Test d’éligibilité internet : la Fibre optique ou l’ADSL dans mon logement

En téléphonie, les consommateurs doivent avoir plusieurs réflexes. Avant de souscrire à des abonnements, il est en effet recommandé de prendre plusieurs précautions. Au niveau des offres mobiles, cela consiste notamment à comparer la qualité des réseaux des opérateurs. De manière générale, il faut donc vérifier si l’opérateur couvre les zones régulièrement fréquentées.

À l’image de ce qui se fait pour les offres mobiles, il est possible de procéder à des tests pour les offres internet fixes afin de savoir si l’on peut bénéficier de l’ADSL ou de la Fibre. C’est ce que l’on appelle un test d’éligibilité. On fait le point sur la nature de ce test, la façon dont on le réalise et ce qu’il permet de savoir.

Comment tester l’éligibilité de son logement ?

Le test d’éligibilité est devenu primordial dans la démarche de souscription à tout abonnement internet. Pour procéder à ce test et savoir avec quelles offres un logement est compatible, plusieurs démarches existent. On retrouve en effet :

  • le test d’éligibilité par numéro de téléphone ;
  • le teste d’éligibilité par adresse postale.

Dans les deux cas, des informations sur le logement sont nécessaires. Ces deux démarches peuvent donc être employées pour tester les offres compatibles avec son logement, avec l’ADSL ou la Fibre. Toutefois, l’une d’elle affiche des limites. Retour sur ces deux méthodes d’évaluation de l’éligibilité aux abonnements internet.

Test éligibilité

Tester l’éligibilité de son logement (Fibre ou ADSL) sur les sites internet des opérateur

Pour découvrir parmi les box internet des FAI lesquelles sont disponibles à son logement, un simple tour sur les sites internet des opérateurs suffit. C’est en effet directement depuis le site de chaque fournisseur d’accès à Internet que les consommateurs peuvent procéder au test. Respectivement, les FAI tels que Bouygues Telecom, Orange, SFR, Free, La Poste Mobile, Sosh ou encore RED proposent des pages dédiées. Voici les pages sur lesquelles il est possible de procéder au test :

À noter qu’en plus des démarches en ligne, il est possible pour les usagers de se rendre directement en boutique. Les conseillers de fournisseurs d’accès à internet respectifs peuvent en effet accompagner les consommateurs dans leur recherche. Les mêmes informations que celles nécessaires pour un test en ligne seront nécessaires. Il faudra donc veiller à les communiquer sans erreur pour ne pas que le diagnostic soit erroné.

Test d’éligibilité par numéro de téléphone

La plupart du temps, les usagers qui souhaitent tester l’éligibilité de leur logement utilisent le numéro de téléphone. Cette information est effectivement simple et rapide à renseigner. Toutefois, tous les numéros de téléphone ne peuvent être utilisés pour faire ce test.  Il faut en effet savoir que le test consiste à localiser le logement. Pour ce faire, il est donc nécessaire d’utiliser un numéro de téléphone dit “géographique”. Aussi appelés Numéro de Désignation d’Installation (NDI), ces numéros sont les seuls à pouvoir apporter avec précision les informations sur le logement. Le NDI est en effet la ligne France Télécom, répertoriée par l’opérateur historique. Pour reconnaître un numéro de téléphone géographique, il suffit de se reporter aux deux premiers numéros. Chaque combinaison correspond en effet à une zone :

  • 01 pour la région Île-de-France ;
  • 02 région Nord-Ouest ;
  • 03 région Nord-Est ;
  • 04 région Sud-Est ;
  • 05 région Sud-Ouest.

Pour ce qui est des numéros débutant par la combinaison 08 ou 09, il s’agit de numéros “virtuels”. Ces numéros sont en effet associés à des box internet. Il n’est donc pas possible de les utiliser afin de localiser son logement pour tester l’éligibilité. Pour les détenteurs d’une ligne dont le numéro est associé à une box internet, une autre alternative existe.

Test éligibilité ADSL et Fibre par téléphone

Test d’éligibilité via adresse postale

Pour les usagers dont le numéro de téléphone n’est pas un numéro géographique, ou ceux qui n’ont tout simplement pas de ligne actuellement active, la simulation par adresse postale est l’alternative la plus intéressante. En optant pour cette solution, il faut alors être le plus précis possible et notamment indiquer :

  • le code postal ;
  • la rue ;
  • le numéro du bâtiment ou de la maison ;
  • l’étage en cas de logement en appartement.

Avec le numéro de téléphone fixe ou l’adresse, deux options s’offrent aux usagers pour tester l’éligibilité du logement. Le plus souvent, c’est sur les sites internet respectifs des opérateurs qu’il est possible de procéder au test.

Qu’est-ce qu’un test d’éligibilité pour un abonnement internet ?

Un test d’éligibilité est une procédure simple et rapide qui vise à aider les consommateurs. C’est plus précisément dans le choix de leur abonnement internet que le test d’éligibilité est intéressant. Utilité, cas de figure dans lesquels un test est nécessaire ou encore distinction des abonnements, on revient en détails sur le test d’éligibilité.

À quoi sert un test d’éligibilité ?

Lorsque l’on souhaite souscrire à une box internet, une étape fait office d’incontournable. Quel que soit le type d’abonnement qu’un consommateur envisage, il lui est en effet nécessaire de faire un test d’éligibilité. Ce dernier est déterminant à plusieurs égards. Explications.

Pour quoi faire un test d’éligibilité ?

Pour les consommateurs, la raison de faire un test d’éligibilité est simple : savoir à quel abonnement internet ils peuvent s’abonner. Cette démarche a un intérêt dans la mesure où le déploiement des technologies ne se fait pas au même rythme sur l’ensemble du territoire. D’ici 2022, le plan France Très Haut Débit prévoit de proposer le THD fixe à l’ensemble des Français. Le processus est toutefois long et la démocratisation du Très Haut Débit fixe prend du temps. Toutes les villes ne profitent en effet pas encore de cette technologie. Et même pour les villes où le THD est implanté, tous les logements ne peuvent pas forcément en bénéficier. Cette disparité dans les conditions d’accès à l’internet fixe est la raison pour laquelle des tests d’éligibilité sont mis en place.

En fonction de son logement, les usagers peuvent accéder à plusieurs types de prestations. Les services proposés par les fournisseurs d’accès à Internet sont effectivement nombreux. C’est toutefois la ligne téléphonique qui détermine les éléments dont peut profiter un logement. Un test d’éligibilité de sa ligne téléphonique permet donc de définir à quels services proposés par le fournisseur d’accès un usager peut accéder.

Quelles technologies sont disponibles avec les box internet ?

Les différentes technologies auxquelles peuvent accéder les consommateurs sont :

  • l’ADSL ;

L’Asymetric Digital Subscriber Line (ADSL) est le type de lignes le plus courant dans l’hexagone. Si le réseau ADSL est utilisé depuis le début des années 2000 en France, ce dernier est désormais dépassé. L’ADSL correspond à ce que l’on appelle le Haut Débit. Après presque 20 ans d’exploitation, d’autres solutions plus performantes sont effectivement disponibles.

  • le VDSL ;

Après l’ADSL, c’est le Very high speed Digital Subscriber Line qui s’est imposé en France dès 2002. Ce dernier est plus performant que l’ADSL puisqu’il propose notamment un débit plus important. D’autres technologies sont néanmoins plus modernes.

  • la FTTH.

La Fibre permet de proposer une performance plus importante que ce que proposait jusqu’à présent le Haut Débit. Dès le début des années 2010, les fournisseurs d’accès à Internet majorent d’ailleurs les abonnements internet Haut Débit. Et ce, afin favoriser la commercialisation des abonnements THD, dont les offres FTTH, à savoir Fiber To The Home. La FTTH est certes l’offre fibre optique la plus performante, mais elle n’est pas forcément disponible pour tous les logements.

A voir aussi : les offres internet avec la Fibre.

  • la FTTLA ;

Si la FTTH permet de relier le domicile de l’abonné à la fibre, tous les usagers n’ont pas cette chance. Dans certains cas, on parle en effet d’offres coaxiales. Si le début de la ligne est bien assuré en Fibre (Fiber To The Last Amplifier), la fin du raccordement se fait par câble. Il s’agit malgré tout d’un compromis intéressant, car bien supérieur au Haut Débit.

Les différences d’appellations renvoient donc à des différences de performances. C’est la raison pour laquelle des tests d’éligibilité ont été mis en place par les fournisseurs d’accès.

À voir aussi : les différences entre Haut et Très Haut Débit.

Dans quel cas le test d’éligibilité est-il nécessaire ?

Un test d’éligibilité est une étape incontournable pour toute souscription à une box internet. Si les offres internet ADSL ont été les plus répandues pendant de nombreuses années, ces dernières sont remplacées au fur et à mesure. Parce  que de nouvelles technologies s’imposent petit à petit, il est nécessaire de faire un test d’éligibilité dans plusieurs cas de figure :

  • Pour un changement de box internet ;

Le plus souvent, les fournisseurs d’accès à Internet proposent des promotions à leurs nouveaux clients. Après la période d’application de la remise de bienvenue, les usagers ont généralement l’habitude de changer de FAI. C’est donc à ce moment qu’un test d’éligibilité est nécessaire. Il permet en effet à l’usager, après avoir comparé les offres des différents fournisseurs d’accès, de savoir à quels abonnements il peut souscrire.

A voir aussi : comment changer d’abonnement internet ?

  • Pour un déménagement.

Avec le changement de fournisseur d’accès à Internet, une autre situation est propice au test d’éligibilité. Il s’agit tout simplement du déménagement. Le changement de domicile peut impliquer deux options :

    • la conservation de l’abonnement en cours ;
    • la résiliation du contrat actuel et la souscription à une nouvelle offre.

En cas de conservation de l’abonnement en cours, il faut alors vérifier que le nouveau logement est éligible à l’offre en question. Sans quoi, le transfert ne peut être réalisé. Pour ce qui est de la résiliation d’un contrat avec souscription à une nouvelle offre, le test est également obligatoire. Il faut en effet savoir quelles technologies peuvent être utilisées au nouveau logement.

A voir aussi : comment déménager son offre internet ?

Si certaines technologies ne sont pas disponibles parce que pas encore présentes, l’inverse existe aussi. Des logements peuvent en effet être éligibles à l’ADSL sans que le FAI n’accepte de proposer l’abonnement correspondant. Pour les appartements éligibles à la Fibre par exemple, les FAI ne permettent plus de souscrire aux offres Haut Débit.