L'essentiel à savoir sur la 4G dans le métro

Un grand nombre de passagers utilise chaque jour les métros français et, au vu des habitudes de consommations d'internet, l'accès à la 4G devient un besoin important. L'accès à la 4G dans les métros varie toutefois selon les métropoles.

Le déploiement de la 4G dans les métros, c'est :

Une mission engagée en priorité par Orange.

Une couverture à 100% dans trois métropoles françaises..

Des performances 4G jugées par l'Arcep, annuellement.

La plupart des téléphones et appareils connectés permettent aux utilisateurs de naviguer en ligne depuis leur interface. Les réseau 3G, 4G , 4G+ et 5G se développent ainsi de plus en plus en France, afin de permettre aux consommateurs d’être connectés en toutes circonstances. Depuis son canapé, son lieu de travail ou son siège dans le métro, l’utilisateur veut pouvoir accéder à ses réseaux, ses mails et sa musique en ligne. Qu’en est-il alors de cette accessibilité 4G dans l’Hexagone ? Les Français sont d'ailleurs souvent encouragés à opter pour les transports en commun, plus écologiques. Aussi, dans cette situation précise, de quel accès 4G bénéficient-ils alors dans les métros ?

La connexion 4G dans le métro dépend de plusieurs facteurs, tels que l’ancienneté du réseau de métro, le nombre d’antennes disponibles ou la couverture des opérateurs. Ainsi, un utilisateur vivant à Paris ou à Rennes ne profite pas de la même couverture 4G dans le métro. Il peut être utile de faire le point sur la couverture 4G dans les transports souterrains des principales villes de France desservies. Peu importe la ville, le consommateur doit toutefois s’attendre à une réalité : le réseau n’est pas encore aussi optimal dans le métro qu’ailleurs. Si cela peut être frustrant quand on est un habitué du très haut débit et de la fibre optique, il faut tout de même se rassurer. Les grandes villes sont, en effet, sur le chemin du 100% de 4G dans le métro.

Quelle est la couverture 4G dans le métro des grandes métropoles ?

Parmi les 22 métropoles de France, les trois plus grandes villes possèdent bel et bien un métro. Paris, Lyon et Marseille furent en effet les trois premières villes françaises à disposer d’un réseau de transports souterrains. Si pour Paris l’inauguration date de 1900, Lyon et Marseille attendirent respectivement 1977 et 1978 pour profiter du métro. Au vu de l’ancienneté de ces constructions, surtout à Paris, y déployer la 4G n’a pas été des plus évidents.

Depuis 2020, toutefois, deux de ces métropoles proposent un réseau 100% couvert par la 4G dans les métros. Touristes, habitants ou visiteurs de passage, voici à quoi s’attendre pour la couverture 4G dans les métros de Paris, Lyon et Marseille.

Couverture réseau 4G dans le métro.

Quelle est la couverture 4G des opérateurs dans les métros en France ?

Paris, premier réseau de métro historique 100% couvert par la 4G

La 4G arrive en France en 2012. Seulement, le temps que cette technologie se déploie sur le territoire, il faut attendre plusieurs années pour en profiter dans les transports parisiens. Métros et RER à Paris devaient initialement disposer, selon la RATP, de 100% de 4G d’ici 2017.

Le métro parisien est une construction historique, pas toujours adaptée à subir les chaleurs et les interventions techniques que demandent les antennes 4G. La révolution 4G n’arrive ainsi qu’à partir de juin 2020, date à laquelle 100% du métro parisien est finalement couvert. C’est le premier métro historique à bénéficier de cette couverture globale.

Couverture 4G selon les opérateurs dans le métro parisien (données de l’Arcep, 2019)

Opérateurs Pages chargées en moins de 10s SMS reçus en moins de 10s Appels tenus plus de 2 min Score total
Orange 83% 93% 88% 88%
Bouygues Telecom 81% 93% 87% 87%
SFR 79% 90% 85% 84,7%
Free 67% 87% 78% 77,3%

Si 100% du réseau parisien de métros et de RER est couvert, cela ne signifie pas pour autant que la connexion est optimale. En moyenne, dans une zone bien desservie, l’utilisateur peut s’attendre à un débit de 10 à 30 Mb/s. Cette vitesse de 4G détonne avec la moyenne de 45 Mb/s atteinte en France. De quoi déstabiliser les usagers habitués au très haut débit. Les plus curieux peuvent notamment tester leur débit 3G/4G sur mobile, pour vérifier les performances de leur opérateur sur leur ligne habituelle.

Les opérateurs sont donc encore en travail pour perfectionner cette couverture 4G dans le métro et le RER parisien. À noter, toutefois, qu'Orange est le leader du déploiement de la 4G dans le métro parisien. De ce fait, les clients chez cet opérateur bénéficient d’une couverture plus perfectionnée que chez d’autres fournisseurs. Bouygues Telecom et SFR arrivent derrière, avec un niveau de performances quasiment équivalent, quand Free est à la traîne.

Forfait mobile 4G
À lire aussiQuels sont actuellement les meilleurs forfaits 4G ?
Lire la suite

Une couverture 4G garantie dans le métro à 100%  sur la métropole lyonnaise

Présent dans la métropole lyonnaise depuis 1978, le métro attend 2019 pour se couvrir du réseau 4G. La compagnie de transports locale, TCL, annonce en effet procéder à la couverture du métro lyonnais pour la fin d’année 2019.

Aussi, dès l’automne 2019, l’ensemble du réseau lyonnais se couvre d’antennes 4G. En septembre, les stations sont ainsi raccordées au réseau 4G. Courant novembre, la couverture 4G se déploie sur l’ensemble des lignes de métro. D’ici début 2020, l’ensemble du réseau lyonnais est alors couvert par la 4G. C’est le troisième métro de France à posséder une couverture à 100%.

Couverture réseau métro Lyon.

Quelle est la couverture 4G du métro lyonnais ?

Couverture 4G selon les opérateurs dans le métro lyonnais (données de l’Arcep, 2019)
Opérateurs Pages chargées en moins de 10s SMS reçus en moins de 10s Appels tenus plus de 2 min Score total
Orange 30% 45% 35% 36,7%
Bouygues Telecom 27% 38% 38% 34,3%
SFR 30% 45% 36% 37%
Free 13% 36% 23% 24%

Malheureusement, les études établies par l’Arcep et disponibles à ce jour portent sur l’état du réseau à l’été 2019. Cela ne prend donc pas en compte les avancées technologiques effectuées sur le métro lyonnais depuis.

À noter, toutefois, que la mise en place d’une couverture à 100% du métro ne signifie pas pour autant des performances optimales. Selon les résultats ci-dessus, il est ainsi possible d’estimer le réseau amélioré dont bénéficie le client dans son transport lyonnais. Les performances rejoignent, en général, celles du réseau 3G et 4G des opérateurs sur la ville de Lyon.

La 4G dans le métro à Marseille, un retard flagrant

Troisième métropole de France en taille, deuxième en population, Aix-Marseille-Provence se tient loin derrière en offre 4G. L’ensemble des métropoles, grandes ou moyennes, proposent aujourd’hui un réseau 4G atteignant quasiment les 100%.

Cependant, la couverture 4G dans le métro marseillais est, quant à elle, au plus bas, loin des performances atteintes ailleurs. Ce retard tient, comme ça a été le cas à Paris, de l’ancienneté du métro marseillais. Construites et inaugurées en 1977, les infrastructures s’adaptent difficilement aux technologies 4G.

Couverture 4G selon les opérateurs dans le métro marseillais (données de l’Arcep, 2019)

Opérateurs Pages chargées en moins de 10s SMS reçus en moins de 10s Appels tenus plus de 2 min Score total
Orange 25% 32% 19% 25,3%
Bouygues Telecom 24% 32% 21% 25,7%
SFR 24% 32% 21% 25,7%
Free 24% 29% 20% 24,3%

D’abord annoncée pour 2018, puis pour l’été 2019, la couverture 4G prend encore plus de retard à Marseille. Le métro de la métropole ne devrait profiter d’une couverture à 100% qu’à partir de 2021. Selon les données de l’Arcep de 2019, la ville stagne aujourd’hui autour de 25% de performances seulement.

Une fois n’est pas coutume, les clients du fournisseur historique, Orange, ne sont pas les mieux desservis dans le métro marseillais. Il ne faut toutefois pas espérer réactualiser ses réseaux sociaux sans lag ou regarder la TV en direct sur son portable lors de ses trajets quotidiens à Marseille.

Appeler via le Wi-Fi.
À lire aussiComment appeler en WiFi sur son téléphone ?
Lire la suite

État de la 4G dans les métros des petites métropoles : Lille, Toulouse, Rennes

Trois autres métropoles en France disposent d’un réseau de métro, mais toutes ne sont pas couvertes de la même manière par la 4G. Lille, Toulouse et Rennes proposent en effet un réseau de transports souterrains à leurs habitants. Toutefois, seulement deux des petites métropoles de cette liste sont les précurseurs d’un métro couvert à 100% par la 4G. Qu’en est-il de cette couverture dans ces trois petites métropoles ?

À Lille, fin 2019, la 4G n’est déployée qu’à 50% dans le métro, datant de 1978, et l’objectif des 100% continue d’être reporté ;

À Toulouse, les infrastructures de 1992 bénéficient d’une couverture 4G à 100% depuis 2017 ;

Rennes, inaugurant son métro en 2002, rejoint vite la couverture 4G à 100%, proposée dès la fin 2018.

Couverture 4G selon les opérateurs dans le métro des petites métropoles
(données de l’Arcep, 2019)

Ville / Moyenne des performances Pages chargées en moins de 10s SMS reçus en moins de 10s Appels tenus plus de 2 min Opérateur en tête Score total
Lille 45% 51,25% 54% Orange 50,1%
Toulouse 99% 98% 97,75% Orange 98,25%
Rennes 99,25% 98,5% 100% Orange/SFR 99,25%

Comment évaluer la 4G dans les métros ?

Afin de déterminer les performances des réseaux 4G dans chacune des métropoles, l’Arcep établit chaque année un rapport. L'Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes enquête notamment sur la qualité du service proposé par les opérateurs, sur l’ensemble du territoire, comme dans certaines localisations précises. Parmi elles, donc, les espaces de transports et les tunnels souterrains utilisés par les métros. Pour attester de la qualité du réseau 4G dans le métro, l’Arcep :

effectue une série de tests de performances ;

vérifie l’exactitude des cartes de déploiement communiquées par les opérateurs.

Quels tests effectue l’Arcep pour déterminer la qualité de la 4G dans le métro ?

L’Arcep dispose d’un kit du régulateur très précis, disponible en libre accès, qui permet de se documenter sur leur méthodologie. Les mesures de performance sont ainsi déclinées selon la zone et le type de services analysés. Dans le cas des performances 4G dans le métro, l’Arcep surveille trois principaux facteurs :

le service voix, sur la base d’un appel d’une durée de deux minutes ;

les envois de SMS, pour un envoi performant et sans bug en moins de 10 secondes ;

l’accès à Internet mobile, soit le chargement entier d’une page dans les 10 secondes, sans time out.

Arcep paramètres étude.

Quels sont les différents paramètres pris en compte par l'Arcep ?

Contrairement aux tests effectués en zones d’habitation, l’Arcep ne vérifie pas la qualité des transferts de données et ne mesure pas les débits de bande passante dans les métros. Pour chaque catégorie, toutefois, un guide précis est établi qui permet d’évaluer, par exemple en quatre niveaux, l’efficacité du service. C’est le cas notamment pour le protocole voix, qui se décline ainsi :

communication parfaite, d’une qualité similaire à celle du réseau fixe ;

imperfections ponctuelles et raisonnables, qui permettent une communication acceptable ;

communication médiocre, avec de fréquentes imperfections, qui n’empêchent toutefois pas d’appeler ;

conversation impossible, communication mauvaise.

réseau mobile à la montagne.
À lire aussiQu'en est-il de la couverture 4G dans la montagne ?
Lire la suite

Des différences de performances 4G selon les lignes de métro

Ce qui est primordial à retenir pour un utilisateur, c’est les différences de connexion dont il peut profiter selon l’heure et sa localisation sur la ligne de métro. Certaines zones, en effet, sont hyper saturées. À Paris, par exemple, il ne faut pas s’attendre à un accès rapide au réseau 4G depuis certaines stations à grand flux passagers, telles que les stations de Châtelet ou Saint-Lazare. La ligne du RER A reste également moins bien desservie sur toute la longueur du trajet, car de plus longues distances séparent chaque station. Les opérateurs sont encore en train de pallier ce défaut.

De plus, les tests de l’Arcep se font sur la tranche horaire de 9h à 21h, du lundi au vendredi. Ces tests se font notamment selon des répartitions en heures creuses et heures pleines très définies. Ainsi, de 12 à 13h, et de 18h à 21h, les réseaux de métro sont considérés en heures pleines. Les enquêtes prennent alors en compte la résistance de la connexion 4G à ces flux de connexions probables sur les heures pleines. Toutefois, dans la pratique, au quotidien, les effets peuvent varier. Cette moyenne établie ne répondra pas forcément à l’utilisation réelle que peut en faire un consommateur dans son transport en commun.

Conseils de MonPetitForfait

Depuis 2017, l’Arcep oblige les opérateurs à publier les cartes de déploiement de leur réseau 4G. Avant cette date, la carte n’offrait qu’un seul niveau de couverture. À présent, quatre niveaux d’évaluations apparaissent sur la carte, pour saisir au mieux quelles zones sont les mieux couvertes. Cette optique de transparence permet ainsi aux consommateurs de connaître les zones bénéficiant d’une très bonne couverture, d’une bonne couverture, d’une couverture limitée, et les zones blanches.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Oui
Non
0 votes

Un forfait illimité avec data à moins de 5€ !

Plus le nombre d'inscrits sera important, plus le forfait négocié sera intéressant.

Suivant

Les bons plans du moment

Promo forfait 70 Go Free
SFR iPhone 12
Forfait RED by SFR 70 Go en promo
Forfait 70 Go B&YOU

Les solutions pour améliorer l'accès à un réseau internet

Forfait B and YOU
Forfait B&YOU