Téléphonie Mobile

Comme chaque début de mois, l'ANFR, Agence Nationale des Fréquences, publie son observatoire du déploiement de la 4G. L'occasion pour l'agence de tirer un classement provisoire des opérateurs de téléphonie possédant le meilleur réseau 4G. Cet observatoire est riche en informations. On y apprend différentes statistiques, comme l'augmentation des demandes d'autorisations de sites 4G, ou encore des mises en service de sites 4G.

Le réseau mobile 4G se déployant via cinq bandes de fréquences, cet observatoire de l'ANFR permet également d'observer la répartition des sites autorisés par bande de fréquences. Enfin, cette étude mensuelle met en évidence le bilan des sites 4G mis en service, par opérateur. Il permet donc de savoir, chiffres à l'appui, quel opérateur de téléphone possède le meilleur réseau mobile 4G. Que nous apprend l'observatoire de l'ANFR sur le déploiement de la 4G ? Quel est le premier opérateur français au niveau de la 4G ? Voici quelques éléments de réponse.

Demandes d'autorisations et mises en service de sites 4G : où en est le déploiement du réseau 4G en France ?

Comme tous les débuts de mois, l'ANFR se livre à son rituel en publiant son observatoire mensuel du déploiement de la 4G en France. Riche en informations, l'analyse permet d'observer avec transparence et en détails les efforts mis en place par les opérateurs de téléphonie pour propager cette technologie de réseau mobile.

Durant le mois d'octobre 2018, le déploiement de la 4G s'est donc poursuivi en France. Du côté des demandes d'autorisations des sites 4G, elles se sont encore une fois accrues, tout comme les mises en service de sites 4G.

Concernant la répartition des sites autorisés par bande de fréquences, aucune surprise ce mois-ci. Les bandes de fréquences les plus récentes ont logiquement connu des pourcentages d'augmentation du nombre de sites autorisés pour la 4G plus élevés que les bandes les plus anciennes qui comptent, de base, un plus grand nombre de sites.

Quelle est la tendance globale en France, au niveau des demandes d'autorisations et des mises en service de sites 4G ?

Lors du bilan du mois dernier, l'ANFR avait noté un léger ralentissement au niveau des demandes d'autorisations et des mises en service des sites 4G. La tendance ne semble cependant pas s'être confirmée. Au cours du mois d'octobre, l'ANFR a ainsi noté une augmentation des demandes d'autorisations des sites 4G de l'ordre de 1%. Cela constitue donc une augmentation de 0,1 point, comparé au mois précédent.

Concernant les mises en service de sites 4G, on peut observer le même phénomène. Durant le mois d'octobre, les mises en service de sites 4G ont ainsi augmenté de 1,4%. Cela représente une augmentation globale de 0,4 point comparé au mois de septembre, ce qui témoigne d'une accélération significative au niveau des mises en service de sites 4G tout du moins. Ces deux chiffres représentent donc la tendance globale du déploiement de la 4G. Qu'en est-il au niveau de la répartition des sites autorisés, par bande de fréquences ?

Déploiement 4G nombre de supports autorisés et mis en service par bande de fréquences.

Évolution du nombre de supports 4G autorisés et mis en service en France, par bande de fréquences.

Comment sont répartis les sites 4G autorisés au sein des différentes bandes de fréquences ?

En France, le réseau 4G passe par 5 bandes de fréquences différentes. L'observatoire de l'ANFR permet d'observer l'évolution du nombre de sites autorisés pour la 4G, au sein de chacune des bandes de fréquences. Avant de détailler les chiffres, il est important de comprendre que les bandes de fréquences les plus récentes affichent des pourcentages d'augmentation du nombre de sites autorisés plus élevés que les bandes de fréquences anciennes. Cela s'explique très simplement par le fait que les bandes de fréquences anciennes totalisent un nombre de sites autorisés bien plus élevé. Le pourcentage d'augmentation est donc mathématiquement plus faible, mais peut correspondre à un grand nombre de nouveaux sites autorisés.

Concrètement, quels sont les chiffres des sites autorisés pour la 4G, par bande de fréquences ?

  • Pour la bande de fréquences 700 MHz, 4 573 sites sont désormais autorisés, soit 673 de plus que le mois passé. Cela représente une augmentation de 17,3% sur le mois.
  • 35 208 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 800 Mhz. Cela correspond à 359 nouveaux sites autorisés durant le mois d'octobre, soit 1% d'augmentation.
  • La bande de fréquences 1800 MHz compte désormais 34 683 sites autorisés, soit 2,4% d'augmentation sur le mois. Cela représente 823 nouveaux sites autorisés pour la 4G en un mois.
  • 9 751 sites sont autorisés pour la 4G au premier novembre 2018 dans la bande 2,1 GHz. Cela représente une augmentation de 12% correspondant à 1 044 nouveaux sites.
  • Enfin, la bande de fréquences 2,6 GHz atteint le nombre de 28 985 sites autorisés pour la 4G. C'est donc une augmentation de 1,1% sur un mois, correspondant à 319 nouveaux sites autorisés.

Quel opérateur de téléphonie tire son épingle du jeu, ce mois-ci, concernant le déploiement du réseau mobile 4G en France ?

En plus des chiffres globaux décrits dans la partie précédente, l'ANFR communique également la répartition des sites 4G mis en service, en fonction des opérateurs de téléphonie. Concrètement, cette dernière statistique permet d'observer, chiffres à l'appui, quel opérateur de téléphonie dispose du meilleur réseau mobile 4G. Ce mois-ci, encore une fois, aucune surprise n'est à déclarer. Orange continue sa course en tête, devant SFR, Bouygues Telecom et Free mobile.

Déploiement 4G par opérateur en France.

Évolution du nombre de supports 4G mis en service en Métropole, par opérateur.

Les sites 4G mis en service en métropole se répartissent, entre les différents opérateurs, de la manière qui suit :

  • Orange totalise 17 378 sites 4G mis en service, dont 489 en octobre ;
  • SFR compte quant à lui 16 603 sites 4G mis en service, dont 203 l'ont été en octobre ;
  • Bouygues Telecom a quant à lui 16 361 sites mis en service, dont 151 au cours du mois passé ;
  • enfin, Free Mobile arrive encore une fois dernier, avec 11 644 sites autorisés, dont 223 en octobre, ce qui est plus que Bouygues Telecom et SFR.

Enfin, l'ANFR aborde rapidement le déploiement des stations expérimentales 5G. 6 nouvelles stations ont ainsi été autorisées en octobre pour Orange, dans la bande 3,5 GHz. Géographiquement, 5 d'entre elles se situent dans les Bouches-Du-Rhône, et une dans les Hauts-de-Seine. En Gironde, une nouvelle station a également été autorisée pour Bouygues Telecom, toujours dans la même bande de fréquences. Elle vient s'additionner aux 17 autres stations en test, déjà autorisées dans cette zone.

À voir aussi : quels sont actuellement les meilleurs forfaits mobiles riches en 4G ?

Partagez !

Forfait B&YOU

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar