Les opérateurs se réunissent au gouvernement pour aborder le sujet du déploiement de la fibre

Publié le 4 juillet 2017 à 12h04

Pierre-Yves C.

Pas de commentaire

Le déploiement de la fibre nécessite encore beaucoup de travail à faire. À l’heure actuelle, seule les plus grandes villes sont concernées par la fibre optique. Au total, 1814 communes ont accès à la fibre optique ou aux connexions par câble.Or, la France compte près de 35756 communes dans la métropole. Pour accélérer les choses, le gouvernement a convié les 4 opérateurs, Orange, SFR, Bouygues Télécom et Free, à une réunion pour discuter la question.

Déployer la fibre dans les zones de moyenne et faible densité

L’un des sujets principaux qui doit être abordé est le déploiement de la fibre dans les zones de moyenne et de faible densité. Cela n’est pas, à l’heure actuelle, une priorité des opérateurs. Le fait est que les zones de forte densité touchent plus de personnes, et pour ce fait sont prioritaires. Incidemment à ce constat, le déploiement est plus rentable dans les zones de forte densité. Puisqu’il y a plus de personnes, il y a plus de clients.

Pour les zones de moyenne densité, Orange et SFR étaient d’accord pour se répartir le déploiement sur un ratio de 80% pour le premier, et 20% pour le second. Sauf que les choses changent, et SFR aussi. Il y a eu la fusion avec Numéricable en 2014 qui a modifié l’opérateur en profondeur. Et les modifications se poursuivent pour que SFR meure et naisse Altice courant 2018. Et le futur Altice compte bien mettre des bâtons dans les roues d’Orange. Ainsi, SFR-Altice demande aujourd’hui une répartition 50-50 de la fibre dans les zones de moyenne densité.

Une des craintes du gouvernement d’Emmanuel Macron et d’Edouard Philippe est justement que ces tensions entre les opérateurs ne soient rien de plus qu’un frein. L’actuel président de la République n’a pas manqué d’évoquer dans sa campagne les enjeux du numérique. La volonté d’accélérer l’accès au très haut débit a rapidement été marquée. La question qui se pose est : est-ce possible ?

La discussion qui doit avoir lieu a pour but de permettre de répondre “oui” à cette question. On ne peut en tout cas qu’apprécier cette initiative, et attendre les résultats de cela. Il faut espérer que les opérateurs trouvent facilement un accord. Mais Orange risque d’avoir du mal à céder du terrain, cela fragiliserait sa position nettement dominante.

operateur fibre optique

Les 4 principaux opérateurs vont devoir discuter pour parvenir à un accord sur le déploiement de la fibre optique.

Donner accès à la fibre, et le choix du fournisseur

La volonté de donner accès à la fibre optique et au très haut débit est un but louable de la part des opérateurs. Toutefois, cela soulève une autre question de taille. Les usagers auront-ils le choix de leur fournisseur d’accès internet ? Même dans les grandes villes, cela n’est pas toujours le cas. Il est ainsi encore assez courant de trouver un immeuble fibré Orange seulement, alors que les 4 opérateurs sont la ville en question.

A voir aussi : les meilleures offres fibre optiques des opérateurs.

Orange, justement, détient près de 70% des lignes fibre optique. Ainsi, bien souvent encore, le client n’a pas le choix. Le problème que cela soulève, c’est celui de la concurrence. Pour SFR-Altice, la situation est claire : Orange pratique une concurrence déloyale. L’opérateur au carré rouge ne s’est d’ailleurs pas privé d’attaquer l’opérateur historique en justice pour demander un rééquilibrage de la répartition.

Toutefois, ces deux opérateurs ont toujours une assez forte présence, contrairement à Bouygues Télécom et Free Mobile. Au-delà de la question du déploiement, celle du choix de l’opérateur est tout aussi pertinente, si ce n’est plus. Chacun pratique des prix différents, et chacun pratique les prix qu’il souhaite sur ses offres très haut débit. Cela est justement dû à l’absence de réelle concurrence dans la plupart des cas.

terminaison cable fibre optique

Une terminaison de câble de fibre optique. Dans le logement, un câble de ce type relie la box au boitier fibre, sauf dans le cas d’une terminaison coaxiale. Là, ce sont deux épais câbles rigides qui interviennent.

Pourquoi étendre le réseau de la fibre optique plus rapidement ?

À cette question, joignons la suivante : pourquoi préférer la fibre optique à l’ADSL ? Pour tout. C’est simple, la fibre optique est plus avantageuse que l’ADSL en tout point. En terme de débit d’abord. Alors que l’ADSL peine à dépasser 8 Mbits/s la plupart du temps, et que même le VDSL2 ne monte que rarement au-delà de 50 Mbits/s, la fibre optique assure un minimum de 100 Mbits/s, quoiqu’il arrive. Le débit théorique peut même atteindre 1 Gbits/s. Et cette technologie n’en est qu’à ses débuts. Elle sera sans soute perfectionnée pour des débits encore plus rapide dans les années à venir.

A voir aussi : tester sa connexion internet (débit et ping).

Ces débits permettent des échanges d’informations très rapide. L’intérêt existe autant pour les particuliers que pour les professionnels. Avec la fibre, des documents lourds sont transmis plus rapidement, les échanges à distance sont plus clairs et simple. Une entreprise peut vite gagner en efficacité grâce à la fibre optique. Et si les débits sont plus intéressants, les temps de latence le sont aussi. On parle aussi de ping. Il s’agit du temps que met un paquet pour faire un aller-retour entre le lieu d’envoi et le serveur. Avec une connexion DSL, le ping est généralement entre 40 et 50 millisecondes, ce qui est assez bon. Mais avec la fibre, ce ping passe à 5 millisecondes (10 en connexion par câble coaxial).

Enfin, avec la fibre, les connexions internet sont bien plus stables. Elles souffrent moins des intempéries, notamment de la chaleur. Une connexion fibre peut ainsi supporter un grand nombre d’appareils en même temps et toujours proposer de bons débits. Pour une connexion ADSL, 2 ou 3 appareils connectés peuvent vite être une limite à ne pas dépasser.

composition cable fibre optique

La rapidité et la puissance de la fibre permettent d’échanger beaucoup d’informations très rapidement.

445 articles publiés

Pierre-Yves Coulbeaux

Pierre-Yves Coulbeaux

Pierre-Yves, adepte de jeux vidéo, reste en alerte des actualités des FAI pour pouvoir informer les internautes des dernières nouveautés.

Donnez votre opinion : commentez !