Forfaits mobiles : comment choisir son forfait français pour communiquer vers le Maghreb et l’Afrique ?

Dernière mise à jour : 23 octobre 2017
Sommaire

Les communications téléphoniques dans le monde sont de plus en plus simples. L’illimité vers les pays d’Europe est désormais chose normale en France depuis le 15 juin 2017. Les appels vers l’Amérique du Nord, voire la Chine, sont de plus en plus souvent inclus dans les offres mobiles. Et pour le reste du monde, la téléphonie fixe est souvent illimitée. Sauf dans le cas des pays d’Afrique. Les destinations de ces pays, le Maghreb compris, sont toujours facturées de façon importante par les opérateurs de téléphonie mobile. Pour ceux qui ont de la famille en Afrique et au Maghreb, gérer ses factures téléphoniques peut rapidement devenir un véritable casse-tête. Seuls deux pays sont des exceptions courantes à cette règle : l’Afrique du Sud et le Maroc. Toutefois, des solutions existent pour communiquer à moindre coût.

Quels sont les coûts pour communiquer vers le Maghreb et l’Afrique ?

Il n’est pas nécessaire d’y aller par 4 chemins. Appeler à destination de l’Afrique, cela coûte cher. Le prix exact varie cependant d’un pays à l’autre. Très souvent, on trouve également une distinction assez nette pour chacun des opérateurs entre les pays du Maghreb (Maroc, Algérie et Tunisie), et le reste de l’Afrique. Quelques pays font exception. Il n’est pas rare de voir que l’Afrique du Sud et le Maroc font partie des destinations en illimité. Pour les autres pays cependant, il faut compter sur des tarifs prohibitifs sur la plupart des autres pays. Ainsi, la minute vers la majorité des pays d’Afrique est à 1,40€, soit 84€ de l’heure, et le SMS est à 0,28€. Dans de telles conditions, il est difficile de contacter les proches que l’on peut avoir dans ces pays. La minute est toutefois moins chère avec une offre internet et fixe : la minute passe à 0,62€ la minute, soit 37,2€ l’heure.

forfait afrique carte

L’Afrique compte de nombreux pays et de nombreuses destinations chères à contacter.

Alors que l’illimité où les tarifs préférentiels concernent de plus en plus de pays, au moins pour la téléphonie fixe, pourquoi les communications vers l’Afrique restent-elles chères ? Tout d’abord, il faut séparer 2 situations distinctes : le Maghreb et le reste de l’Afrique. Ainsi, les pays du Maghreb disposent d’infrastructures et de réseaux en place depuis plus longtemps, et dans laquelle la concurrence est bien souvent ouverte. Cela a pu entraîner des accords plus avantageux pour la liaison avec l’Europe. Les autres pays du continent ne bénéficient pas des mêmes avantages. L’absence d’infrastructure et de concurrence rend les liaisons très coûteuses pour les opérateurs, ce qui se reflète sur les tarifs pratiqués.

Cartes prépayées et pass reste du monde

Ces prix prohibitifs restent assez choquants quand on se souvient que de nombreuses personnes d’origine africaine vivent en France. Ainsi, de nombreux résidents de l’hexagone ont de la famille et des proches sur le continent africain. Des solutions ont dû voir le jour pour que ces personnes puissent joindre leurs proches sans que cela ne leur coûte trop cher. L’une des solutions actuelles, ce sont les offres “reste du monde” que proposent souvent les opérateurs. Ce sont les offres de téléphonie mobile qui sont visées, car les smartphones sont devenus le moyen d’appel préférentiel aujourd’hui. Toutefois, ce ne sont pas les forfaits mobiles qui sont concernés, mais une autre solution, un peu plus ancienne, mais toujours en circulation.

forfaits afrique carte sim

La carte SIM prépayée reste une solution à envisager.

Si les forfaits mobiles ne répondent pas à vos attentes, il reste la solution des cartes prépayées. En fort recul aujourd’hui, ces cartes SIM proposent une durée d’appels fixe et un nombre donné de SMS. Une fois que tout a été consommé, il est nécessaire de recharger. Pour la téléphonie actuelle, elles sont une alternative rarement intéressante. C’est une solution contraignante et qui reste plus chère qu’un abonnement traditionnel. Toutefois, pour des besoins ponctuels, elles sont justement plus intéressantes. Pour ce qui est des communications vers l’Afrique et le Maghreb, elles peuvent être envisagées pour palier à l’absence d’abonnement concret. Le prix des options restant cher, si l’on veut contrôler aisément son budget, cette solution est à garder en tête.

A voir aussi : tout savoir sur les cartes SIM prépayées.

Les options mobiles et les offres fixes pour le Maghreb et l'Afrique

Les principaux opérateurs que sont Orange, SFR et Bouygues Télécom proposent des forfaits dit “internationaux”. Toutefois, ces offres mobiles ne proposent en général pas les pays d’Afrique dans leurs très nombreuses destinations. Si ce n’est l’Afrique du Sud et le Maroc. Se tourner vers eux n’est donc pas, a priori, la meilleure solution. Ce qui peut l’être en revanche, ce sont les opérateurs de téléphonie sans engagement. Une partie d’entre eux propose des options dédiées aux communications vers les pays du Maghreb. Sosh par exemple propose, pour 10€, 10 heures de communication chaque mois vers, au choix, le Maroc ou la Tunisie. Du côté de RED by SFR, avec l’option Maghreb, 30 minutes sont proposées pour 9€ chaque mois. Certaines offres, avec Orange par exemple, permettent de profiter des SMS illimités vers le monde entier, offre qui, heureusement, n’exclue pas les pays d’Afrique. Voilà donc un type d’indication à rechercher.

forfaits afrique

Étant donné les tarifs élevés, il peut être difficile de contacter sa famille et ses proches du continent Africain.

Du côté des offres fixes, on trouve également divers avantages intéressants, là encore à destination du Maghreb. Avec l’offre d’Orange par exemple, le Maroc et la Tunisie font partie des destinations que l’on peut contacter en illimité. Pour ce qui est de l’Algérie, les mêmes offres intègrent 10 heures de communication. Pour chaque opérateur, il faut faire bien attention aux pays qui sont disponibles. Même avec les offres fixes, il reste rare d’avoir une liste de pays d’Afrique joignable plus longue que 2 noms : Maroc et Afrique du Sud. Toutefois, même les appels vers le Maroc sont généralement soumis à conditions. Certains indicatifs peuvent alors être exclus des appels illimités.

Les opérateurs spécialisés et les alternatives aux opérateurs historiques

Passer par Orange, SFR, Bouygues Télécom, ou par ce que proposent les opérateurs sans engagement de ces derniers, nécessite de passer par des options. Les cartes prépayées ressortent comme les solutions à privilégier, car c’est encore le seul moyen de contrôler ses dépenses de façon certaine quand il s’agit des pays de l’Afrique, hors Maghreb. Face à ces prix et aux difficultés que l’on peut rencontrer, des opérateurs alternatifs ont émergé pour proposer des offres à prix plus attractifs. Ces offres alternatives ne sont toutefois pas miraculeuses et les prix restent importants. Toutefois, ils peuvent être divisés par 2 ou par 3. Ainsi, on trouve des offres avec 60 minutes d’appels pour 14 jours à 9,99€. Cela concerne des pays pour lesquels l’heure coûte, habituellement, entre 30 et 60€.

forfaits afrique solutions

Face aux tarifications fortes, des solutions alternatives apparaissent.

Généralement, les offres peuvent regrouper plusieurs pays en même temps, ce qui peut se révéler très pratique. Toutefois, elles ne proposent, le plus souvent, que des communications téléphoniques. Les SMS et MMS peuvent ne pas être inclus dans l’offre. Cela permet d’éviter d’en gonfler les prix. Pour les données mobiles, il va donc de soi que cela est loin d’être systématique. Ce sont donc des offres qui doivent venir en complément d’un forfait classique souscrit auprès de l’un des opérateurs les plus importants du marché. Parmi ces opérateurs alternatifs, 2 noms reviennent le plus : Lycamobile et Lebara Mobile, chacun ayant son panel d’offres variées.

Des forfaits 4G pour favoriser la VoIP (Skype, WhatsApp) ?

Si la téléphonie classique reste très coûteuse pour la plupart des pays d’Afrique, l’une des solutions envisageable est la VoIP. Il s’agit de profiter des communications via internet et des logiciels dédiés. Ces logiciels ont initialement été conçus pour les ordinateurs, car ils nécessitent un bon débit et une connexion stable. Jusqu’à l’arrivée de la 4G, ces options n’étaient pas possibles. Ainsi, on parle de Voice on Internet Protocol quand on utilise le réseau fixe pour communiquer. Si l’on utilise le réseau 4G pour les communications téléphoniques, on parle de VoLTE. Toutefois, puisque cela concerne les réseaux mobiles des opérateurs, avec la VoLTE, le problème de facturation revient. L’utilisation de logiciel comme Skype ou WhatsApp nécessitent l’acquisition d’une adresse IP. L’usage de données 4G reste cependant possible pour les appels avec des logiciels de VoIP. Ces derniers utilisent nécessairement une adresse IP.

forfait afrique voip

La VoIP peut être envisagée comme solution alternative.

L’enveloppe de données nécessaire pour des appels sur IP

Toutefois, l’usage de ces logiciels sur un smartphone nécessite soit le Wi-Fi, soit une connexion 4G. Quel débit faut-il ? Et quelle enveloppe de données est nécessaire ? Pour passer un appel simple, sans visiophonie, il est recommandé d’avoir un débit de 100 Kbits/s. Pour de la visiophonie en bonne qualité, il faut un minimum de 500 Kbps/s, et en haute définition, au moins 1,5 Mbits/s. Enfin, pour une communication de groupe, il faut au moins 2 Mbits/s pour 3 personnes. Plus le groupe est grand, plus les besoins sont grands. Idéalement, il faut environ 1 Mbit/s pour chaque membre du groupe. Pour donner un ordre d’idée sans doute plus claire : 1 heure d’appel, sans visiophonie, demande environ 45 Mo (360000 Mb), 1 heure d’appel avec visiophonie en bonne qualité demande 225 Mo, et en haute définition, il faut environ 675 Mo par heure.

A voir aussi : les meilleurs offres mobiles avec des données 4G.

La solution de la box internet

Il faut bien prendre en compte que pour passer par Skype, Viber, WhatsApp ou toute autre solution par internet, il faut que l’émetteur et le destinataire disposent de la même application sur leur appareil. Ces dernières sont largement et facilement accessibles via le Google Play Store ou l’Apple Store. Par ailleurs, si l’on passe par une connexion fixe, il va de soi que l’enveloppe de données n’est plus un problème. Toutefois, il faut faire attention au débit de sa connexion internet. Une connexion de type ADSL peut suffire pour un échange entre 2 personnes, mais de la haute définition ou un groupe large nécessite une connexion solide des deux côtés pour que la communication soit stable. Dans l’absolu, en dessous de 2 Mbits/s, il est préférable de se contenter du son.

On vous a été utile ?
Pour nous remercier,
partagez !