Fournisseurs d'accès internet

Le consortium Wi-Fi Alliance s'est réuni avant le CES 2020 de Las Vegas pour présenter sa nouveauté. L'organisation souhaite en premier lieu simplifier les dénominations connues des différents réseaux sans-fil.  De plus, elle met en avant une nouvelle technologie Wi-Fi dérivée, plus rapide et plus puissante : le Wi-Fi 6E. Un changement qui pourrait bien changer le quotidien de nombreux français et ouvrir de nombreuses nouvelles possibilités.

La dénomination Wi-Fi 6E : quels changements, pour quels avantages ?

La nouvelle dénomination de Wi-FI 6E promet de toute évidence une connexion plus rapide pour les particuliers, avec un débit maximisé. Cependant, tous les appareils ne pourront pas profiter de cette technologie ; seuls ceux compatibles avec des fréquences de 6 GHz seront concernés. La question est donc de savoir comment le quotidien des particuliers pourra être impacté par ce changement.

Des nouvelles bandes fréquences Wi-Fi pour des terminaux spécifiques

Jusqu'alors, le Wi-Fi 4 utilisait des bandes fréquences de 2,4 GHz, soit des fréquences trois fois moins élevées que celles promises par la nouvelle technologie. Le Wi-Fi 5 lui, arrivait à atteindre les 5 GHz. La nouvelle dénomination de Wi-Fi 6E, basée sur des fréquences de 6 GHz, aura donc une puissance supérieure à ses prédécesseurs. La technologie nécessite cependant un routeur spécifique. Tous les appareils devront donc également être compatibles Wi-Fi 6E. L'objectif est ici de compléter l'usage de la 5G là où celle-ci n'est pas présente.

La 5G trouve son acolyte, le Wi-Fi 6E

Le Wi-Fi 6E arrivera en 2020, dans le même temps que la 5G. Les deux technologies sont d'ailleurs complémentaires, et devraient démocratiser certains usages énergivores.

Attention cependant : l'utilisation de fréquences plus élevées signifie que la portée sera d'autant plus réduite. C'est pourquoi les appareils compatibles devront rester proche du routeur spécifique au Wi-FI 6E. De plus, cette amélioration du Wi-FI 6 simple a une autre promesse de taille. Elle souhaite en effet ajouter près de 14 canaux supplémentaires de 80 MHz, et près de 7 en 160 MHz. L'objectif étant ici, de faire disparaître les problèmes de saturation du réseau.

Le Wi-FI 6E pour démocratiser des usages gourmands en énergie

Les nouveaux usages actuels nécessitent de plus en plus d'énergie, avec des connexions plus rapides, pour toujours moins de délai. Pour n'en citer que quelques-uns, en premier lieu, la réalité virtuelle sans fil laisse espérer une démocratisation de ce média à moyen terme. Le cloud gaming, ainsi que le streaming en 4G pourraient également trouver place dans la vie quotidienne des ménages français. De plus, les appareils utilisant les bandes fréquences de 2,4 et 5 GHz continuent à se multiplier au sein des domiciles hexagonaux. En zones denses, ces réseaux pourraient très vite arriver à saturation. Couplée à la 5G, cette nouvelle possibilité de connexion offre beaucoup de perspectives tant pour les particuliers que pour le territoire français. Si l'Europe, jusqu'alors, n'est pas affectée par cette profonde modification, les États-Unis ont pour leur part déjà adopté depuis 2018 les bandes fréquences de 6 GHz.

À lire aussi : la 5G perturbée par les conditions météorologiques.

Des fréquences de 6 GHz à réglementer au niveau français

Il faudra encore patienter un petit moment avant de voir le Wi-FI 6E se concrétiser pour les particuliers. En effet, les bandes fréquences de 6 GHz sont actuellement utilisées en radioastronomie, ainsi que pour le contrôle des trains. Les communications satellitaires favorisent également de cette technologie. C'est pourquoi la Wi-Fi Alliance a d'ores et déjà commencé à demander la libération des bandes afin de les partager au plus grand nombre. Plusieurs régulateurs devront donc statuer sur ce point et réguler de manière viable l'accès à ces bandes fréquences. Dans un futur proche, ce seront cependant les smartphones et routeurs qui profiteront en premier du Wi-FI 6E. Les usages professionnels et industriels seront par la suite priorisés en ce qui concerne l'accès aux bandes fréquences de 6 GHz.

Le Wi-Fi 6E entre les mains des États-Unis

La FCC devra également trancher sur l'accès aux bandes fréquences 6 GHz. Les États-Unis utilisent en effet ce réseau depuis 2018.

De plus, cette question dépasse le territoire français, puisque les fréquences de 6 GHz sont d'ores et déjà utilisées aux États-Unis de manière très importante. La FCC sera donc également de la partie pour autoriser les accès. Du côté européen, le dossier est entre les mains de CEPT, Conférence Européenne des administrations des Postes et des Télécommunications. Cette organisation est donc en charge d'harmoniser le partage de l'accès aux réseaux afin que tout se passe sans encombre. L'année 2020 devrait en ce sens faire avancer la question du Wi-Fi 6E et de son accès.

À lire aussi : choisir la meilleure offre de box internet fibre.

Partagez !

Box SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments