Téléphonie Mobile

Depuis la signature du New Deal Mobile, les opérateurs doivent redoubler d’efforts pour rendre la 4G toujours plus accessible. Chaque mois, de nouvelles infrastructures sont alors mises en place afin de venir à bout des zones blanches et grises. Même si le déploiement continue sa progression, le rythme instauré au cours du mois d’avril baisse de façon notable le mois suivant. Selon un rapport de l’ANFR, Orange, Free, SFR et Bouygues n’ont en effet déployé que 296 sites contre 554 pour le mois précédent. Dans cette course à la 4G, certains opérateurs arrivent cependant à se distinguer en étant beaucoup plus productifs que les autres.

Orange et Free sont les plus actifs pour le déploiement 4G du mois de mai 2019

L’opérateur historique est celui qui possède notamment le plus d’infrastructures 4G sur le sol français. Pour ce mois de mai, Orange se distingue également avec 119 mises en service, l’érigeant ainsi à la tête du classement. Malgré des chiffres intéressants, la firme déploie moins que le mois précédent. En avril, elle avait effectivement mis en service 205 nouveaux sites 4G.

Le déploiement à la 4G continue malgré un ralentissement selon l'ANFR

Malgré un ralentissement, le nombre de supports 4G autorisés par l'ANFR ne cesse d'augmenter.

Free se démarque aussi sur cette période avec 89 sites 4G mis en service. Il se place alors juste derrière son concurrent Orange dans le classement des opérateurs les plus actifs. L’opérateur conserve ainsi la deuxième place, obtenue sur le déploiement du mois d’avril. Néanmoins, la baisse de rythme est assez importante puisque, au cours du mois précédent, Free avait mis en service 209 nouveaux sites 4G. Même s’il s’agit d’une belle progression, l’opérateur de Xavier Niel reste en bas du classement si l’intégralité des sites en service est pris en compte. Free possède en effet un total de 12 751 sites 4G actifs pour la métropole.

Bilan des sites 4G mis en service par les opérateurs en France métropolitaine :

  • Orange : 19 247 sites, dont 119 pour le mois de mai ;
  • SFR : 17 731 sites, dont 57 pour le mois de mai ;
  • Bouygues Telecom : 17 274 sites, dont 31 pour le mois de mai ;
  • Free mobile : 12 751 sites, dont 89 pour le mois de mai.

Déploiement 4G : Bouygues Telecom et SFR en bas du classement depuis deux mois

Alors que, au mois de mars, SFR s’érigeait à la deuxième place avec 125 sites mis en service, l’opérateur ralentit le rythme depuis déjà deux mois. Au cours du mois d’avril, la société met ainsi seulement 79 sites en service, donnant la possibilité à Free mobile de prendre sa place. Le rythme continue également à baisser en mai, avec seulement 57 infrastructures 4G mises en route.

Bouygues Telecom stagne quant à lui à la fin du classement. Après avoir mis en service seulement 61 sites 4G en avril, l’opérateur baisse lui aussi de rythme en faisant chuter ce nombre à 31 pour le mois de mai.

Bouygues Telecom arrive à la dernière place dans le déploiement de la 4G

En mai 2019, Bouygues Telecom est l'opérateur le moins actifs dans le déploiement de la 4G.

Même si la 4G est pour l’instant le réseau le plus demandé, certains opérateurs continuent le déploiement de débits plus faibles. L’ANFR avance ainsi 268 autorisations supplémentaires pour la 3G ainsi que 56 de plus pour la 2G au courant du mois de mai.

À voir aussi : le gouvernement français évoque une mutualisation des réseaux pour rendre la 4G accessible partout.

Comment expliquer un tel ralentissement dans le déploiement de ce réseau mobile ?

Le mois de mai implique généralement un ralentissement des efforts dans différents secteurs d’activés. De nombreux jours fériés se trouvent en effet à cette période de l’année. Cela réduit alors le nombre de journées où les opérateurs peuvent travailler activement sur le déploiement de la 4G.

Ce ralentissement peut également s’expliquer par les autres objectifs fixés aux opérateurs. Même s'il met peu de sites 4G en service, Bouygues Telecom se démarque dans le déploiement de la 5G. Au mois de mai, il est d’ailleurs le plus actif en ce qui concerne ce très haut débit. L’opérateur met ainsi en route 13 stations expérimentales, essentiellement présentes en région parisienne. Avec ces nouvelles infrastructures, il peut alors se vanter de posséder 52 stations expérimentales. Ce nombre représente par ailleurs pratiquement la moitié des sites ayant été autorisés.

En plus du déploiement de la 5G, les opérateurs doivent se concentrer sur la 5G

Bouygues Telecom est en tête dans le déploiement de la 5G.

Concernant la 5G, 111 stations expérimentales sont désormais autorisées par l’ANFR. Au mois de mai, les opérateurs ont ainsi pu bénéficier de 14 nouveaux sites pilotes pour tester le déploiement du très haut débit.

À voir aussi : quel forfait 4G choisir pour profiter pleinement du très haut débit ?

Partagez !

Forfait B&YOU

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments