Fournisseurs d'accès internet

Le fait n’est pas neuf, et les opérateurs l’ont déjà fait remarquer plusieurs fois. Orange, l’opérateur historique des télécoms, domine le marché de la fibre optique. Cela est d’ailleurs encore plus flagrant en ce qui concerne le marché des entreprises pour cette même technologie d’accès à internet. Le terme de monopole revient souvent pour en parler. Et pour cause, le choix n’existe simplement pas. Pour la fibre optique, les particuliers, et encore plus les entreprises, sont bien souvent forcés de passer par Orange.

Les télécoms d’entreprise : un marché peu médiatisé

Quand on évoque des chiffres, on traite toujours de ce qui concerne le grand public. Pourtant, les télécoms ont également pour clients des entreprises. Et celles-ci représentent l’une des parts les plus importantes de leurs revenus. Toutefois, il y a de fortes inégalités sur ce marché. Le fait est que Orange en possède environ 70%, contre 20% pour SFR et 5% pour Bouygues Télécom. Les 5% restant sont répartis entre de multiples petits opérateurs. Il n’en fallait pas plus pour que Orange soit accusé de monopole par une bonne partie de ses concurrents.

Pour l’Arcep et Sébastien Soriano, président de cet organisme, il est temps que les choses bougent et évoluent. Son objectif est de faciliter l’accès à des offres d’autres fournisseurs d’accès internet. De cette façon, les entreprises auraient plus de choix. L’élargissement de la concurrence entraînerait une baisse des prix. De fait, les autres opérateurs pourraient commencer à proposer des offres à prix moins élevés et plus compétitif.

Sébastien Soriano l'Arcep

Sébastien Soriano, président de l'Arcep.

Il est important de donner plus facilement l’accès à la fibre, particulièrement pour les TPE et les PME. Celles-ci ont souvent du mal à se développer. Pourtant, l’accès à la fibre optique est un bon moyen d’accélérer les choses. Cela donne accès à un cloud et permet des échanges de données très rapidement. La fibre est alors un bon moyen de faciliter le développement des entreprises, surtout de petites tailles.

Arcep : les moyens à mettre en œuvre pour contrer le monopole d’Orange?

Actuellement, les entreprises ont le choix entre des offres bas marché, moyen et haut marché. Pour l’expansion, ces offres ne sont pas adaptées puisqu’elles ne passent pas la technologie DSL. Le défaut majeur de celle-ci, c’est qu’elle est lente, peut souffrir de pertes et n’est pas toujours bien stable. Il n’y a pas d’offres fibre dédiée dans les gammes les plus basses donc. Parmi les moyens employés, l’Arcep veut forcer Orange à proposer des offres de gros partout où il déploie la fibre FttH. Cela n’est qu’une des solutions proposées par Sébastien Soriano dans son interview que l’on peut lire dans La Tribune. L’un des objectifs premiers de cette action est d’amener des offres avec des abonnements autour de 100€ pour la fibre optique.

Une des solutions que Sébastion Soriano, président de l’Arcep, a en tête, c’est la concurrence. En somme, il espère que les opérateurs s’affrontent sur le champ des prix des offres. Afin de s’attirer les faveurs des entreprises, il y aurait une baisse continuelle des prix, du moins jusqu’à un certain point. Dans cette perspective, la concurrence peut en effet être bénéfique. À condition que la qualité de service soit maintenue. L’Arcep ayant également des exigences sur ce point, sans doute le gendarme des télécoms surveillera-t-il de près que la qualité soit toujours au rendez-vous, malgré la baisse des prix attendue et espérée.

Sur le marché des entreprises, les offres fonctionnent bien différemment que sur le marché du grand public. Les changements devraient avoir lieu d’ici la fin de l’année selon l’Arcep. L’accès généralisé aux infrastructures est ensuite prévu pour le 1er mars.

A voir aussi : les meilleurs offres fibre optique pour les particuliers.

Partagez !

Box SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar