Test de débit 3G/4G : calcul de la vitesse de votre connexion internet mobile en 3G/4G

Dernière mise à jour : 26 novembre 2018

Si l’on souhaite connaître la qualité de sa connexion à Internet mobile, c’est tout à fait possible. Il suffit de réaliser un test de connexion, ou test de débit. On parle aussi très volontiers de speedtest. Notre test ci-dessous fonctionne aussi bien avec les mobiles Android que ceux fonctionnant avec iOS. Par ailleurs, l’opérateur que vous utilisez n’influe pas sur la qualité du test en lui-même. Peu importe que vous empruntiez le réseau d’Orange, de SFR ou de Bouygues Telecom, le résultat reste bon.

Le test proposé ici est extrêmement fiable. Il existe de nombreux autres test, mais tous ne sont pas aussi précis. Pour avoir un résultat fiable, pensez bien toutefois à désactiver le Wi-Fi de votre smartphone, et n’hésitez pas à faire plusieurs tests de suite pour avoir une idée aussi précise que possible de la qualité de votre connexion en 4G.

A voir aussi : tester le débit de sa connexion internet ADSL ou Fibre.

Comment lire un son test de connexion en 4G ?

Une fois que l’on a réalisé le test, plusieurs informations sont affichées. Les plus importantes, ce sont la réception, l’émission et la latence. Réception et Émission correspondent aux débits de votre connexion Internet. Le débit en « réception » correspond donc au téléchargement, tandis que « l’émission » correspond au transfert, à l’upload. Enfin, la latence permet d’estimer la stabilité et la fiabilité globale de la connexion.

Test débit 4G

Comprendre les débits en réception et en émission de son test de connexion 4G

Comprendre un débit n’est pas une chose complexe. Plus la valeur est importante, plus le débit est bon. Généralement, ce débit s’exprime en Mb/s, ou mégabits par secondes. Notez qu’il faut 8 Mb pour faire 1 Mo. Une connexion, qu’elle soit fixe ou mobile, est considérée en très haut débit à partir de 30 Mb/s. Entre 512 Kb/s et 30 Mb/s, on parle simplement de haut débit. Pour disposer d’usages d’internet confortables, 10 Mb/s suffisent déjà. Les débits supérieurs permettent tout de même des chargements plus courts et des téléchargements plus rapides.

Dans le test, le débit est indiqué avec deux valeurs : la moyenne et la crête. La moyenne correspond simplement au débit moyen observé pendant la durée du test (quelques secondes). La crête correspond au débit maximal observé durant le test. Si la différence entre la crête et la moyenne est assez faible, on peut déterminer que l’on dispose d’une connexion de bonne qualité. À l’inverse, un écart trop grand implique un débit très variable. On peut, dans tous les cas, voir la courbe et se rendre compte de la stabilité de la connexion.

Comprendre la latence dans un test de débit 4G

La latence, c’est le délai de transmission d’une information. En d’autres termes, c’est le temps que met une information pour aller d’un point A à un point B. Cette valeur est exprimée en millisecondes. Plus cette valeur est basse, plus la latence est de qualité donc. Notre speedtest donne, en plus du graphique, la latence minimale observée, la moyenne, et la gigue. On comprend aisément les deux premières informations. La gigue correspond à la variation du temps de latence. Plus elle est élevée, moins la connexion est stable. Généralement, avec la 4G, il faut s’attendre à un temps de latence autour de 50 millisecondes. La latence est excellente sous les 30 millisecondes, et mauvaise au-delà de 100 millisecondes.

Latence 4G

Ce qui influe la qualité du réseau 3G/4G (en bien ou mal)

Attention, quand vous réalisez un test de débit, plusieurs éléments peuvent influer sur les résultats de ce dernier. Afin d’avoir un résultat aussi fiable que possible, il y a donc quelques précautions à prendre. Ainsi, nombreux sont les éléments à pouvoir faire varier la qualité d’une connexion en 4G :

  • La position géographique : cela est évident, mais la couverture des opérateurs n’est pas uniforme sur tout le territoire. On tend donc à observer de meilleures performances en 4G dans les zones les plus denses en termes de population, zones prioritaires pour les opérateurs.
  • Les obstacles physiques : les ondes ne traversent pas les murs sans pertes. De fait, la qualité de la réception en 4G est souvent meilleure en extérieur qu’en intérieur. Pour palier cela, les opérateurs utilisent plusieurs longueurs d’ondes, les plus courtes résistant mieux à la traversée d’un obstacle.
  • Les perturbations électromagnétiques : un environnement chargé en appareils électriques et électroniques risque d’être envahi par les ondes (Wi-Fi, Bluetooth). Cela peut perturber le signal de la connexion 4G et donc amener à des débits plus faibles.
  • Le smartphone utilisé : il y a une différence entre le mobile haut de gamme d’un géant et les appareils d’entrée de gamme les moins chers. Les appareils mobiles les moins performants accrochent souvent moins bien au réseau, et affiche des débits plus faibles, des connexions instables. La faute à une antenne de moins bonne qualité.
  • L’heure qu’il est : comme sur les routes, il y a des heures de points sur les réseaux de téléphonie mobile. On évitera de surfer pendant ces heures si l’on souhaite conserver une connexion stable et rapide. Plus il y a de monde sur le réseau, plus il ralentit. Comme sur une route.

Influence sur la qualité de la 4G

Pourquoi faire un test de connexion 4G ?

Il peut s’avérer intéressant d’effectuer un test de connexion 4G dans différentes situations. Tout d’abord, ce test peut servir à déterminer la qualité de sa connexion 4G, à titre de simple information. Lorsque l’on rencontre des problèmes d’Internet mobile, il peut également être intéressant de réaliser un tel test, afin de savoir si la lenteur vient du réseau ou de son smartphone.

Effectuer un test de connexion 4G peut également s’avérer utile en vue d’un partage de connexion, afin de connaître les débits auxquels il faut s’attendre sur l’appareil qui partagera la connexion du smartphone.

Enfin, le test de connexion 4G peut se montrer utile pour avoir une idée de la vitesse réelle que l’on peut atteindre en téléchargement, et donc calculer le temps nécessaire pour le téléchargement d’un fichier.

Quelles sont les différences entre les différents réseaux mobiles ?

Il faut savoir qu’il existe différents types de réseau mobile. Aujourd’hui, c’est la 4G qui est dominante, mais il y a d’autres technologies, qui assurent des débits différents, comme la 3G, et bientôt, la 5G.

Qu’est-ce que le réseau 3G, et quels débits proposent-il ?

Le réseau 3G a été la troisième génération de réseaux mobiles à voir le jour. Il s’agit d’un standard de communication, parfois appelé UMTS, pour Universal Mobile Telecommunications System. Cette technologie utilisant la bande de fréquence 5 MHz permet d’atteindre des débits jusqu’à 2 Mb/s. Grâce à ces débits, la technologie 3G permet des usages multimédias, tels que le visionnage de vidéos en ligne, la pratique de la visio-conférence, ou encore, tout simplement, la navigation sur le Web en haut débit.

Une seconde norme existe, nommée HSPA. Également appelée 3G+, et représentée par le logo « H », elle permet d’atteindre des débits plus élevés. Le débit maximum théorique s’élève ainsi ici à 14,4 Mb/s en téléchargement.

Par la suite, le HSPA+, ou 3G++, a également fait son apparition. Symbolisée par le logo H+, elle permet d’atteindre des débits théoriques encore plus élevés.

Qu’est-ce que la norme 4G, et quelle vitesse peut atteindre l’Internet mobile grâce à celle-ci ?

La 4G est la technologie qui est actuellement toujours en cours de déploiement sur le territoire français. Il s’agit d’une norme de réseau mobile, qui a grandement amélioré les débits de l’Internet mobile. Grâce à la 4G, il est possible d’atteindre des débits théoriques jusqu’à 3 Gb/s. En pratique ces derniers sont bien plus faibles, de l’ordre de 100 Mb/s, ce qui reste très élevé.

Aujourd’hui, le réseau 4G est toujours en cours de déploiement en France, mais les 3 opérateurs principaux couvrent une grande partie de la population française. D’ici peu, une nouvelle norme devrait faire son apparition. Si la 4G a surtout été importante pour augmenter les débits de l’Internet mobile, les apports de la 5G pourraient aller bien au-delà.

Qu’est-ce que la 5G, et que va-t-elle apporter en plus par rapport à la 4G ?

La 5ème génération de réseau mobile devrait bientôt débarquer en France. Nommée 5G, elle permettra d’atteindre des débits théoriques particulièrement élevés, mais pas seulement. Cette norme ne devrait également plus se cantonner aux usages l’Internet mobile, mais, au contraire, aller beaucoup plus loin. La 5G devrait ainsi proposer des fonctionnalités en lien avec les objets connectés, la domotique, les voitures connectées, l’Intelligence artificielle, etc.

Du côté du débit descendant, la 5G pourrait atteindre les 1 Gb/s de moyenne, ce qui est colossal comparé à la vitesse de la 4G. En plus de cela, cette technologie affiche une très faible latence, ce qui devrait encore une fois améliorer sa qualité, et sa fluidité.

À voir aussi : ce qu’il faut savoir sur la future 5G.

Quel est la qualité du réseau 4G des différents opérateurs ?

Il faut savoir que tous les opérateurs de téléphonie ne possèdent pas le même réseau mobile 4G. Ils peuvent donc être de plus ou moins bonne qualité, et couvrir un pourcentage de la population française différent.

En France, au 30 mai 2017, le meilleur réseau 4G est celui d’Orange. L’opérateur historique français couvre ainsi 98% de la population française en 4G. Cela correspond à 15 985 sites équipés en 4G sur 23 255 déployés, soit 69%. Juste derrière Orange se trouvent SFR et Bouygues, qui couvrent chacun 97% de la population française.

Le premier comporte 15 997 sites équipés en 4G sur 21 859 déployés, soit 73%. Le second en totalise 15 514 sur 19 724, soit 97%. Enfin, le dernier opérateur au niveau de la couverture 4G est Free, avec 10 746 sites équipés sur 13 210 déployés, soit 81%. Cela correspond à 90% de la population couverte. Il faut savoir que généralement, les territoires non couverts correspondent à des zones difficilement accessibles et / ou peu densément peuplées.

4G Opérateurs télécoms

À quoi servent les données mobiles des abonnements téléphoniques mobiles ?

Les opérateurs de téléphonie incluent des enveloppes data de plus en plus conséquentes dans leurs forfaits mobiles. C’est un avantage indéniable pour les consommateurs, mais, à quoi servent-elles réellement ?

Il faut savoir que les données mobiles représentent en fait la quantité d’informations échangées via Internet, en utilisant le réseau mobile. Aujourd’hui, les besoins augmentent, puisque le nombre d’utilisations de l’Internet mobile a explosé.  En plus de cela, plus les fichiers sont de bonne qualité, plus ils pèsent lourd, et plus il faudra un abonnement riche en données mobiles.

À titre d’exemple, il faut savoir que le visionnage d’une heure de vidéo en HD consommera environ 1 Go d’Internet mobile. Cette quantité de données mobiles correspond également à l’écoute de 7 heures de musique en ligne, en qualité 320 Kb/s.

À voir aussi : les abonnements de téléphonie mobile proposé en 4G.