L'essentiel sur les écrans de smartphone

Il y a plusieurs informations à connaître pour bien comprendre l'écran de son smartphone :

  • La taille de la diagonale (en pouces).
  • La résolution et le définition de l'écran (nombre de pixels).
  • Le type de dalle utilisé (LCD ou Oled).
  • Le taux de contraste et la luminosité.
  • La rémanence et la réactivité.

Pour vendre des smartphones, les constructeurs mettent en avant tout un tas d’arguments divers et variés. Cela va de la puissance du processeur à la qualité des photos, en passant par la qualité générale de l’écran de l'appareil. Ainsi, on peut trouver trois grandes informations sur les écrans des smartphones quand on recherche un nouvel appareil :

  • taille, exprimée avec la longueur en pouces de la diagonale ;
  • résolution, ou densité de pixels, exprimée en pixel par pouce (ppp, ou ppi en anglais, voire DPI pour dot per inch) ;
  • définition, le rapport entre la longueur et la largue de l’écran, ou le nombre de colonne et de ligne de pixels.

Les deux dernières notions sont encore souvent confondues, et expriment deux réalités proches. Toutefois, c’est bien en combinant la taille de l’écran avec sa définition que l’on peut déterminer la résolution. Par ailleurs, ces informations ne sont pas les seules à connaître pour se faire une bonne idée de la qualité de son écran de smartphone.

HD, Full HD, Q-HD, UHD, 4K … à quoi correspondent ces définitions d’écran ?

Quand on parle de d’écran, qu’il s’agisse de smartphone, d’ordinateur ou de télévision, la notion qui vient en premier est celle de définition, à savoir le nombre de lignes de pixels sur nombre de colonnes.

On dénombre 7 dénominations courantes pour évoquer la définition d’un écran :

  • Standard Definition (SD) : il s’agit de la qualité d’image classique généralement composé de 480 ou 576 lignes de pixels ;
  • High Definition (HD): le premier standard de haute définition correspond à 720 lignes de pixels (1 280 x 720p en format 16/9) ;
  • Full HD: le standard suivant, l’un des plus répandus sur les écrans, correspond à 1080p de hauteur (1 920 x 1 080p en 16/9) ;
  • Quad HD (ou QHD) : correspond à quatre écrans en HD, il s’agit donc de définition à 1 440 lignes de pixels (2 560 x 1 440p en 16/9) ;
  • Ultra HD (ou UHD): à ne pas confondre avec la 4K puisque le seuil de 4 000 pixels de largeur n’est pas atteint, avec une définition en 16/9 de 3 840 x 2 160p).
  • 4K2K (ou simplement 4K): nom donné au format d’image 4 096 x 2 160p et parfois attribué à tort, par abus de langage, à de l’Ultra HD.
  • 8K: par abus de langage, on parle d’écran 8K pour des définitions 16/9 de 7 680 x 4 320p. Le terme de 8K devrait être réservé aux définitions 8 192 x 4 320.

Quelle définition d’écran choisir pour son smartphone ?

Si l’on en croit certaines références, plus la définition est élevée, plus la qualité de l’écran sera bonne. Si ce n’est pas entièrement faux, il faut aussi modérer une telle affirmation. La définition de l’écran ne fait pas tout, et il faut aussi prendre en compte la taille de ce dernier. Plus un écran est grand, plus il faut une grande définition pour conserver une bonne qualité d’image.

Comprendre la taille de l’écran de son smartphone

Comprendre la taille de son écran de smartphone n’est pas une chose bien compliquée. Toutefois, avec l’arrivée sur le marché de nouveaux formats d’écran, il peut être plus ardu qu’avant de se rendre compte des choses. Toutefois, la façon d’exprimer la taille de son écran ne change pas : on donne la longueur, en pouces, de sa diagonale. De nombreux appareils proposent des écrans entre 5 et 6 pouces. Les appareils allant au-delà des 6 pouces sont également nombreux et l'on parle quelquefois de “phablettes

Taille des écrans de smartphones

Les écrans des téléphones mobiles ont des tailles et des résolutions différentes.

Au fil des années, les écrans des smartphones se sont nettement agrandis. Toutefois, il faut aussi remarquer que les bords se sont affinés. Ainsi, les smartphones n’ont pas tant gagné en taille de manière générale, et certains appareils conservent des formats qui tiennent dans une seule main, malgré cet écran bien plus large.

À la taille, il faut aussi ajouter la question du format de l’écran. Aujourd’hui, c’est le format 18/9 qui a pris le dessus sur les appareils les plus haut de gamme. De fait, le format plus classique du 16/9 tend à se raréfier. En conséquence, les écrans sont plus « hauts » que par le passé. Sony a même tenté de pénétrer le marché avec un format d’écran en 21/9.

La résolution d’écran : l’information la plus importante pour faire son choix ?

La dernière information que l’on trouve sur un écran, c’est sa résolution. Cette donnée exprime la densité de pixels de l’écran, en PPP, pour pixels par pouce. On parle aussi de PPI (pixels per inch) ou de DPI (dot per inch). Il s’agit sans aucun doute de l’information la plus importante pour comprendre la qualité générale de son écran de smartphone. Plus cette valeur est élevée, plus il y a de pixels pour l’écran, mieux c’est. Du moins en théorie.

Dans les faits, et comme en photo, le nombre de pixels ne fait pas tout pour un bon écran. Certes, avoir un DPI au-dessus de 500 marque un excellent départ, mais encore faut-il que l’écran soit bien calibré, et utilise le meilleur de la technologie en terme de contraste et de colorimétrie.

Forfaits French Days
À lire aussiChoisir un smartphone avec un forfait pour l'acheter moins cher
Lire la suite

Qualité de l’écran de smartphone : les techniques de l’image appliquées

En plus des questions de définition et de résolution de la qualité de l’écran de son smartphone, il faut aussi savoir identifier les autres informations clé pour juger de la qualité dudit écran. Même un appareil QHD peut avoir des couleurs fades et un contraste faible. Pour mieux s’y retrouver, voici quelques autres indications utiles, notamment pour comprendre les tests des spécialistes sur les appareils.

LCD, IPS et OLED : quel type de dalle pour l’écran d’un smartphone ?

Le premier élément mis en avant sur l’écran, parfois même avant la définition de ce dernier, c’est le type d’écran utilisé. On en trouve deux types principaux : les écrans LCD – IPS et les écrans AMOLED.

Ecran LCD ou OLED

Il existe différents types d'écrans pour smartphones, dont les principaux sont les écrans OLED et LCD.

Ces deux types d’écrans sont très différents :

  • les écrans LCD – IPS sont les plus répandus sur le marché, mais pas spécifiquement sur les smartphones. Il s’agit de la technologie bien connue des cristaux liquide (Liquid Cristal Display). L’avantage : c’est pas cher, et la technologie est suffisamment bien maîtrisée pour proposer des rendus de couleur très propres. L’inconvénient, c’est que cela implique un rétroéclairage constant, ce qui est énergivore et donc peu recommandé pour l'autonomie de votre batterie. Qui plus est, la technologie LCD propose plus difficilement des taux de contraste élevés.
  • les dalles OLED sont très présentes sur les appareils haut et très haut de gamme. Pour cause : leur coût est nettement plus élevé. Toutefois, la technologie a progressé assez vite pour éliminer ses premiers défauts qu’étaient la faible durée de vie et les brûlures d’écran. De fait, elle est privilégiée pour des couleurs vives et des contrastes très importants. L’OLED est aussi beaucoup moins énergivore : pas de rétroéclairage nécessaire, et un pixel noir est un pixel éteint, qui ne consomme donc pas d’énergie.

Contraste et colorimétrie de son écran de smartphone : comment s’y retrouver ?

Pour déterminer la qualité d’un écran, la valeur de référence est souvent le taux de contraste, mais ce n’est pas la seule.

Contraste et colorimétrie d'écran

La notion de contraste et de colorimétrie des écrans de smartphones.

Plutôt qu’une présentation élaborée, voici une sélection d’informations clé à connaître :

  • le taux de contraste : il s’exprime par un ratio de XXXX:1. Plus le premier nombre est élevé, plus l’écart entre le noir et le blanc est important, et donc, plus le contraste est élevé. Par exemple, un ratio de 500:1 indique qu’un pixel blanc est 500 fois plus lumineux qu’un pixel noir. Un taux de contraste est infini si le noir n’émet réellement aucune lumière. Des bons écrans dépassent aisément 1000:1.
  • la colorimétrie : se mesure sur la gamme de couleurs que peut affiché l’écran (le Gamut), et sur la précision des couleurs affichées.
  • la luminosité de l’écran : indique la quantité de lumière (luminance) émise par l’écran, et s’exprime en candela par mètre carré (ou cd/m2). Plus la valeur est élevé, plus l’écran émet de lumière, et plus l’affichage est visible, mais avec une autre source de lumière. Une valeur élevée est utile pour les smartphones, en raison des usages en plein jour.
  • la rémanence : le temps que l’écran met à « effacer » une image. Plus la rémanence est faible, plus les mouvements sont fluides. Le temps de rémanence est rapide à moins de 15 milliseconde.
  • le retard tactile : une valeur propre aux écrans tactiles comme ceux des smartphones. On parle aussi quelquefois de latence. Plus la latence est faible, plus le smartphone paraît fluide à utiliser. Une très bonne latence ne dépasse pas quelques dizaines de millisecondes. Selon les exigences de chacun, la latence reste confortable entre 100 et 200 millisecondes tout au plus.
Regarder TV sur téléphone
À lire aussiComment regarder la TV sur son téléphone mobile
Lire la suite
Cet article vous a-t-il été utile ?
Oui
Non

Les bons plans du moment

Forfait RED 40 GO
SFR 60 GO

Les aides relatives aux smartphones

Forfait SFR
Forfait SFR