Orange

Orange a signé, le 9 juillet 2018, un accord avec Europol concernant la cybercriminalité. L'objectif est de lutter plus efficacement contre cette dernière, en permettant un meilleur échange d'informations. Les deux acteurs de l'Internet pourront ainsi collaborer, et partager leurs connaissances sur les différentes cyber-menaces, les attaques majeures ayant eu lieu, etc. Ces accords prennent place dans un contexte où la cybercriminalité se développe de plus en plus. Les menaces sont donc prises très au sérieux, comme le prouve la création de l'entreprise Orange Cyberdefense en 2016.

Un protocole d'accord pour lutter contre la cybercriminalité avec Orange au premier plan

Europol est une agence européenne qui a pour objectif de faciliter l'échange de renseignements entre les polices nationales au sein de l'Union européenne. Dans un communiqué de presse, Orange annonce avoir signé un protocole d'accord avec Europol. Cet accord a pour but d'améliorer la lutte contre la cybercriminalité. Le partenariat a été signé entre Jean-Luc Moliner, le Directeur de la Sécurité du Groupe Orange, et Steven Wilson. Ce dernier occupe le poste de Directeur du Centre Européen de Lutte contre la Criminalité d’Europol.

Steven Wilson Directeur du Centre Européen de Lutte contre Criminalité d'Europol, accords avec Orange contre cybercriminalité

Steven Wilson, le Directeur du Centre Européen de Lutte contre la Criminalité d’Europol.

Grâce à cet accord, Orange sera en mesure de fournir des informations concernant la cybercriminalité à l'agence européenne. L'opérateur pourra notamment communiquer concernant les techniques de cybercriminalité en vogue. Il pourra aussi le faire concernant l'état de menace pesant sur ses réseaux. Orange aidera ainsi Europol en échangeant ses savoir-faire techniques, mais également des indicateurs que peut voir passer l'opérateur sur ses réseaux, comme les spams, les attaques DDoS, ou encore les cyber-attaques bancaires, par exemple.

Jean-Luc Moliner explique, sur le sujet :

“Notre collaboration avec les autorités en charge de ce domaine dans chacun des pays et l’expérience que nous en retirons, va nous permettre de valoriser l’accord avec Europol pour offrir à nos clients et à tous les utilisateurs du monde numérique un Internet plus sûr.”

La cybersécurité, un des enjeux majeurs de ces dernières années

Cet accord fait suite à la création, par Orange, de Orange Cybersécurité, en 2016. La cybercriminalité semble donc être prise très au sérieux par l'opérateur. En plus des particuliers, ce sont en effet les entreprises qui sont tout particulièrement concernées. La cybercriminalité peut alors intervenir à différents niveaux. Des cybercriminels peuvent par exemple récupérer les données sensibles d'une entreprise. L'objectif de ce vol peut être de les revendre, de réaliser de l'espionnage industriel, ou simplement de nuire à la réputation de la victime. La filiale d'Orange propose ainsi notamment des prestations de suivi et de conseils, permettant aux grandes comme aux plus petites entreprises de se protéger contre la cybercriminalité.

cybercriminalité enjeu actuel

La cybercriminalité est un des enjeux de la société actuelle.

Les citoyens français sont également la cible de la menace cybercriminelle. Il existe notamment des vols de numéros de cartes bleues ou de numéros de comptes bancaires. Des logiciels de rançons existent aussi, qui bloquent l'ordinateur infecté jusqu'à ce que l'utilisateur paye une rançon au cybercriminel. La démarche de l'opérateur Orange et d'Europol s'inscrit donc dans une volonté de sécurisation de l'Internet. Sur ce sujet, Steve Wilson ajoute :

“Alors que les criminels menacent de plus en plus la vie numérique des citoyens et des entreprises, il est essentiel que la communauté policière travaille en étroite collaboration avec les acteurs de l’industrie mondiale pour créer un environnement sûr sur Internet”

À voir aussi : le réseau Orange est le plus performant selon le baromètre nPerf.

Partagez !

Forfait SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar