Téléphonie Mobile

La guerre commerciale fait rage entre les États-Unis et la Chine. Donald Trump pratique ainsi une politique agressive en augmentant sensiblement les taxes à l'importation de produits chinois. Une manœuvre qui pourrait bien desservir les géants américains de la technologie, dont Apple. La marque à la pomme, autrefois bien vue par l'ancien présentateur de The Apprentice, a été ciblée par celui-ci à travers un tweet ravageur. La cause en est simple : Apple fait partie des quelques industries technologiques américaines à s'être prononcées à l'encontre de la politique d'importation souhaitée par le Donald. À raison, semblerait-il ; si Washington poursuit dans cette voie, le prix des appareils de la marque pourrait bien augmenter considérablement.

Des taxes à l'encontre de la Chine qui desserviraient Apple

Donald Trump a un objectif : pénaliser la Chine en instaurant des taxes d'importation bien plus élevées que par le passé. L'Empire du milieu importerait quatre fois moins de biens américains qu'il n'en exporte vers les États-Unis. Cela représente un réel déséquilibre financier aux yeux de l'administration de la Maison Blanche. Afin de lutter contre cela, le Président de 72 ans a mis, depuis plusieurs mois, en application de nombreuses taxes pénalisant la venue de biens chinois sur le sol américain.

Donald Trump augmenter les taxes affiliées aux produits fabriqués en Chine par Apple.

Donald Trump décide d'un geste d'augmenter les frais de douane à l'importation de produits venus de Chine..

Il est vrai que les chiffres sont considérables. Les États-Unis ont importé, au cours de l'année 2017, 505 milliards de dollars de biens chinois. L'année 2018 devrait voir à cet égard une nouvelle augmentation. Alors qu'il défendait les intérêts des constructeurs américains, Donald Trump s'est décidé à imposer une taxe additionnelle aux entreprises chinoises.

Celles-ci devraient ainsi régler un montant supplémentaire de 10 à 25%, sur près de 200 milliards de dollars de biens chinois. Par ailleurs, Donald Trump a encore menacé d'apposer une taxe semblable sur 267 milliards de dollars de produits en plus, si la Chine persistait à ne pas vouloir satisfaire les exigences de Washington.

À mesure que le Président américain décrivait ces nouvelles législations économiques, des voix se sont progressivement élevées, venant des cadors de l'industrie nationale. Cisco, Dell, Hewlett-Packard, Juniper sont quelques-uns des noms à avoir signé des lettres reçues par l'administration Trump. Apple, le parangon de la technologie américaine en matière de téléphonie mobile, a émis des inquiétudes à ce sujet.

Une augmentation corolaire aux taxes chinoises sur le prix des iPhone d'Apple

Apple serait l'une des entreprises les plus affectées par ces nouvelles taxes à l'importation. Il faut bien comprendre que, si dans un premier temps ce sont les compagnies chinoises qui auront à régler ces frais de douane, le montant proposé aux clients américains sur les matériaux et produits engagés devrait également augmenter.

En conséquence, les mesures de Donald Trump affaibliraient l'attractivité des prix américains sur le sol national. C'est ce que craint, en substance, Apple. Dans un premier temps toutefois, son produit phare, l'iPhone, ne serait pas directement touché. L'importation concerne essentiellement l'Apple Watch, les écouteurs AirPod ou les Mac Mini.

Apple souffrirait des nouvelles taxes d'importation décidées par Trump.

Les Apple Watch seraient les pemiers produits affectés par une hausse des taxes d'importation.

Ces produits bénéficient de fortunes diverses au sein des bilans comptables d'Apple. La gamme Apple Watch, à ce titre, est en pleine progression, lorsque le département informatique chute sensiblement au gré des années. Si ces produits étaient affectés par une nouvelle hausse de leur prix, Apple pourrait être tenté, afin de compenser le manque à gagner, d'augmenter également le montant de ces terminaux portables. iPad et iPhone seraient ainsi également concernés par cette taxe d'importation, et victimes de la guerre économique auquel se prête la Maison Blanche à l'heure actuelle.

À voir aussi : Apple obtient l'autorisation de la Commission européenne pour le rachat de Shazam.

Un énième tweet présidentiel pour répondre de manière féroce aux inquiétudes d'Apple

On le sait, Donald Trump a le tweet facile. Lors d'un déplacement à bord de son avion Air Force One, le Président des États-Unis d'Amérique a improvisé un point presse pour répondre aux inquiétudes des entreprises américaines, et plus particulièrement d'Apple.

Le message est révélateur : “Les tarifs des produits Apple pourraient augmenter en fonction des taxes que nous pourrions imposer à la Chine. Toutefois, il existe une solution facile qui ne propose aucune taxe, et fait même accéder à une incitation fiscale. Construisez vos produits aux États-Unis plutôt qu'en Chine. Entamez la construction de nouvelles usines dès maintenant. Excitant !”. Un tweet ravageur, et dont on ne peut que relever l'ironie. Dans les magasins de la Maison Blanche, la majeure partie des produits dérivés de Donald Trump sont fabriqués en Chine.

Des jouets Donald Trump fabriqués en Chine, comme ceux d'Apple.

Ironie du sort, les produits dérivés de Donald Trump vendus à la Maison Blanche sont fabriqués en Chine.

Apple n'a pour l'instant pas répondu à cette énième provocation de l'ancien présentateur télévisé. Toutefois, les coûts impliqués par une relocalisation des activités d'Apple exclusivement aux États-Unis seraient incroyablement importants. La main d’œuvre, chez l'Oncle Sam, est bien plus onéreuse qu'à l'étranger. De même, mettre la main sur des matériaux de première qualité, aux États-Unis, impliquerait une dépense plus grande.

Si l'administration Trump poursuit sur cette voie, les iPhone et les autres produits américains pourraient bien voir leur prix augmenter sensiblement. Pour rappel, à sa sortie, l'iPhone X coûtait déjà 1159€. Il reste à observer la réaction du gouvernement chinois suite à ces mesures économiques de la Maison Blanche. Cette dernière pourrait prochainement s'intéresser au cas du Japon, également bénéficiaire des importations effectuées vers le sol américain au cours de l'année précédente.

À voir aussi : quel est le meilleur forfait pour acheter l'iPhone X au meilleur prix ?

Partagez !

Forfait B&YOU

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar