Fournisseurs d'accès internet

Chaque année, les Assises du très haut débit dresse un état des lieux sur le déploiement du très haut débit (la fibre optique) en France et dans le monde. Cette édition a donné lieu à quelques surprises en termes de chiffres !

Organisées par Aromates, en lien avec le fondateur historique Idate, ces Assises ont permis d'y voir plus clair quant au déploiement de la fibre optique dans l'Hexagone. Et il s'avère qu'en 2019, aucun pays européen n'a déployé cette nouvelle technologie plus rapidement que la France. Le pays rattrape petit à petit son retard…

Avec 1,9 millions d'abonnés en plus en 2019, la France va plus vite que ses voisins

1,9 millions d'abonnés supplémentaires et 3,5 millions de nouveaux foyers raccordés : les résultats en France en 2019 sont excellents et permettent à la France de pointer au sommet du classement en termes de progression de déploiement en Europe. C'est en tout cas ce qu'assure le think tank Idate, spécialisé dans l’économie numérique, les médias, l'internet et les télécommunications, dans son étude annuelle réalisée pour le conseil de l'Europe du FttH. Il faut dire que les opérateurs n'ont jamais autant investi que l'an passé dans le secteur de la fibre optique.

classement souscription fibre europe

Dans le classement européen du taux de souscription à la fibre, la France est 16e (25,6%)

Ces résultats s'inscrivent pleinement dans le Plan France THD, dont l'objectif est que l'intégralité du territoire bénéficie d'un débit d'au moins 30 Mb/s d'ici fin 2022. Ce souhait gouvernemental, s'il aboutit, permettrait de mettre fin à la fracture numérique. Mais le travail est encore long, car à peine plus de la moitié des Français sont éligibles au très haut débit.

Selon l'Idate, ce sont précisément 57,1 % des Français qui sont éligibles à la fibre optique. Cette couverture est donc nettement supérieure à certains voisins européens comme l'Italie (30,6 %), le Royaume-Uni (15,1 %) ou encore l'Allemagne (10 %). Mais hors de question de se reposer sur ses lauriers, d'autant plus quand d'autres pays du continent sont bien plus avancés que l'Hexagone. L'Islande (96,7%), la Lettonie (95,6%), la Norvège (90,2%) ou encore l'Espagne (85,6%) ont amorcé un tournant en amont et ont déjà un réseau hyper développé. Ce n'est donc pas si illogique de voir la France se déployer plus vite que les autres aujourd'hui, étant donné que certains ont clairement ralenti au vu de leurs situations déjà très positives.

Pour continuer de jongler avec les chiffres, les abonnements fibre continuent de grappiller des parts de marché. La France ne fait pas partie de l'élite européenne ni des bons élèves mais remonte tout de même à la 16e place du classement des pays qui connaissent le plus de souscriptions à la fibre (25,6%). C'est mieux que le Danemark (24%), les Pays-Bas (21,7%) ou encore le Luxembourg (21,4%) mais ces chiffres restent en deçà de la Finlande (26,6%) ou des grands champions, la Biélorussie (62,8%) et l'Islande (65,9%).

Différences entre ADSL et fibre
À lire aussiQuelles sont les différences entre l'ADSL et la fibre optique ?
Lire la suite

80% de raccordement en FttH d'ici fin 2022 ?

Les 3,5 millions de nouveaux foyers raccordés à la fibre optique l'ont été en FttH (fibre optique jusqu'à l'abonné) ou FttLA (fibre optique jusqu'au dernier amplificateur). L'objectif du Plan France THD est d'avoir 80% de raccordement en FttH d'ici 2022, car les débits individualisés par foyer sont forcément plus rapides.

fibre optique

Le FttH est un raccordement à la fibre jusqu'à l'abonné. Ce n'est pas le cas de tous les raccordements.

Le terme FTTH signifie “fibre jusqu'au domicile“. Ainsi, le raccordement se fait jusqu'au logement d'un particulier ou au local d'une entreprise par exemple. A l'inverse, le terme FttLA signifie “fibre jusqu'au dernier amplificateur”, le raccordement ne va pas jusqu'au particulier mais s'arrête avant, généralement dans une armoire de rue ou dans un immeuble.

L'Europe compte 172 millions de locaux raccordés à la fibre optique, ce qui englobe toutes les technologies fibre disponibles sur le marché (FttH et FttLA). Notons que les chiffres présentés par l'Idate diffèrent de ceux de l'Arcep, l'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse. Le gendarme des télécoms français comptabilise en 2019 4,8 millions de locaux supplémentaires éligibles à la fibre et 2,3 millions de nouveaux abonnés.

La différence de technologie FTTH et FTTLA.
À lire aussiFttH, FttB, FttLA, qu'est-ce que ça signifie ?
Lire la suite

Partagez !

Box SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar