Téléphonie Mobile

Un nouveau communiqué de presse de l'ANFR a dévoilé la progression de la 4G sur le territoire français. L'occasion de s'intéresser de manière plus approfondie au déploiement des antennes.Il faut dans un premier temps souligner le nombre de demandes enregistrées par l'Agence Nationale des FRéquences. Ainsi, les autorisations sollicitées auprès de l'ANFR pour des sites 4G se sont accrues de 1,4% en un mois. Les mises en service de ces antennes ont augmenté de 1,6% dans le même laps de temps.

Les fréquences 700 MHz et 2,1 GHz privilégiées selon l'ANFR

Au total, il s'agit d'une belle progression qui s'explique en majeure partie par la libération des fréquences jusqu'à présent occupées. En effet, les bandes 700 MHz étaient auparavant utilisées par le flux TNT. Depuis, ces dernières permettent à 1 415 sites de diffuser de la 4G. Elles voient ainsi une solide augmentation de 22,9% s'effectuer au cours du mois précédent. La plupart des autres fréquences n'enregistrent qu'une progression minime en comparaison. Elle s'établit effectivement entre 1,3% et 1,5% du parc de fréquences déjà installé au mois d'octobre.

L'ANFR fait le point sur le déploiement des antennes 700 MHz.

Les antennes 700 MHz, auparavant utilisées par la TNT, sont désormais au service des réseaux mobiles.

Si les bandes 700 MHz enregistrent donc une belle progression, ce n'est pas la plus significative. Au 1 décembre, 543 sites ont été mis en service en vue de diffuser la 4G dans la bande 2,1 GHz. Cette fréquence enregistre donc une progression importante de 126,3%, et voit le nombre de sites habilités à la diffuser doubler. Devant une telle progression, tout laisse à penser qu'elle devrait se poursuivre au cours du mois de décembre 2017.

Les trois premiers opérateurs sont au coude à coude sur le déploiement de la 4G

En revanche, de bataille il n'y a pas lieu de parler entre les différents opérateurs. Free avait accusé un retard conséquent sur le déploiement de la 4G pour son département mobile. Si la démocratisation des ondes 700 MHz a permis à la société de Xavier Niel de se rattraper un peu, il est toujours bon dernier du classement des opérateurs liés à la 4G. Free Mobile est toutefois la deuxième enseigne à enregistrer la meilleure progression, avec 242 sites mis en service afin d'émettre le réseau internet destiné aux mobiles. Orange effectue la meilleure évolution du nombre d'antennes disposées à émettre de la 4G. Entre novembre et août, 391 ont été ainsi recensées. Ce n'est toujours pas suffisant pour concurrencer SFR qui, avec 3 sites seulement de plus que son rival et une progression de 235 sites mis en service au mois de novembre, reste néanmoins devant Orange.

Selon l'ANFR, Orange enregistre la meilleure progression dans la mise en service 4G.

Orange pourrait très bientôt passer devant SFR dans sa proposition de déploiement 4G.

Les deux opérateurs disposant de la meilleure couverture réseau au niveau national se laissent d'ailleurs un peu aller. Beau premier, Bouygues Télécom bénéficie avec 14 078 sites mis en service du meilleur parc 4G de France. En revanche, l'entreprise de Martin Bouygues n'enregistre qu'une piètre évolution au cours du mois de novembre. De quoi pouvoir être rattrapé, et ce dès l'horizon 2018, par SFR ? La progression extrêmement rapide de l'opérateur Orange pourrait de toutes manières changer la donne pour le duo de leaders.

Un observatoire cartographique mis en place par l'ANFR

Au total, ce sont 38 159 sites qui sont autorisés à émettre de la 4G sur le territoire par l'ANFR. L'agence affirme de plus que parmi ces sites, 33 890 émettent actuellement des fréquences à destination des réseaux mobiles. De beaux chiffres qui laissent entrevoir quelques 4 269 sites à pouvoir de bandes mobiles dans un futur proche. Un enjeu important pour les opérateurs qui auront à cœur de se distinguer dans cette course à la couverture 4G.

L'observatoire cartographique de l'ANFR est très utile.

L'ANFR met à disposition une carte permettant d'observer précisément l'état du réseau 4G en France.

À cet égard, Free devrait pouvoir consolider sa progression grâce à l'autorisation donnée par l'Agence Nationale des Fréquences d'utiliser des relais en Corse et sur la région Provence-Alpes Côte d'Azur. Les bandes concerneraient les fréquences à 700 MHz et permettraient à Free de s'enrichir de 261 sites dès le 1 janvier 2018. L'ANFR met d'ailleurs à disposition des internautes un observatoire cartographique interactif permettant de voir la couverture 4G sur le territoire français. De quoi patienter en attendant l'arrivée prochaine de la 5G.

Partagez !

Forfait B&YOU

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar