Bouygues Telecom

Le dernier baromètre nPerf n’a pas été tendre avec Bouygues Télécom. L’opérateur s’est trouvé relégué à la dernière place du classement, loin de ses concurrents. La raison ? Un débit descendant moins important. Pourtant, Bouygues télécom a des arguments à mettre en avant. Il est par exemple l’opérateur mobile qui dispose du plus grand nombre d’antennes 4G, comme l’indique le dernier bulletin de l’Anfr sur le sujet. Le baromètre nPerf révèle aussi que les clients de Bouygues Télécom sont plus susceptibles que d’autres de capter la 4G. Donc même si celle-ci est moins rapide, elle est bel et bien plus présente. Si la position sur la 4G de Bouygues Télécom est loin d’être si mauvaise que le laisse entendre le baromètre, l’opérateur reste actif pour améliorer encore la qualité de ses services. La répartition des bandes de fréquence change du côté du troisième opérateur mobile.

La 4G, une histoire d’ondes, de fréquences, et de bandes

Pour développer davantage sur les processus en cour chez Bouygues Télécom, il faut déjà bien comprendre comment fonctionne la 4G et les réseaux mobiles. Si c’est déjà votre cas, vous pouvez d’ores et déjà passer à la partie suivante. Sinon, restez un instant avec nous.

Pour profiter d’internet sur votre smartphone, vous devez capter la 4G/4G+ ou, à défaut, la 3G. Derrière ces normes, se cachent simplement des émissions d’ondes qui transportent des informations à plus ou moins grande vitesse. Le G signifie simplement « génération ». Le réseau actuel, aussi baptisé LTE, est donc un réseau de quatrième génération. Afin de diffuser et de transmettre ces flux d’information sous forme d’ondes, les opérateurs de téléphonie mobiles utilisent des antennes, montées sur pylône. Le déploiement de ces antennes et l’allocation des fréquences d’ondes est géré par l’Anfr, en collaboration avec l’Arcep. Afin que les informations transmises ne se confondent pas, elles sont échangées via différentes fréquences.

Dans le cas de la 4G, 4 fréquences sont exploitées : 700 MHz, 800 MHz, 1 800 MHz, 2 100 MHz et 2 600 MHz. À chacune de ces fréquences, les opérateurs émettent sur des bandes. On parle volontiers de largeur de bande. En somme, les opérateurs utilisent une partie plus ou moins large de la fréquence disponible. Plus la bande de fréquence est large, plus le débit d’informations transmises peut être important. Pour passer de la 4G à de la 4G+, il suffisait donc d’élargir les canaux de transmission de données. Pour se faire, il suffit d’allier deux bandes de fréquence ensembles pour que leurs débits se cumulent

À voir aussi : les offres mobiles en 4G et 4G+.

Bouygues Télécom optimise son réseau pour améliorer ses performances en 4G

Comme cela a été mentionné plus haut, Bouygues Télécom n’a pas eu la position la plus glorieuse dans le classement nPerf. L’opérateur est tout bonnement à la dernière place. Ce classement reflète assez mal les bonnes performances de Bouygues Télécom qui n’est en arrière de façon nette que pour les débits. Toutefois, cela ne devrait pas être une situation prolongée. Bouygues Télécom prévoit des changements majeurs dans son approche de la 4G, et ce à la veille de l’arrivée de la 5G. L’opérateur est sur une politique de reconfiguration de son réseau de manière à en permettre une meilleure gestion. À côté de cela, l’opérateur continue de déployer ses antennes 4G pour enrichir et renforcer ses performances. L’objectif est sans doute d’effacer le revers de ce baromètre pour disposer de meilleures performances. L’autre objectif de l’opérateur, clairement affiché, est une couverture de 99% de la population d’ici la fin 2018.

La 4G de Bouygues Télécom.

Bouygues Télécom est l'un des opérateurs les plus actifs sur le déploiement et l'amélioration de son réseau 4G.

Parmi les procédés utilisés par Bouygues Télécom pour améliorer ses performances, il y a l’allocation de plus de largeurs de bande. Plus particulièrement, c’est la fréquence 1 800 MHz qui est visée ici. Il s’agit de la fréquence sur laquelle Bouygues Télécom dispose du plus grand nombre d’antennes en services (8 414). Bouygues Télécom veut se montrer également plus actif sur la fréquence 2 100 MHz, fréquence qui est employée pour la 4G+, après avoir été utilisée pour une 3G aujourd’hui obsolète. Ainsi, Bouygues Télécom joue sur de multiples fronts pour effectivement améliorer ses performances. La politique et les actions de l'opérateur sont transparentes. D’ici quelques mois, les efforts mis en place devraient déjà se faire sentir. Il faudra attendre le baromètre du premier trimestre 2018 pour voir si justement les premiers résultats sont visibles.

À voir aussi : les offres mobiles que propose Bouygues Télécom.

Partagez !

Forfait SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar