Téléphonie Mobile

Et si l’on revenait à trois opérateurs en France, au lieu des quatre actuels ? C’est peut-être ce qui pourrait advenir si la chose se confirme. Martin Bouygues et Stéphane Richard (Orange) se seraient en tout cas rencontrés pour parler d’un rachat.

Un retour à trois opérateurs

Depuis l’arrivée de Free, nous sommes dans une France où quatre opérateurs sont en concurrence. Mais déjà il y a un mois, La Lettre de l’Expansion avait annoncé que ces quatre opérateurs seraient en discussion pour une consolidation des positions.

Un démantèlement de Bouygues Télécom

Opérateurs de téléphonie

Orange pourrait racheter Bouygues Télécom, ce qui serait une transaction majeure. L’opérateur historique gagnerait évidemment en puissance, mais ne récupèrerait pas nécessairement tous les clients. Le réseau actuellement en place de Bouygues Télécom reviendrait en partie à Orange, et en partie à SFR. En effet, le contrat pour l’extension de la fibre entre SFR et Bouygues est toujours d’actualité. Par souci d’équité, il est envisageable que Free gagne une partie des acquis actuel de l’opérateur également.

La disparition de l’un des quatre aurait donc comme conséquence première le renforcement des trois autres. En effet, ceux-ci auraient tous accès à un réseau plus étendu et potentiellement plus performant. Sauf pour ce qui est de SFR et du réseau fibre, puisque, par contrat, SFR était en charge du réseau fibre mis à la disposition de Bouygues Télécom.

Le profit pour Orange, Free et SFR

Le cas de SFR est un peu particulier, à cause du contrat en cours. Cependant, la situation pourrait vite se simplifier si l’opération se fait tardivement. Autrement, la question serait de savoir si le contrat devait s’annuler, ou être transférer à Orange. La deuxième option semble la plus plausible.

Ceci étant, si l’un des quatre opérateurs venait à disparaître, les autres, en plus de se répartir les acquis du défunt, se répartiraient la clientèle. Par ailleurs, avec un concurrent en moins, les prix seraient vite impactés et certaines offres pourraient augmenter. A moins que l’un des trois restants ne maintienne des tarifs particulièrement concurrentiels.

Il s’agit pour le moment de rumeurs, qui font suites à celles du mois dernier. Sauf que cette fois, les négociations seraient concrètes, et non une simple possibilité. L’affaire est importante, car ses conséquences impacteraient la vie des usagers des opérateurs en question.

Partagez !

Forfait B&YOU

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar
Denis
Invité
Denis
Rien ne se passera avant les élection présidentielle et legislative…c est une évidence pour qui connait un peu les affaires