Tout ce qu'il faut savoir sur le Réseau Téléphonique Commuté

Le RTC est la technologie de téléphonie fixe traditionnelle en France : 

Cette technologie est vouée à disparaître.

Orange va démanteler le RTC entre 2023 et 2030.

Cette opération devrait concerner 6 millions de Français.

Les foyers et entreprises des régions concernées ont 5 ans pour se préparer.

Les particuliers ne devraient pas être trop impactés par ce changement.

Le Réseau Téléphonique Commuté correspond à une technologie de téléphonie fixe traditionnelle en France, mais sur le déclin. Les foyers et entreprises qui l’utilisent encore se réduisent d’années en années. Parallèlement, Orange, qui en est le principal opérateur, a décidé d’arrêter les lignes téléphoniques de ce type d’ici à 2023.

Cette décision, suivie de près par les services de l’ARCEP, implique ainsi une transition des lignes de téléphones fixes vers une technologie  VoIP. Autrement dit, le numérique est voué à remplacer l’analogique. Cette mutation nationale n’est cependant pas sans conséquence sur les habitudes des Français.

Le passage au tout IP va notamment impliquer que certains établissements troquent leurs prises murales en T pour un boîtier de remplacement, ou pour une box internet. Certains appareils qui ne fonctionnent qu’avec le RTC vont par ailleurs avoir besoin d’alternatives. C’est notamment le cas des fax, des systèmes de surveillance ou d'assistance aux personnes âgées.

D'ici à ce que l’arrêt du RTC commence réellement en 2023, il convient donc de s'interroger. Quels établissements sont concernés par cette transition technologique ? Quels équipements va-t-il falloir repenser ? Quand l’arrêt du RTC s’applique-t-il dans ma région ? Combien cela va-t-il coûter ?

Le Réseau Téléphonique Commuté : définition et fonctionnement

Le réseau téléphonique commuté a été inventé courant du XIXe siècle. En France, c’est ensuite les PTT (postes et télécommunications), puis France Télécom qui s’empare de cette technologie dans les années 1980. Le RTC permet à Orange de répondre à la demande croissante d'installation de lignes de téléphonie fixe chez les particuliers comme chez les professionnels.

La fin du RTC en France.

Que faut-il savoir à propos de la fin du Réseau Téléphonique Commuté en France ?

Qu’est-ce que le Réseau Téléphonique Commuté exactement ?

Le RTC désigne, textuellement, le “Réseau Téléphonique Commuté”. Il s’agit là en réalité du réseau de téléphonie fixe historique en France. Il implique notamment de brancher le téléphone fixe à une prise téléphonique murale, la fameuse “prise en T”.

D’autres sigles sont parfois utilisés pour désigner le RTC. Il arrive ainsi que le RTC se surnomme PSTN. Ce sigle anglais signifie ainsi “Public Switched Telephone Network“. Il s’agit là de la traduction littérale du “RTC”, si ce n’est que la notion d’un réseau “public” vient s’y ajouter.

Ce réseau RTC n’est pas à confondre avec la boucle locale du cuivre. Le cuivre représente effectivement un réseau physique qui transmet à la fois la téléphonie du RTC et d’autres technologies. C’est notamment via le réseau cuivre que certains foyers accèdent à une connexion internet ADSL. Le cuivre fournit donc le téléphone, mais aussi le web, et même parfois la télévision via Internet.

Le RTC est par ailleurs voué à disparaître. Les réseaux de téléphonie fixe via RTC deviennent effectivement de plus en plus difficiles d’entretien. Les Français les utilisent par ailleurs de moins en moins. Cela s'explique notamment par le fait que dès qu'un Français déménage, il doit adopter pour son nouveau logement un technologie téléphonique VoIP, et donc une box internet.

réseau internet RTC
À lire aussiTout savoir sur Internet via RTC ou Numéris
Lire la suite

Le fonctionnement du Réseau Téléphonique Commuté

On désigne par téléphonie RTC, ou « Réseau Téléphonique Commuté », la téléphonie fixe qui passe par une technologie analogique. Ce type de technologie s’oppose traditionnellement aux technologies dites “numériques”.

La téléphonie analogique incarne le mode de téléphonie fixe classique en France. Son fonctionnement relève principalement de mécanismes électrifiés. Quand une personne se saisit d’un téléphone analogique, il crée ainsi un vibration. Celle-ci se transforme en courant électrique pour être transmise au destinataire sous forme de voix.

Le terme “commuté” s’explique en outre par le fait que les transmissions téléphoniques entre les deux locuteurs ne sont possibles que par le passage par des dispositifs appelés les “commutateurs automatiques”. Ceux-ci permettent la communication des deux personnes au bout du fil.

Le RTC passe donc par une centrale téléphonique. C’est elle qui relaie l’appel téléphonique d’un poste à l’autre de son réseau. Ce type d’appel téléphonique ne permet ainsi qu’à deux utilisateurs de s’appeler à la fois.

Les téléphones qui relèvent d’une technologie analogique s’opposent ainsi à ceux qui emploient une technologie dite “numérique”. Celle-ci utilise effectivement les réseaux internet pour garantir la téléphonie fixe. On parle dans le ce cas de téléphonie VoIP.

Avec la téléphonie VoIP, ou “téléphonie IP”, la voix n’est plus transmise par un courant électrique mais par des données numériques. Le consommateur utilise Internet pour passer ses appels téléphoniques. Il s'agit notamment là d'une des prestations principales des box internet avec téléphonie. Le réseau téléphonique numérique est en outre réputé plus qualitatif. Il permet aussi de recevoir plusieurs appels simultanés.

Les avantages que présente ainsi la téléphonie VoIP sur la téléphonie RTC amènent Orange, l’héritier de France Télécom, à abandonner progressivement le RTC. Orange a donc renoncé à commercialiser de nouvelles lignes téléphoniques RTC depuis 2018 pour les particuliers, et 2019 pour les professionnels. Les lignes téléphoniques RTC devraient donc entièrement avoir disparu d’ici à 2023.

Fin du RTC en France : quelles implications pour le consommateur ?

Le Réseau téléphonique Commuté est en voie d’extinction. Orange a d'ores et déjà cessé de proposer l'ouverture de ce type de lignes téléphoniques. L'arrêt complet du RTC se décline par ailleurs en différentes dates, qui varient selon les zones géographiques concernées, les dites “plaques”. Cette mutation technologique nationale devrait ainsi s'étaler de 2023 à 2030.

Pourquoi arrêter d'utiliser le Réseau Téléphonique Commuté ?

La France a entamé sa transition du réseau téléphonique RTC vers le réseau VoIP en 2018. Cette évolution s’explique notamment par le fait que la téléphonie analogique qui utilise le Réseau Téléphonique Commuté coûte cher à l'entretien. Effectivement, les pièces de rechange disponibles se raréfient. Leur remplacement coûte donc cher.

Orange confirme cette état de fait, en ajoutant que le RTC vieillit mal. Ses composants tendent à l’obsolescence, et les pannes de courant se multiplient. Cette situation devient d’autant plus gênante que les pièces de rechange manquent à l’appel.

Au moment de l’annonce du démarrage de cette transition technologique, l’État français a ainsi justifié son choix en expliquant que seul compte la permanence de l’accès à la téléphonie fixe, à un prix attractif. La technologie utilisée importe peu, selon Delphine Gény-Stephann, alors secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie.

Il faut dire que la fin du recours au Réseau Téléphonique Commuté relève d’une tendance internationale. Des pays comme la Suisse ou la Croatie y ont déjà complètement renoncé. En France, on considère ainsi que pas moins de 9,4 millions d’abonnés vont devoir ou on déjà permuté de technologie de téléphonie fixe.

Conseils de MonPetitForfait

Il est facile de déterminer si sa ligne de téléphonie fixe relève d'une technologie analogique comme le RTC, ou d'une technologie numérique. Les lignes analogiques se reconnaissent par le fait que le téléphone se raccorde à une prise murale en T. La ligne est en revanche numérique si le téléphone est relié à une box internet via un câble RJ11, une sorte de câble Ethernet réservé aux appareils téléphoniques.

Quand l’Internet Protocol remplace le RTC

La téléphonie Voix sur IP, ou VoIP, consiste à passer par la connexion internet pour utiliser son téléphone fixe. Dans les faits, cependant, le passage du RTC au VoIP n’impacte pas franchement les habitudes du consommateur sur le long terme.

Les personnes qui utilisent toujours le Réseau Téléphonique Commuté pour passer leurs appels de téléphonie fixe emploient un combiné téléphonique. C’est également le cas des utilisateurs d'un téléphone sur IP, c’est-à-dire sur box internet. La seule vraie évolution qui nous attend pour 2023 réside dans le fait qu’à cette date, il ne sera plus possible de passer par la prise murale en T pour brancher son téléphone fixe directement. Les abonnements box internet vont donc se généraliser, à moins que les opérateurs utilisent d’autres équipements d’ici là.

Dans les faits, la technologie téléphonique VoIP relève d'installations plus modernes. Elle nécessite donc moins d’entretien pour le moment. Elle offre en outre une qualité d'appels téléphonique supérieure.

La téléphonie IP présente surtout, et c’est là son gros avantage pour les entreprises, la possibilité de connecter plus de deux utilisateurs en même temps sur une même ligne. Autrement dit, c’est la seule solution pour recevoir plusieurs appels à la fois, sans que tous ne soient renvoyés sur la messagerie.

Dans le détail, la téléphonie VoIP a plusieurs avantages sur le RTC :

faire converger les lignes fixes et les lignes des téléphones mobiles pour les collaborateurs en déplacement ;

téléphoner via son ordinateur, plutôt que via son téléphone fixe ;

se voir facturer au volume de données transférées et non à la minute, pour réduire les coûts ;

entretenir plusieurs appels téléphoniques en même temps, ce qui est pratique dans les cas de numéros virtuels, courants en entreprise.

Les grandes dates de la fin du RTC à retenir

Le planning de démantèlement de la technologie téléphonique analogique liée au Réseau Téléphonique Commuté a déjà un peu changé depuis son lancement. Il n’en reste pas moins que les grandes dates de ce plan devraient s’appliquer.

Depuis 2018.

Orange renonce à commercialiser des lignes téléphoniques RTC auprès des particuliers. Cela signifie que ce type de ligne de téléphonie fixe ne s'ouvre plus en cas de déménagement dans une nouvelle habituation.

Depuis 2019.

Orange arrête également d’ouvrir de nouvelles lignes téléphoniques RTC pour les entreprises.

Depuis début 2020.

L’arrêt des ouvertures de nouvelles lignes téléphoniques RTC s'applique aussi à tous les départements d’Outre-mer.

Dès novembre 2021.

Orange entame un nouveau chapitre de la transition technologique, en arrêtant d’ouvrir des “lignes numériques de base” dans les DOM. Il s'agit de lignes dites “RNIS T0”. L’architecture RNIS relève ainsi du “Réseau Numérique à Intégration de Services”. Ce type de réseau s’écarte déjà en soi de la technologie RTC, vu qu’il passe par le numérique pour assurer les appels voix et les échanges de données. Cette technologie est également vouée à disparaître, remplacée par ce qu’on appelle désormais le “Tout IP”.

À partir de 2023.

Orange commence à procéder à la fermeture technique de sa technologie RTC. Les lignes téléphoniques qui dépendent du Réseau Téléphonique Commuté vont donc progressivement arrêter de fonctionner. Les foyers et entreprises qui passent encore par leurs prises en T pour utiliser leur téléphone fixe vont ainsi devoir passer à une technologie IP.

L’ARCEP impose à Orange de prévenir au moins 5 ans à l’avance les “plaques” géographiques concernées par ces basculements technologiques. Les opérateurs et les consommateurs de chaque groupe de communes, ou d’arrondissements, disposent ainsi de 5 ans pour adopter une ligne téléphonique de technologie VoIP. Cet arrêt du RTC devrait donc s’étaler jusqu’à 2030.

Amendes ARCEP
À lire aussiQue faut-il savoir à propos de l'Arcep ?
Lire la suite

Fin du RTC : quel impact sur le consommateur ?

Peu nombreux sont les foyers qui utilisent encore le RTC pour passer leurs appels téléphoniques fixes. Certaines entreprises restent cependant dépendantes de cette technologie, qui sert aussi à d’autres usages que le téléphone. Dans le cas de la téléphonie fixe, cependant, le changement ne devrait pas trop impacter les habitudes, bien qu’un nouveau matériel soit nécessaire pour l’utiliser.

Qui est concerné par la fin du RTC ?

Concrètement, la fin du RTC ne concerne directement que les consommateurs dont le téléphone fixe est branché à la prise murale. Elle impacte également les habitudes des personnes qui utilisent une ligne téléphonique classique pour leur système d’alarme ou de fax, par exemple.

En France, Orange considère que la transition technologique en cours implique ainsi 6 millions de personnes. Il faut dire que 75% des abonnements téléphoniques français utilisent déjà une technologie téléphonie VoIP. Ce nombre augmente par ailleurs de 10% chaque année.

Si cette tendance suit son cours, en 2023 85% de la population française devrait avoir migré vers une technologie de téléphonie par voix sur IP. Les premiers arrêts de lignes RTC prévus à cette date ne concernent par ailleurs que quelques “plaques” régionales. En tout, ce premier niveau d’arrêt devrait ainsi impacter moins de 1% de la population. Les foyers et entreprises qui utilisent déjà un téléphone fixe relié à une box internet n’ont en outre aucune démarche à entreprendre.

Lien entre RTC et les alarmes.

Quel est le lien entre le RTC et les alarmes ?

Ces proportions peuvent donc paraître dérisoires. Le Réseau Téléphonique Commuté n’est cependant pas utilisé que pour le téléphone. Certains foyers l’utilisent pour faire fonctionner des systèmes d'assistance aux personnes âgées, ou encore leur fax. 70% des entreprises et collectivités françaises l'utilisent par ailleurs encore dans le cadre du fonctionnement d’autres appareils.

Les appareils que la fin du RTC va gêner sont ainsi notamment les fax, les systèmes de protection et d’alarmes, les applications destinées à gérer les ascenseurs, ainsi que les terminaux de paiement. Les dispositifs liés à la distribution de l’eau, du gaz et de l'énergie en général vont également être impactés. Ces établissements attendent donc des opérateurs de téléphonie français qu’ils proposent des alternatives efficaces.

Comment savoir si le RTC s'arrête dans ma ville ?

L’ARCEP a réclamé qu’Orange prévienne les particuliers et professionnels concernés par l’arrêt des lignes téléphoniques RTC au moins 5 ans à l’avance. Orange a également promis de proposer d'autres solutions aux abonnés. L’opérateur s’est d'ores et déjà engagé à ce que le numéro de téléphone de ses abonnés ne change pas non plus. Il a également décidé de proposer des boîtiers à brancher aux prises murales pour remplacer efficacement le mécanisme précédent.

La ville de Toulouse fait ainsi partie des premières communes concernées par l’arrêt du RTC. La liste des “plaques” régionales qui voient leurs lignes RTC s’arrêter en 2023 est par ailleurs publiée sur le site internet d'Orange, ainsi que sur celui de la Fédération Française des Télécoms. L’ARCEP propose également une carte qui résume le processus.

À lire aussiTout savoir pour conserver son numéro de téléphone fixe
Lire la suite

Arrêt du RTC : quelles conséquences concrètes sur nos lignes fixes ?

La fin annoncée du Réseau Téléphonique Commuté n’impacte que les foyers et les entreprises qui utilisent encore une ligne téléphonique analogique. Au moment où Orange annonce l’arrêt à venir du RTC dans leurs régions, ces abonnés doivent donc connecter leur téléphone à un nouvel appareil. Il y a de grandes chances pour qu’il s’agisse d’une box internet, même si les opérateurs planchent aussi sur d’autres mécanismes.

Cette démarche concerne également les personnes qui déménagent dans un logement qui utilise encore le Réseau Téléphonique Commuté. Dans ces cas-là, pas besoin d’attendre 2023. Le simple fait de changer de propriétaire impose au logement de renoncer à son abonnement RTC. Le nouveau propriétaire – ou locataire – doit dans ce cas contacter l’opérateur de son choix pour connaître la solution adaptée. Selon les cas, il peut ensuite suivre la procédure normale de déménagement d'un contrat Orange.

Dans un cas comme dans l’autre, le consommateur devrait pouvoir garder son téléphone. Les modèles de téléphones fixes les plus datés pourraient certes réclamer un adaptateur pour continuer à être utilisé. Orange n’exclut pas totalement, par ailleurs, que certains modèles soient trop âgés pour fonctionner avec une technologie IP. Ces cas-là devraient cependant faire exception.

Il convient en outre de préciser ici que les logements qui disposent d’un accès RTC loué par un autre opérateur qu’Orange doivent suivre la même procédure que les autres. Ces opérateurs utilisent effectivement des infrastructures réseau Orange. Leurs services RTC vont donc s'arrêter en même temps que ceux proposés par Orange.

Conseils de MonPetitForfait

Que faire si j'ai le téléphone via une box internet ? Le démantèlement du réseau téléphonique RTC ne concerne que les personnes qui ne passent pas par une box internet pour accéder à la téléphonie fixe. Ces personnes-là n'ont donc rien à changer à leurs habitudes.

Quel risque si le RTC s’arrête dans une zone blanche ?

Les zones blanches sont, par définition, des régions de France où le réseau internet et / ou mobile est encore mal développé. Il s’agit d'endroits peu densément peuplés, souvent des zones rurales. Elles se caractérisent aussi par le fait que les antennes relais, les antennes internet et les lignes fixes y sont peu développées.

Il peut donc sembler, a priori, que ces territoires soient amenés à souffrir du développement de la téléphonie numérique aux dépens de l’analogique. En réalité, le téléphone par voix IP demande des débits internet faibles. Une simple offre internet ADSL suffit donc à disposer d’une ligne de téléphonie fixe qualitative.

Les alternatives au RTC.

Quelles sont, en zone blanche notamment, les alternatives au RTC ?

Pour les entreprises et foyers qui ne sont pas éligibles à l’ADSL, des solutions alternatives existent :

les box internet 4G ;

les box internet par satellite ;

la THD Radio.

Combien coûte ce changement de réseau téléphonique ?

Officiellement, les abonnés qui doivent passer de la téléphonie fixe RTC à la version VoIP ne devraient pas trop en pâtir financièrement. Pour passer d’une technologie à l’autre, Orange fournira effectivement un boîtier pour brancher son téléphone à la prise murale, comme avant. Cette alternative concernerait ainsi une offre téléphonique IP simple, sans connexion Internet associée.

Ce boitier ne serait par ailleurs pas payant. Orange a en outre promis que les tarifs du téléphone fixe pratiqués actuellement ne changeraient pas. Il est cependant possible que certains de ses abonnements téléphoniques actuels évoluent.

Il est également probable que le consommateur qui change de ligne téléphonique saisisse l’occasion pour s'offrir une box internet performante, ou pour acquérir une box internet avec TV. Dans un cas comme dans l’autre, le prix mensuel qu’il aurait à payer grimperait nécessairement.

Le service universel des communications électroniques ne devrait par ailleurs pas être impacté par l’abandon du Réseau Téléphonique Commuté. Les citoyens les plus précaires, ou les personnes handicapées gardent ainsi accès au téléphone fixe à des tarifs abordables.

box pas chères
À lire aussiToutes les box internet pas chères
Lire la suite
Cet article vous a-t-il été utile ?
Oui
Non
0 votes

Les bons plans du moment

Forfait Free 80 Go.
Forfait SFR
RED 100 Go
Forfait 100 Go en promo B&YOU.
Forfait RED SFR
Forfait RED SFR