SFR

Une opération qui est passée inaperçue sur le marché des télécommunications faute d’annonce officielle. Durant le mois de juin dernier, la société Altice qui gère SFR a racheté l’opérateur virtuel Prixtel. Ce n’est qu’aujourd’hui que l’information émerge, bien qu’aucune communication n’ait encore eu lieu ni de la part de l’acheteur, ni de la part de la société Prixtel. Un premier changement est déjà visible depuis plusieurs mois : jusqu’ici, les clients pouvaient choisir leur réseau mobile entre celui de SFR et d’Orange. Depuis quelques mois, le choix n’est plus possible, et tous les nouveaux abonnés sont automatiquement rattachés au réseau de SFR.

Une transaction passée sous silence par le groupe Altice

Aucun chiffre officiel n’est disponible, car SFR n’a pas communiqué sur le sujet. Mais la somme se compte probablement en dizaines, peut-être même en centaines de millions d’euros. C’est le 25 juin que la transaction a lieu dans le plus grand secret. La décision de ne pas délivrer d’information à ce propos surprend, car cette année SFR annonce le rachat d’autres opérateurs MVNO dans le même temps (Réglo mobile et Coriolis Telecom). Cela dit il est probable que ça s’inscrive dans une stratégie voulue par le groupe Altice.

Opérateur virtuel Prixtel rachat

Un rachat de plus pour le groupe Altice, qui gagne un total de 1,5 million d’abonnés supplémentaires avec toutes les transactions.

Détenu par Patrick Drahi, Altice gère SFR et désormais plusieurs opérateurs virtuels qui rejoignent son portefeuille d’entreprises de la téléphonie mobile. Pour les clients, pas de changement concret à l’horizon. En principe dans des opérations comme celle-là, l’opérateur virtuel garde le même site internet, et des formules assez proches de celles d’avant si ce n’est les mêmes.

De toute façon, les clients qui ont souscrit à un forfait mobile précis ne peuvent pas se voir imposer ni un changement d’opérateur téléphonique, ni un changement de formule à leur désavantage. En revanche, une augmentation des données mobiles par exemple est toujours possible. Et comme les opérateurs virtuels ne possèdent pas leur propre réseau, Prixtel est libre de faire passer ses clients sur celui qu’il souhaite. En l’occurrence, la couverture réseau de SFR est la seule disponible depuis quelques mois, celle d’Orange ayant disparu du site internet Prixtel.

Le rachat de Prixtel apporte un peu plus de 300 000 nouveaux abonnés au groupe Altice. En début d’année, Réglo Mobile rejoint déjà les rangs de SFR. Puis courant septembre, c’est Coriolis qui vient s’ajouter aux affaires du groupe pour la coquette somme de 415 millions d’euros. Tous ces rachats amènent SFR à agrandir sa clientèle de plus de 1,5 million d’abonnés. De quoi se positionner en solide concurrent face à Bouygues Telecom, qui rachète pour sa part le groupe Euro Information Telecom (NRJ Mobile, Auchan Télécom, ou encore Cdiscount Mobile).

Les opérateurs virtuels rachetés par SFR et le groupe Altice :

  • Réglo Mobile en début d’année, soit plus de 770 000 clients ;
  • Prixtel le 25 juin, environ 300 000 abonnés ;
  • Coriolis Télécom courant septembre, avec ses 500 000 abonnements en cours.
Résiliation Prixtel.
À lire aussiLes démarches pour résilier son forfait internet Prixtel
Lire la suite

Prixtel présent à travers plus de 300 boutiques partenaires

Une petite présentation de Prixtel s’impose dans le cadre de cette opération financière. L’opérateur virtuel est lancé en 2004 à Aix-en-Provence. Rapidement, il gagne le cœur de sa clientèle avec des forfaits mobiles atypiques. Le fonctionnement est assez simple : les clients ne paient que les données internet qu’ils consomment grâce à un système de paliers. Ainsi le prix du forfait internet varie d’un mois à l’autre et permet d’éviter de dépenser de trop grandes sommes par rapport à l’utilisation qui en est faite. En conséquence, les avis des clients sur Prixtel sont plutôt favorables dans l’ensemble.

Opérateur virtuel Prixtel compensation CO2

Prixtel devrait poursuivre ses activités comme avant.

Prixtel a également à cœur de défendre une vision soucieuse de l’environnement. Ainsi toutes les émissions de CO2 liées à l’utilisation de ses forfaits mobiles est compensée. De même que le carbone rejeté par ses propres activités, notamment dans les bureaux. Pour cela, l’opérateur virtuel finance une opération de reforestation en France métropolitaine. A priori, il ne devrait pas y avoir de changement de ce côté suite au rachat de SFR. Bien que le groupe Altice possède Prixtel depuis plusieurs mois, rien n’a changé sur le site internet de l’opérateur MVNO.

Ce rachat apporte aussi à SFR l’accès à plus de 300 boutiques partenaires réparties sur toute la France. Une bonne occasion d’avoir pignon sur rue, notamment dans des petites villes où l’opérateur mobile n’est pas présent. De ce côté-ci, il est possible que certaines des boutiques partenaires Prixtel accueillent à terme les offres de SFR. De quoi vendre encore plus de forfaits sans engagement, que ce soit directement via SFR ou en passant par Prixtel.

L’essentiel sur l’opérateur virtuel Prixtel :

  • une entreprise ouverte à Aix-en-Provence en 2004 ;
  • plus de 300 000 abonnés à l’heure actuelle ;
  • présent dans plusieurs centaines de boutiques partenaires en France ;
  • des forfaits internet sans engagement ;
  • une compensation des émissions de CO2 de toutes les activités de l’entreprise et de ses forfaits mobiles.
L'opérateur Prixtel.
À lire aussiLa gamme des forfaits mobiles proposés par Prixtel
Lire la suite

Partagez !

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !