Qu’est-ce que le Joyn (RCS), destiné à remplacer le SMS ?

Dernière mise à jour : 24 avril 2018
Sommaire

Ce que l’on nomme le RCS, pour Rich Communication Services, est une norme de téléphonie mobile vouée à remplacer le SMS. Un nom commercial plus séduisant, Joyn, lui a été attribué. Les enjeux pour les opérateurs sont nombreux, tout comme devraient l’être les apports pour les usagers. Encore peu en place, ce système de communication nouvelle génération devraient se répandre de plus en plus dans les années à venir.

Pourquoi remplacer le SMS ?

Le SMS, abréviation de Short Message Service, existe depuis 1989. Le premier téléphone portable à proposer une utilisation des SMS était le Nokia 2210, lancé en 1994. Le SMS est donc un service de téléphonie mobile courant depuis maintenant 23 ans, mais existe depuis 28 ans. Il ne permet aujourd’hui que d’envoyer des messages textuels, sans images ni aucune pièce jointe. C’est cela qui fait que le format commence à reculer et que certains opérateurs veulent le remplacer.

D’autres systèmes de communication se sont développés et ont commencé à remplacer les SMS. Ces systèmes, de type VoIP, sont des logiciels tels que Skype, WhatsApp ou encore Viber. S’ils sont plus populaires, c’est justement parce qu’ils permettent des échanges plus riches que les SMS. Il n’est alors pas étonnant qu’une application comme Messenger ait déjà été téléchargée plus de 43 millions de fois via le PlayStore.

En somme, le SMS est une norme qui est aujourd’hui obsolète. Les services proposés sont trop limités et ne répondent plus correctement ni aux besoins, ni aux demandes des usagers. Face au phénomène de démocratisation des logiciels de VoIP, les opérateurs ont été forcés de réagir. L’un des objectifs du RCS est donc de faire face à ces logiciels pourtant bien implantés aujourd’hui. Pour cela, les principaux opérateurs européens tels que Orange, Vodafone, Telefónica, Deutsche Telekom ou encore Telecom Italia ont pris l’initiative de mettre en place cette fameuse norme RCS. Sa diffusion a commencé en 2012.

le Joyn (RCS)

Comment fonctionne le RCS / Joyn et quels sont ses avantages ?

Pour échanger des messages, la norme RCS utilise le protocole IP et passe donc par le réseau internet 4G, et non pas par le réseau GSM. On parle, dans le cadre des communications téléphoniques par internet, de Voix sur IP, ou VoIP. Dans le cadre de la norme RCS, on parle même davantage de VoLTE, pour Voix sur LTE. En soi, il s’agit d’une forme de VoIP, mais qui a été particulièrement adaptée à l’usage des smartphones.

Dans les faits, le Joyn passe par le réseau 4G et profite de fait de plusieurs avantages. D’une part de sa rapidité. D’autre part, il bénéficie de sa faible latence. Ainsi, la différence majeure se ressent dans les appels. Là où la VoIP et les appels classiques peuvent aisément souffrir des problèmes liés à la ligne, le Joyn, ou RCS, reste intact. La stabilité de la 4G permet donc des échanges fluides, sans latence prononcée ni ralentissement.

En ce qui concerne les messages envoyés, il y a un jour dans l’année où le RCS peut révéler toute son efficacité : le nouvel an. Ce jour est celui où il y a le plus grand nombre de SMS envoyés. Le réseau se trouve vite saturé et de nombreux messages arrivent en retard à leur destinataire. Avec le RCS et la 4G, si la saturation n’est pas inévitable dans l’absolu, elle est bien plus facile à gérer. Les messages envoyés ont alors bien moins de chances d’arriver à destination en retard.

Les communications via Joyn

Les communications via Joyn

Que permet de faire le RCS/Joyn ?

La solution Joyn (RCS) pour remplacer les SMS…

Les possibilités du Rich Communication Services sont évidemment bien plus nombreuses que celles des SMS. Et cela s’entend déjà dans le nom. Alors que le SMS ne parle que de “messages”, le RCS évoque des “communications”. C’est pourquoi l’on peut d’ores et déjà diviser les fonctions du Joyn (RCS) en deux groupes : les échanges de textes, et les échanges vocaux.

Dans le cadre des échanges de textes, le RCS permet bien évidemment l’échange de messages entre les utilisateurs. Mais potentiellement, ces échanges ne seraient pas limités à deux interlocuteurs. Par ailleurs, ces interlocuteurs peuvent s’échanger des documents à joindre aux messages. Et ce, de la même manière que cela est possible avec les messageries instantanées de logiciels de VoIP. Pour ce qui est des échanges vocaux, on constate également un certain nombre de nouvelles possibilités. À nouveau, il est possible de partager des documents écrits pendant la communication. Mais cela est complété par le partage de vidéos. Ce sont toutes ces configurations qui justifient l’appellation de Rich Communications Services, Services de Communications Riches (de contenus).

… et partager davantage de contenus

En somme, le RCS regroupe en un seul service ce que permettent les SMS et les MMS. La différence avec les MMS, c’est que le Joyn (RCS) n’a pas, en théorie, de limite de taille pour le fichier à partager. Par ailleurs, celui-ci peut être de diverses natures. Il peut s’agir d’une photo, une musique, une vidéo, une carte via Google Maps ou encore une fiche de contact. Toutes ces nouvelles fonctionnalités apportées par le RCS vont rendre les échanges plus riches, et potentiellement plus longs. Les applications au quotidien du RCS sont nombreuses et intéressantes, autant pour les professionnels que pour les particuliers.

Le RCS, permet aux particuliers et professionnels d’organiser des conversations de groupe pour planifier des évènements ou encore des réunions. L’intérêt, pour les réunions, est qu’il est possible de partager des documents en tout genre. Ainsi, chacun peut avoir sous les yeux un texte, un tableau ou encore une vidéo. Les fichiers envoyés par ce mode de communication peuvent d’ailleurs être transmis en haute définition. C’est donc non seulement sur le type de fichiers mais aussi la qualité de ces derniers que le Joyn est intéressant.

Bien évidemment, ce mode de communication permet également des échanges plus traditionnels. Il est là pour remplacer le SMS, il est donc normal qu’il permette les mêmes fonctions de base. Les conversations de groupes sont également rendues plus faciles et agréables par un accès simplifié à la visioconférence.

Communications Joyn RCS

Les usages du Joyn (RCS)

Quelles limites à l’usage des RCS aujourd’hui ?

Les deux limites majeures que l’on peut donner aux RCS sont celles directement liées au réseau 4G et à sa mise en place. On peut également mentionner les limites imposées par les opérateurs eux-mêmes. En ce qui concerne la 4G, les Joyn (RCS) ne peuvent donc s’échanger que dans les zones ayant une couverture efficace. Or, la 4G n’est pas encore partout, et n’est pas aussi rapide avec tous les opérateurs. Dans un premier temps, ce modèle n’est donc pas voué à être utilisable par tous. D’autant plus qu’à ce jour, seuls deux opérateurs proposent son utilisation : Orange, son instigateur français, et SFR.

Une autre limite, du moins à ce jour, est celle des smartphones. Pour pouvoir gérer le RCS, il faut que le smartphone le permette. La plupart des grands constructeurs rendent ce système disponible. C’est le cas par exemple de Samsung et Sony. Cependant, même au sein de ces marques, tous les modèles ne sont pas compatibles. De fait, à l’heure actuelle, l’usage des RCS reste très limité.

Enfin, une fois que cette norme de messagerie sera bien en place, son utilisation devrait être possible dans la limite des données mobiles disponibles dans les forfaits. La mise en place de ce mode d’échange devrait donc être une opportunité pour les opérateurs de retravailler leurs forfaits. Les données mobiles, déjà fortement mises en avant, devraient être alors encore davantage au cœur des offres des opérateurs mobiles. Les offres de données illimitées deviendront alors encore plus séduisantes. À ce sujet, Orange détaille sur sa page le fonctionnement de la facturation des Joyn.

Est-il déjà possible d’utiliser le Joyn (RCS) ?

Certains terminaux mobiles sont d’ores et déjà compatibles avec la norme RCS. Si l’on possède l’un de ces appareils, il est donc en théorie possible de l’utiliser. Cependant, il faut que l’interlocuteur ait lui aussi l’accès au RCS. La plupart des grands constructeurs rendent ce système disponible. Comme dit précédemment, c’est le cas par exemple de Samsung et Sony, pour leurs appareils les plus récents. Les grandes marques telles que Huawei ou HTC devraient également commencer à proposer ce service sur leurs derniers modèles.

Si le Joyn (RCS) est évoqué depuis plusieurs années, les opérateurs sont en mouvement pour accélérer la mise en place de cette norme. D’ici quelques temps, il est donc très probable que les SMS ne soient plus qu’une histoire du passé. ?os habitudes liées au smartphone s’en retrouveront alors certainement changées. Comme il l’a été dit plus haut, le grand pari est de rivaliser avec les systèmes de VoIP déjà très en place. Une utilisation intuitive est donc nécessaire, et la tâche n’est, après tout, pas insurmontable.

On vous a été utile ?
Pour nous remercier,
partagez !