Que faire face au piratage de son téléphone mobile (smartphone) ?

Dernière mise à jour : 23 mars 2018
Sommaire

Voir son smartphone piraté est désormais un risque quotidien. Ces appareils ont pris une telle place dans nos vies qu’ils sont devenus des assistants personnels. Un smartphone permet aujourd’hui de gérer son agenda, de rechercher des informations en passant par le web, ou encore d’utiliser des outils pratiques via les applications. Les chemins disponibles pour qu’un virus ou un pirate s’introduise dans un smartphone sont très nombreux. Et le piratage de smartphone revêt de nombreux aspects. Certains d’entre eux peuvent nous paraître négligeables, pourtant, tous sont un danger potentiel.

Que signifie se faire pirater son smartphone et quels sont les risques ?

La définition la plus large que l’on puisse donner doit être celle à considérer pour optimiser sa sécurité. Le piratage, c’est l’accès non autorisé au smartphone. Cet accès peut-être réalisé à distance par un hacker, ou à proximité par un proche. Quelqu’un qui regarde votre smartphone sans votre autorisation, c’est déjà une forme de piratage. Et un risque. Cela peut paraître anodin, mais une personne qui regarde vos messages sans votre autorisation s’initie dans votre vie privée. Ladite personne accède, sans votre accord, à des informations vous concernant.

Bien évidemment, s’il s’agit d’une personne de confiance, il n’y pas de quoi s’inquiéter la plupart du temps. Mais dans le cas où, durant une soirée, une nouvelle rencontre vous emprunte votre téléphone, qui dit qu’elle ne cherche pas des informations ? Certes, le but recherché n’est pas nécessairement de l’espionnage. Néanmoins, il peut s’agir de trouver comment vous séduire, vous manipuler ou juste trouver un sujet de conversation. Encore une fois, il n’y a pas toujours de mauvaises intentions, mais prudence est mère de raison.

Piratage smartphone

Le piratage d’un téléphone

Dans les cas les plus graves, se faire pirater son smartphone par des personnes réellement mal intentionnées peut avoir des conséquences désastreuses. Il peut notamment s’agir de posts sur les réseaux sociaux, sous votre compte. Cela peut alors aller jusqu’à ruiner votre réputation et créer des tensions. Il peut également s’agir de réellement amener à du chantage. Dans le cas de piratage à distance, cela peut encore se manifester par un virus.

En somme, l’acte même de piratage peut réellement ruiner votre vie personnelle, quotidienne, et même professionnelle. Les cas de personnes licenciées pour des publications sur les réseaux sociaux existent bel et bien. Sous réserve de connaissances techniques, pirater un smartphone reste accessible. Alors que les bonnes intentions ne règnent pas nécessairement en ce monde, il faut donc se prémunir contre de tels actes. Fort heureusement, des mesures existent justement pour éviter ce type de désagrément.

Quelles mesures prendre pour prévenir le piratage ?

Sécuriser l’accès de proximité au smartphone

Les premières mesures importantes concernent la sécurisation de l’accès à votre smartphone. Il est nécessaire d’utiliser un code de sécurité pour limiter les accès. Ce code  s’associe d’ailleurs désormais à la vérification par empreinte digitale, reconnaissance faciale ou scanner d’iris pour renforcer la sécurité d’accès. Actuellement, la reconnaissance faciale n’est pas recommandée car peu efficace. Il a été démontré qu’une simple photo suffisait à berner la reconnaissance. Or, une simple photo peut-être très facile à obtenir. Cette première sécurité permet déjà de limiter les accès que l’on peut qualifier de proximité. Il est donc important de ne pas divulguer son code de sécurité.

De même, il est également important de choisir un code fiable, avec autant de chiffres que possible. Dans l’absolu, il est même recommandé de changer ce code régulièrement. La chose est la même dans le cas des applications mobiles. S’il est possible de sécuriser leur accès via un code, il est recommandé de le faire. Ainsi, il vaut mieux ne jamais demander à un appareil, smartphone, tablette ou ordinateur, de mémoriser les identifiants. Cela réduit la sécurité à zéro en cas d’intrusion sur l’appareil personnel.

Enfin, le smartphone est un outil personnel. Il faut donc toujours savoir où il se trouve, et l’avoir à portée de main ou dans son champ de vision. S’assurer que personne ne le prenne, sans autorisation, est l’une des choses les plus importantes à respecter.

Sécurité des connexions sans fil (Bluetooth et Wi-Fi)

Piratage WiFi téléphone

Lorsqu’un smartphone est connecté en Bluetooth, il est exposé. La connexion Bluetooth ne doit donc pas être constamment activée, mais réellement seulement quand il y en a besoin. Elle est effectivement très pratique pour que divers appareils soient connectés ensemble. Cependant, elle est une porte ouverte aux intrusions de pirates qui pourraient alors récupérer des données personnelles plus ou moins importantes.

Il faut également se montrer méfiant envers les accès Wi-Fi libres et gratuits. Ils sont courants dans les établissements de type bar, café et fast-food. Cependant, une personne connectée sur le même réseau peut avoir accès à toutes les données disponibles de ce dit réseau. Les accès gratuits ne présentent généralement aucune sécurité réelle. Mieux vaut donc favoriser les connexions sécurisées par des codes d’accès. Avec un smartphone, mieux vaut également favoriser les données mobiles plus que les réseaux Wi-Fi gratuit. Cela implique cependant d’avoir un forfait qui permet une certaine consommation de ces données mobiles en 4G.

Enfin, quand vous installez une application via internet, il faut le faire systématiquement via le service dédié de votre OS afin d’éviter les désagréments. À chaque application installée, limitez autant que possible les accès de celle-ci à ce qui apparaît nécessaire. De plus, bien que cela soit pénible, il faut prendre le temps de lire les conditions d’utilisation pour éviter les mauvaises surprises.

Sécurité des communications (appels, SMS,MMS et mails)

Il faut se méfier de tous les messages entrants qui sont un tant soit peu suspect. Et cela vaut pour tous les types de communications : aussi bien les appels que les SMS, MMS et les mails. Il ne faut évidemment pas communiquer son numéro à tous les sites qui le demande. Les communications textuelles en particulier sont vectrices de virus et de malwares en tout genre.

Le danger des malwares, c’est que sans le logiciel adapté, et à jour, il peut être très difficile de les repérer. Un malware peut agir de diverses façons. Par exemple, il peut accéder à des données personnelles et les partager à des fins commerciales, ou même les “prendre en otage”. Dans ce dernier cas, des messages demandant des paiements seront reçus. Il ne faut évidemment pas en tenir compte. Dans d’autres cas encore, les malwares peuvent être simplement des fichiers qui se dupliquent et occupent de plus en plus de mémoire. Cela a alors pour conséquence de faire ramer le smartphone.

Attention également aux appels douteux. Il ne faut jamais rappeler un numéro inconnu si l’interlocuteur ne laisse pas un message vocal qui indique clairement le but de l’appel. Il ne faut également jamais tenir compte des SMS qui mentionnent un message à écouter sur un numéro particulier. De même, il ne faut pas rappeler un numéro inconnu qui demande qu’on le rappelle sans raison. Il s’agit le plus souvent de numéros surtaxés qui font s’envoler la facture.

Hack smartphone

Hacking d’un smartphone

Durant certains appels, il peut y avoir une sorte d’échos sur la ligne, ou même de grésillement. La plupart du temps, c’est une simple défaillance du réseau. Mais dans d’autres cas, cela peut signifier que la ligne est écoutée. Le phreaking est une pratique bien plus courante qu’on ne le pense. En cas de fritures sur la ligne ou autres étrangetés, mieux vaut couper court à la conversation et ne pas aborder de sujets importants. Pour bloquer des appels suspects, vous pouvez consulter cette page.

Identifier et lutter contre le piratage de son mobile ?

Messages douteux : les indices d’une menace

Plusieurs indices permettent de lutter contre le piratage de son smartphone. D’une part, il y a la quantité de messages à caractère frauduleux. En recevoir est devenu plus ou moins normal. Cependant, une forte quantité peut indiquer que le numéro de téléphone est déjà trop connu. Dans ce cas, mieux vaut contacter son opérateur et, si la quantité d’appels et de messages à caractère frauduleux devient trop importante, demander à changer de numéro. À noter également qu’une forte quantité de SMS frauduleux peut indiquer la présence d’un malware.

Il est par ailleurs important de vérifier ses notifications, en particulier celles liées aux réseaux sociaux. Cela permet de s’assurer qu’aucun post non désiré n’a été publié dessus. Si des posts y ont été mis alors que vous ne vous êtes pas récemment connecté, c’est qu’il y a eu piratage. Dans ce cas, il faut tout d’abord changer ses identifiants de connexions aux réseaux sociaux. Ensuite, il convient d’effacer les posts indésirables et publier une explication pour revenir sur ce qu’il s’est passé. Si cela n’est pas forcément nécessaire, il vaut mieux le faire si les posts réalisés à votre insu étaient préjudiciables.

Téléphone piraté

Téléphone avec un virus

Applications inconnues et factures démesurées : des indicateurs à surveiller

Un smartphone ralenti, qui redémarre tout seul ou qui présente d’autres types de dysfonctionnements peut être le signe de la présence de malwares ou de spywares. Le cas échéant, il faut installer un logiciel qui élimine ces logiciels malveillants. Le plus répandu, et le plus apprécié pour smartphones est Malwarebytes. Ce dernier est disponible sur iOS, Android et Windows.

Outre l’installation d’une application pour se protéger, d’autres conseils sont à mettre en pratique. Ainsi, il ne faut pas hésiter à consulter son compte opérateur régulièrement. Cela permet de vérifier sa consommation de données mobiles et les appels passés. Si la facture montre un montant hors norme, un piratage peut en être à l’origine. Le montant exorbitant peut s’expliquer par des appels à l’étranger que vous n’avez pas passés. Face à cette situation, il faut contacter votre opérateur immédiatement et demander le détail des appels.

Enfin, vérifiez les applications présentes sur le smartphone. Cela vise à repérer les applications que vous n’auriez pas installées. Si des applications non désirées apparaissent, il faut alors les supprimer sans hésitation. Dans le doute, une rapide recherche internet peut renseigner sur la nature de l’application et dire si sa présence est normale ou non.

On vous a été utile ?
Pour nous remercier,
partagez !