à honorer ;
  • Pour un engagement sur 24 mois : le titulaire est redevable de la totalité des mensualités dues au titre de la première année d’engagement ainsi que d’un quart des mensualités de la seconde année d’engagement.
Conseils de MonPetitForfait

En plus de ces informations, il faut savoir qu'il est possible de résilier un forfait avec engagement à moindre frais. C’est la loi Châtel qui permet aux consommateurs de ne régler qu’une partie des mensualités de la deuxième année d’engagement. La loi Chatel permet effectivement de résilier son forfait mobile avant la fin de l'abonnement. Et ce, sans régler l'intégralité des mensualités dues.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Oui
Non
72 % des lecteurs ont trouvé cet article utile
18 votes

Les bons plans du moment

Forfait 60 GO SFR NOEL
RED SFR 50 Go
B and YOU NOEL
Forfait B AND YOU
Forfait B AND YOU