Téléphonie Mobile

C'est à l'annonce du démantèlement des cabines téléphoniques, prévue pour 2018 qu'on s'est rendu compte qu'il en existait encore… Effectivement, la loi prévoyait l'existence obligatoire d'une cabine téléphonique par commune de moins de 1000 habitants et une seconde au delà de 1000 habitants. Aujourd'hui, grâce à la loi Macron du 6 août 2015 pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques, les choses ont changé. Le démantèlement des dernières cabines téléphoniques, présentes en France depuis 1884, a été décrété. À présent, Orange, à qui il incombait d'entretenir ces cabines peut enfin souffler. En effet, les cabines téléphoniques qui généraient encore 516 millions d'euros de chiffre d'affaire en 2000, génèrent aujourd'hui 13,6 millions d'euros… de pertes ! À l'ère du téléphone portable, la cabine téléphonique est devenu un objet obsolète. On a quand même trouvé 3 bonnes raisons de les regretter… ou pas !

1. La disponibilité immédiate des cabines publiques

Évidemment, le point fort de la cabine téléphonique, c'est la disponibilité. Peu importe l'heure qu'il est, le principe veut que la cabine soit à disposition de qui en a besoin. Mais est-ce un principe irréfutable ? L'accès à une cabine publique requérait l'utilisation d'une carte à puce prépayée, la fameuse Télécarte. Mais encore fallait-il trouver un bureau tabac ouvert à proximité pour s'en procurer une. La carte bancaire était un bon compromis, mais tout le monde ne possède pas une carte bancaire, et toutes ne sont pas approvisionnées. Qu'en est-il aujourd'hui ? Notons que la Télécarte n'est plus produite depuis 2014 (les stocks des buralistes ont été écoulés en 2016). D'autre part, la France comptait pas moins de 300000 cabines dans les années 1990. 20 ans plus tard, il n'en reste plus que 5450 pour 35 416 communes. On peut dire que le principe de disponibilité n'est plus d'actualité.

la Télécarte, un objet disparu mais qui plaît encore aux collectionneurs

la Télécarte, un objet disparu mais qui plaît encore aux collectionneurs.

Le téléphone portable a remplacé les cabines téléphoniques

La cabine téléphonique était pratique lorsque son téléphone fixe était en dérangement ou lorsqu'on était à l'extérieur et qu'on avait un appel urgent à passer. Mais la donne a changé. Le téléphone portable a fait son entrée. Déjà en 2010, 97% des Français étaient équipés d'un téléphone portable. D'ailleurs, selon le rapport parlementaire du 17 octobre 2014 sur les enjeux et les perspectives du service universel des communications électroniques au regard des nouveaux usages technologiques, le développement de la téléphonie mobile est la principale cause de l'abandon des cabines téléphoniques.  Le rapport explique la chose suivante :

Une forte décroissance du trafic des cabines téléphoniques, à hauteur de plus de 90%, a donc été constatée durant la décennie écoulée, principalement due au développement de la téléphonie mobile.

D'autres alternatives existent aussi

Alors bien sûr, on peut dire que les batteries des téléphones tombent à plat, qu'on a pas toujours de crédit (ce qui est un exploit à l'ère des forfaits tout illimité)… Dans ces moments-là, une cabine publique s'avérerait bien pratique. (Si on possède une carte bancaire approvisionnée.) Mais il reste encore des solutions. On peut par exemple se rendre au Taxiphone. Dans le cadre du même rapport parlementaire de 2014, l’association Emmaüs Connect déclarait :

Les publics précaires n’utilisent plus les cabines téléphoniques mais les taxiphones en milieu urbain ou les téléphones mobiles dans le cadre d’offres prépayées.

Et n'oublions pas qu'on peut toujours faire appel à une âme charitable et emprunter un téléphone portable, le temps d'un coup de fil rapide.

Il est commun d'emprunter un téléphone portable dans la rue en cas d'urgence

Il est commun d'emprunter un téléphone portable dans la rue en cas d'urgence.

2. La cabine téléphonique : la recette magique pour faire des économies

Les cabines téléphoniques n'avaient pas juste vocation à dépanner les français dans l'urgence. Elles étaient aussi une alternative d'un point de vue économique. Rappelez-vous comme les appels longue distance coûtaient cher. Contacter sa famille installée à l'étranger était certes possible, mais cela avait un coût et on ne pouvait pas se permettre de rester “pendu au téléphone”. La Télécarte était le bon compromis pour gérer son budget et discuter en cabine sans s'inquiéter de la facture de France Télécom (oui, à l'époque !).

Mais nous voilà encore une fois en présence d'un argument qui n'est plus valable. Aujourd'hui, il revient moins cher d'appeler de chez soi ou de son téléphone portable que d'une cabine téléphonique. Avec la pléthore d'offres d'abonnements illimités, on n'a plus besoin de payer un supplément sur sa facture téléphonique pour les appels internationaux. La norme actuelle veut que les opérateurs téléphoniques proposent des appels à prix réduit vers plus d'une centaine de destinations internationales et ce, en illimité. Pour les destinations non ouvertes à la gratuité, il est encore possible de souscrire à des offres avantageuses.

Les opérateurs fixes et mobiles proposent tous des forfaits d'appels illimités

Les opérateurs fixes et mobiles proposent tous des forfaits d'appels illimités.

Et puis, comment ne pas préférer le confort d'un appel passé depuis son appartement? Surtout lorsqu'on est en plein hiver. Il faut aussi mentionner l'état de délabrement dans lequel se trouvent les quelques 5450 cabines encore présentes sur le territoire français. Si comme nous l'avons dit plus haut l'entretien des cabines coûte cher, c'est parce qu'elles nécessitent de nombreuses interventions. Saletés qui encombrent le sol, graffitis, vitres brisées, téléphones cassés etc. L'aspect rebute et les réparations coûtent cher. Dans ces conditions, on peut comprendre le démantèlement de ces machines d'autrefois.

3. La cabine téléphonique sera regrettée

Honnêtement, qui va le plus regretter les cabines téléphoniques ? Sans méchanceté aucune, c’est l’apanage des anciennes générations. Les jeunes générations sont nées dans un univers dominé par le smartphone. Elles sont donc naturellement à l’aise avec la technologie. Or, les plus anciens sont souvent perdus avec la variété de smartphones ultra perfectionnés. Ils sont bien plus à l’aise dans une cabine téléphonique où il suffit d’insérer une carte et de composer les chiffres sur un boîtier sans fioritures.

une personne âgée à l'aise avec un téléphone portable

97% des français possèdent un téléphone portable.

Il est clair que beaucoup s'en sortent très bien avec les nouvelles technologies mais que les autres se rassurent, il existe tout de même une alternative à la cabine téléphonique : les téléphones mobiles pour les seniors. Alcatel propose une large gamme de téléphones mobiles faciles d’utilisation, notamment le 20.08G. Ces téléphones possèdent un affichage en grands caractères ainsi qu'un clavier physique (que l’on peut coupler à un écran tactile, pour les plus téméraires).

À voir aussi :  les différents téléphones portables pour les seniors.

Téléphones portables pour seniors

Exemple d'un modèle de téléphone portable pour les seniors.

Partagez !

Forfait SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar
Pasun
Invité
Pasun
Pour un appel anonyme les cabines étaient bien pratique ! pourquoi ne pas le dire aussi ?